Forum Régional des Attac de Bourgogne

Un G20 Illégitime contre le genre Humain
mardi 17 mars 2009
par  chalon
popularité : 90%

Samedi 28 mars 2009

à partir de 10h, salle du Gymnase, Lux (Chalon sud)

à 14h, manifestation de rue festive, place de Beaune

UN G20 ILLÉGITIME CONTRE LE GENRE HUMAIN

JPEG - 30.5 ko La crise économique, sociale et écologique a entrainé de fortes mobilisations sociales partout dans le monde (Grèce, émeutes de la faim, Antilles…). Elles expriment l’indignation face à un système libéral prédateur tourné sur le profit au détriment de la justice sociale.

Pour tenter de répondre à la crise, les gouvernements de 19 pays et l’Union Européenne se sont auto-proclamés « directoire du monde » avec le sommet du G20. Ce sommet n’est pas plus légitime que le G8 pour répondre aux problèmes de la planète qui devraient être confiés à l’ONU. De larges zones, en particulier l’Afrique en sont quasiment absentes.

Ce n’est pas à nous de payer leur crise

La crise globale actuelle – immobilière, bancaire, boursière, économique, écologique, sociale, politique – est une crise structurelle profonde. C’est la crise d’un système mis en place par ceux là même qui prétendent la résoudre.
Leurs politiques libérales sont responsables de la dégradation sociale, démocratique et environnementale. Le dumping social et fiscal, favorisés par la « libre circulation des marchandises et des capitaux » a démuni les États face aux entreprises transnationales et aux paradis fiscaux qui prolifèrent. Ils exercent une pression par le bas sur les normes sociales et environnementales en créant une concurrence acharnée entre les peuples. Cette concurrence débridée est le terreau où s’épanouissent les fanatismes religieux, la haine de l’étranger, le communautarisme, et finalement le replis sur soi qui engendrent les politiques sécuritaires et d’exclusion.

Aujourd’hui, 1% des plus riches gagnent plus que les 40% les plus pauvres. C’est ce déséquilibre qui, en favorisant le capital face au travail, est le seul vrai responsable de la crise globale actuelle.

Or, nous savons que le G20 n’a pas une réelle volonté de changer de politique. Lors du sommet de Washington, on a pu constater l’absence réelle de décision et une déclaration finale qui reste au niveau de principes sans envisager d’application. C’est pourquoi, il est peu probable que les politiques libérales responsables de la situation actuelle soient infléchies.

Quelles réponses possibles face à la crise du système libéral ?

Nous devons dépasser la simple régulation de l’économie afin de proposer une société démocratique garante

- des droits humains :
- de la satisfaction des besoins fondamentaux (santé, alimentation, logement, éducation…) ;
- de la souveraineté alimentaire ;
- du respect de l’environnement ;
- d’un travail décent ;
- d’une économie sociale et solidaire ;
- d’une nouvelle conception dans nos schémas de production ;
- d’une meilleure répartition des richesses, en particulier dans le rapport travail/capital.

Quels moyens se donner ?

- Mettre les Nations-Unies au cœur de la reforme du système financier
- Établir des mécanismes de contrôle des capitaux contraignants.
- Créer un système monétaire international fondé sur un nouveau système de réserve (inclure une réserve régionale).
- Fonder un mécanisme global de contrôle citoyen sur les institutions financières.
- Interdire la spéculation sur les matières premières, notamment les produits alimentaires et énergétiques, grâce à une stabilité des prix.
- Démanteler les paradis fiscaux.
- Annuler la dette des pays pauvres au profit d’un système juste de financement souverain au service du développement durable et équitable.
- Établir un mécanisme international de redistribution des richesses par la création de taxes globales (pollueur, grosses fortunes, transactions financières) pour le financement de biens publics mondiaux.

Il est temps de se mobiliser pour construire cet autre monde nécessairement solidaire, démocratique et écologique à tous les échelons de la vie en société, du local au global, en passant par l’Europe qui doit cesser d’être un frein dans ce domaine et doit jouer un rôle positif.

Programme de la journée

- 10h : Accueil
- 10h30 : Crise écologique, alimentaire, paysanne...
- 12h30 Repas (casse-croute et buvette sur place)
- 14h Manifestation de rue festive – Place de Beaune – Chalon/S
- 16h : Crise économique, sociale, financière
- 19h30 Repas et soirée festive – concerts

Voir affiche et tract en pièce jointe


Documents joints

Affiche Forum
Tract G20

Brèves

23 septembre 2010 - Film « L’encerclement » à Cluny

En avant première de la fête altermondialiste, le documentaire « L’encerclement » sera projeté le (...)