Marche sans-papiers Paris Nice étape de Chalon/Saône

mardi 11 mai 2010
par  chalon
popularité : 43%

Ce dimanche soir 9 mai 2010, Chalon-sur Saône,

Flash Video - 4.7 Mo

98 sur la route, c’est énorme !

98 accueillis au gymnase Jean Macé, 1ère étape dans un local chauffé avec eau chaude, c’est un luxe ?

Les matelas manquaient à la pelle,

les bobos sont là et s’aggravent de jours en jours, certains marcheurs devront absolument se reposer deux à trois jours à un moment ou à un autre au risque de complications sérieuses.
Les vêtements sont trempés, les pull, les chaussettes de rechange, les vêtements chauds en générale font défaut, c’est un appel !

C’est le temps qui leur joue des tours, la pluie sans discontinuité, le froid, transforment les gymnases en camp retranché, fils à linge de fortune pour essorer la tenue du jour qui servira au lendemain, encore humide.

Nul doute qu’ils apprécieraient un peu de transport en commun ...
Ils arrivent fatigués, la soirée se résume au repas et déjà certains vont se coucher ...

Chalon, première étape avec une équipe médicale de Médecins du Monde, applaudissements fournis à son arrivée !
Trois médecins, un kiné, un podologue et 1 heure et demie de soins à exténuer l’équipe médicale, il y a du soin à faire !
Tournus pourrait-il prévoir si possible au moins un ou une infirmière, à défaut de médecin ?...
Mâcon prendra le relais médical mardi soir avec une équipe Médecins du Monde ... et la chaine de solidarité médicale suivra jusqu’à Nice.

Les mycoses se sont installées bien au chaud et à l’humidité dans les chaussures trempées, il faut prévoir en quantité du « PEVARYL » en poudre pour arrêter la culture des champignons ... Appel à ceux qui peuvent en avoir à droite et à gauche, merci !

Le collectif chalonnais a relevé les manches, s’est mis en quatre pour accueillir du mieux possible les marcheurs, pas trop aidé par la municipalité si ce n’est la salle mise à dispo, pas de discours de bienvenue de la part des élus, les matelas sont arrivés petit à petit des bénévoles qui ont lancé en catastrophe les recherches sans aucunes réponses de la municipalité -pas de tapis de sol en salle de sport ...-, pas assez nombreux pour reposer les courbatures des kilomètres accumulés.

Un repas préparé par des bénévoles de A à Z, ils nous « jalousent » un peu, avec le sourire ... Un repas succulent, du couscous apprécié avec des grands « Merci » !

Des sacs, des duvets, du matériel pour la route en quantité énorme, il faut trouver une camionnette ou plusieurs véhicules à chaque étape pour assurer le transport ... De plus une personne au moins ne doit plus marcher pendant trois jours, donc une voiture à prévoir pour elle, et le nombre risque d’augmenter !

Mais les marcheurs sont là, leur accueil est chaleureux, l’âme de l’Afrique dans toute sa splendeur, ils vous donnent une leçon d’humilité et de grandeur inoubliable.

Ils ont besoin de repos mais ont besoin aussi de se confier, en petit groupe, individuellement ...
Un thé à la menthe avant de se coucher est traditionnel, amicale ... Chacun en rêve ...

Leur objectif est Nice, ils veulent ne pas faillir au point, au risque, de se faire mal, ils ont leur raison, ils ont raison, à nous de les comprendre et de les entourer,
Citoyens du Monde.

Ils seront à Mâcon-Nord mardi 12, demain, vers 16h30 à la hauteur de la caserne des Pompiers en route pour l’Esplanade Lamartine.

Libres pensées, réflexions et constats,
Michel Pelletier


Brèves

23 septembre 2010 - Film « L’encerclement » à Cluny

En avant première de la fête altermondialiste, le documentaire « L’encerclement » sera projeté le (...)