Que prévoit l’accord de réconciliation palestinienne ?

mardi 29 avril 2014

Le Hamas et l’Organisation de libé­ration de la Palestine (OLP) ont conclu, dans la nuit du mardi 22 au mer­credi 23 avril, un accord de récon­ci­liation. Cet accord vise à mettre fin à la division poli­tique et à la par­tition de fait entre la bande de Gaza et la Cis­jor­danie. Depuis la prise de pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza en 2007, l’Autorité pales­ti­nienne n’exerce plus son autorité que sur la Cisjordanie

Le Hamas et le Fatah, prin­cipal parti de l’OLP, ont déjà signé des accords au Caire (en mai 2011) et à Doha (en février 2012, réaf­firmé au Caire en mai 2012). Faute d’entente sur les moda­lités d’application de ces accords, les échéances fixées ont été constamment repoussées. De nom­breuses dif­fi­cultés ne man­queront pas de jalonner la mise en œuvre de ce nouvel accord. S’il fixe un cadre et un calen­drier pour la tenue d’élections, il ne dresse aucune ligne direc­trice concernant les prin­cipaux points de désaccord : l’unification des ser­vices de sécurité pales­ti­niens ; la structure des nou­velles ins­ti­tu­tions natio­nales ; et la position qui sera adoptée vis-​​à-​​vis d’Israël, le Hamas ne recon­naissant pas son existence.

L’OLP, créée en 1964, est com­posée de plu­sieurs orga­ni­sa­tions, dont le Fatah, le Front popu­laire de libé­ration de la Palestine (FPLP) et le Front démo­cra­tique pour la libé­ration de la Palestine (FDLP). Le Hamas et le Djihad isla­mique n’en font pas partie. Reconnue inter­na­tio­na­lement comme seul repré­sentant du peuple pales­tinien, l’OLP est chargée des négo­cia­tions de paix avec Israël et occupe le siège de la Palestine aux Nations unies. L’OLP a amendé en 1996 sa charte pour sup­primer les réfé­rences à la des­truction d’Israël.

L’Autorité inté­ri­maire d’autonomie (ou Autorité pales­ti­nienne) est l’entité gou­ver­ne­mentale créée dans le cadre des accords d’Oslo de 1993 signés par Israël et l’OLP, qui admi­nistre les habi­tants pales­ti­niens dans les zones A et B de Cis­jor­danie et dans la bande de Gaza. En 2005, Mahmoud Abbas, le secré­taire général du Fatah, a succédé à Yasser Arafat (1996−2004) à la pré­si­dence de l’Autorité.

LIRE LA SUITE


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

les voeux des grévistes