Retour à la terre, un défi du XXIe siècle, avec Silvia Pérez-Vitoria

dimanche 21 août 2016

Économiste, sociologue et documentariste, Silvia Pérez-Vitoria est considérée comme l’une des meilleures spécialistes des mouvements paysans alternatifs du monde entier. Elle collabore notamment à L’Écologiste et à la revue Nature et Progrès.

Silvia Pérez-Vitoria a réalisé des films documentaires sur les questions agricoles et paysannes aux Etats-Unis, en Espagne, en France, au Mexique, en Roumanie, en Érythrée, au Nicaragua… En Italie, son ouvrage Les paysans sont de retour a reçu le prix Farmers’ friend 2008 et le prix Nonino 2009. Il est également traduit en allemand et en espagnol.

Une des bonnes résolutions pour la nouvelle année est de revoir notre rapport à la terre. En effet, aujourd’hui, aucun Etat, aucune politique publique ne donne la priorité aux agricultures paysannes. Pourtant, redonner toute leur place aux paysans contribue à la création d’emplois. Les savoirs et savoir faire paysans enrichissent notre vision du monde et de la nature (permet de lutter contre les pertes de diversité biologique et culturelle), prodiguent une autre occupation de l’espace et des rapports villes-campagnes (limites de l’agriculture urbaine), en outre, une agriculture paysanne permet de faire des économies (en subventions, en coût pour la sécurité sociale et pour l’environnement), on réduit alors la marchandisation de la nature. Depuis quelques années, des collectifs se battent pour qu’une autre paysannerie soit possible. Cette semaine, notre tête chercheuse nous donne les clés pour comprendre le sens de ce défi.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.