La pub c’est obligatoire !

mardi 8 janvier 2013
par  Olivier PIEL
popularité : 52%

Qui aurait pensé qu’un jour quelqu’un osa ? Sans rien dire à personne, tout seul dans son coin, Free à mis en place une option sur sa nouvelle box pour filtrer la publicité. Cette option somme toute peu révolutionnaire engendre pourtant en ce moment un grand cri de panique sortant de millions de gorges angoissées : qu’allons-nous devenir ?

Piratant les contenus auxquels ils n’apportent rien, les messages publicitaires sont des parasites qui tentent en créant des associations sémantiques, optiques ou auditives de court-circuiter le traitement de l’information pour mémoriser une marque, un produit, un désir qui n’a aucun intérêt pour l’individu qui traite l’information en question. Les psychologues américains du début du 20ème siècle avaient bien compris que la publicité était une arme nouvelle qui permettrait au modèle consumériste de s’imposer contre les traditions de frugalité et d’économie.
La propagande publicitaire s’est ainsi développée très rapidement et a servi de modèle pour les propagandes fascistes et totalitaires qui ont menées aux grands conflits militaires du dernier siècle.

Lorsque les milieux universitaires ont développé Internet, c’était dans le but de favoriser la diffusion et le partage de l’information. Les grands groupes industriels ont rapidement flairé le bon coup et ont fait de ce réseau une gigantesque galerie marchande imposant ses codes et sa propagande quasiment partout. Ils ont continué à associer leurs messages à d’autres, de manière toujours plus précise. Ils ont même développé du contenu pour multiplier la diffusion de ce matériel intrusif participant en cela au développement du réseau même s’ils n’y sont pas essentiel. Le réseau des réseaux existait avant eux, il existera encore après eux.

Les internautes luttent depuis toujours contre le harcèlement publicitaire et certains navigateurs (Firefox par exemple) intègrent depuis plusieurs années des outils de blocage des publicités, créés et diffusés gratuitement par les plus talentueux d’entre nous. Adblock peut par exemple être installé en quelques clics et bloquer la majorité des intrusions publicitaires.
Que Free propose aujourd’hui une option sur la box pour le faire à la source est une démarche qui mérite d’être soulignée puisqu’elle va dans le sens de ce que veulent ses clients. Malheureusement, on peut douter de la pérennité de cette position au vu des nombreuses réactions outrées d’acteurs culturels dont l’activité n’est que le support d’une démarche publicitaire (vendre à CocaCola du temps de cerveau disponible). Combien de temps faudra-t-il avant que Free soit obligé de renoncer à cette option ?
Nous devons en revanche saluer la démarche de Free qui par cette action lutte pour la production de contenus dégagés de conflits d’intérêts, et de fait, de meilleure qualité.