Attac 21

A propos de la transition

samedi 8 septembre 2012 par Felix

Projection autour du film « Cultures en transition », une vision
positive pour nourrir les sols et les villes !
Mercredi 10 octobre à 20h maison de quartier de la Fontaine d’Ouche.
Suivie d’un débat avec des acteurs pour une transition à Dijon et Autun

Cultures en transition (aka Voices of transition) est un documentaire indépendant et auto-produit sur la souveraineté alimentaire et le mouvement mondial des Initiatives de Transition.
Ce film témoigne de changements majeurs en cours, alors que les politiques agricoles peinent à s’adapter aux défis que représentent le changement climatique, le pic pétrolier ainsi que les crises à répétition. Comment réorganiser nos sociétés pour les préparer à mieux résister ?"
Une (r)évolution paisible
La transition dont parle ce film n’a rien d’une révolution violente. Elle s’apparente davantage à une évolution, collective et conviviale, où les citoyens ordinaires s’inspirent de leur propre histoire
pour trouver de nouvelles voies.
..vers plus de résilience locale.
A l’échelle d’un balcon-potager ou de l’agriculture d’un pays tout entier, les pratiques montrées dans « Cultures en transition » permettent de reconstruire de la résilience, c’est à dire de transformer nos sociétés afin qu’elles puissent traverser sans trop de dommages les chocs à
venir. Ces pratiques favorisent les économies locales, fortifient les liens de voisinage et encouragent la diffusion libre des savoirs. L’avenir aura beau être plus sobre au niveau énergétique, il sera néanmoins préférable au présent !
La production locale de nos aliments apparaît comme une véritable clef de voûte de la Transition, mais elle n’est que la première étape vers un changement plus vaste, impliquant tous les autres domaines de la vie collective (habitat, transports, énergie, organisation sociale, économie, etc.).
Synopsis
Le film nous emmène en France, en Angleterre et à Cuba, où la transition culturelle en cours se manifeste à différentes échelles : au niveau de villes ou d’une nation toute entière. Les solutions envisagées excellent par leur bon sens, leur simplicité, leur faible coût, ainsi que par leur intégrité
écologique.
En France, des agriculteurs et des chercheurs en agronomie nous montrent le potentiel énorme des techniques dites d’agroforesterie, qui s’inspirent du fonctionnement des écosystèmes naturels. Pour ces chercheurs, nos champs de monoculture seront de nouveau truffés d’arbres
avant longtemps...
En Angleterre, le mouvement naissant des "Villes et initiatives de Transition" connaît un développement extraordinaire. Il prouve que la production alimentaire n’est pas la seule affaire des agriculteurs en zone rurale, mais qu’elle peut se déplacer au cœur même des cités : les
citadins ne se limitent plus au rôle de simples consommateurs, mais prennent activement part à la transformation de leurs communautés. Le défi est résolument positif : au lieu de subir un changement involontaire lors des crises à venir, il s’agit d’entamer un changement volontaire, ici
et maintenant. Anticipons pour améliorer notre qualité de vie !
A Cuba, la chute de l’URSS en 1990 ainsi que l’embargo américain ont provoqué une sorte de "pic pétrolier avant l’heure". La pénurie de ressources a incité les Cubains à employer des solutions innovantes apportant un regain d’autonomie et d’autosuffisance alimentaire. Elles
comprennent l’abandon de la monoculture industrielle, le soutien de l’agriculture urbaine et de la polyculture biologique, la décentralisation des structures décisionnelles ainsi que le renforcement des liens communautaires.
L’auteur
Nils Aguilar est un réalisateur franco-allemand autodidacte de talent. Sociologue de formation, il a pris consciences des enjeux évoqués dans le film en étant confronté à la pratique de la permaculture en France. Le livre de Claude et Lydia Bourguignon « Le sol, la terre et les champs » l’a conforté dans son sentiment d’urgence à s’engager sur ce sujet.
Ce film est le fruit de quatre années de travail passionné, qui a bénéficié de l’aide de bénévoles aux quatre coins du globe.
A sujet de la transition, il déclare : « J’ai pu voir que les Initiatives de Transition formaient un magnifique réseau mondial de solidarité. De nombreux bénévoles ont manifesté leur désir de participer à ce projet, notamment pour transcrire les interviews (Canada, Espagne, Angleterre,
France, Allemagne), pour créer les sous-titres en langue étrangère (nous en sommes à six traductions, nous en compterons bientôt huit ou dix), pour le mixage-son également... Vivent les villes en Transition ! ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 164 / 187804

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Festival Ciné-Attac 2012  Suivre la vie du site Culture en transition   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License