plantation d’un olivier à Bègles, en solidarité avec la Palestine

plantation d’un olivier à Bègles, en solidarité avec la Palestine


VENEZ NOMBREUX ET NOMBREUSES !!!!

Palestine, 60 ans après : la Paix par le Droit
A l’occasion de la journée de la Terre, partout en France, des élus plantent un olivier, symbole de paix et de solidarité.

Le 29 mars, Noël Mamère, Maire de Bègles
Plantera un olivier, en solidarité avec la Palestine,
À 15 heures, au parc de Mussonville

Une action à l’appel de Palestine 33 et de AC !Gironde, Attac33, Etudiants Musulmans de France, Euro-Palestine, GenerationPalestine, Hacktivismes, Jeunes Musulmans de France, Syndicats Solidaires, Union Juive Française pour la Paix et plateforme des ONG française pour la Palestine

Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne « Paix comme Palestine. 60 ans après, la Paix
par le Droit », une campagne de mobilisation qui insiste sur l’urgence d’aboutir à une paix
juste du Proche-Orient et à la création d’un Etat palestinien, conformément au droit international.

Contact : Palestine 33
André Tél : 06 61 22 15 57 - Guy : 06 84 17 44 10
Site : www.paixcommepalestine.org

Le 29 mars 2008, pour la Journée de la Terre, un temps fort d’action décentralisée dans
le cadre de la campagne « Palestine, 60 ans après : la Paix par le Droit ».
Partout en France, les élus locaux sont appelés à planter un olivier, symbole de paix et de solidarité, pour manifester leur soutien à la création d’un Etat palestinien.

L’olivier, symbole de paix commun à tout l’espace méditerranéen, est aussi profondément
ancré dans la culture palestinienne. Durant la deuxième Intifada, ce sont plus de 400 000
arbres qui ont été arrachés par l’armée israélienne, notamment pour la construction
du Mur. L’olivier est également pour les Palestiniens un des fondements de l’activité
économique et du développement de leurs territoires . Planter un olivier,
c’est donc à la fois la manifestation d’une volonté de paix mais aussi l’occasion
d’insister sur le processus de dépossession de la terre et d’entrave au développement.
Le samedi 29 mars 2008, les associations girondines interpellent les nouveaux élus
sur sur la nécessité d’une solidarité avec le peuple palestinien et l’urgence extrême d’aboutir à
une solution au conflit israélo-palestinien.