Attac 21

Appel contre les soins sécuritaires

mardi 31 août 2010.

Le délire sécuritaire nous enfonce de plus en plus dans les privations de liberté. Après les sans papiers, les Roms, les mineurs, les français d’origine étrangère (j’arrête là mais la liste est longue), c’est le cas maintenant des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques. Le projet de loi du gouvernement sur la psychiatrie fait du « soin sans consentement » le modèle du soin psychique et vise à maintenir ces personnes dans des trappes psychiatriques.

Les patients, victime d’une démarche sécuritaire et non sanitaire sont considérés à vie comme des personnes potentiellement dangereuses et sont privés de liberté sans qu’une décision de justice soit établie ; en contradiction totale avec l’article 66 de la constitution qui érige le juge comme le gardien de la liberté individuelle.

En piétinant l’habeas corpus, le gouvernement transforme encore un peu plus la France, autrefois considérée comme la terre des Droits de l’Homme, en exception européenne malsaine.

Appel à signer en ligne : http://www.maiscestunhomme.org/

premiers signataires : Collectif Non à la Politique de la Peur, Advocacy France,Association pour la Recherche et le Traitement des Auteurs d’Agressions Sexuelles (ARTAAS), ATTAC France, Collectif d’associations d’usagers en psychiatrie (CAUPsy), Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, Fondation Copernic, Groupe Information Asiles (GIA), Ligue des droits de l’Homme, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Les Sentinelles Egalité, SERPsy, Solidaires, Sud Santé Sociaux, Syndicat de la magistrature, Syndicat de la Médecine Générale, SNPES-PJJ-FSU, Union Syndicale de la psychiatrie, les Verts.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 188446

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License