Lancement de la semaine internationale pour le climat

Aujourd’hui, vendredi 20 septembre 2019, s’ouvre la semaine internationale pour le climat. Au total plus de 5225 actions sont prévues dans 156 pays avec plus de 820 organisations qui y participent, dont 73 syndicats autour du monde.

Grèves, manifestations et sommet pour le climat de l’ONU : quels enjeux ? Quelles perspectives ?

« Le changement climatique avance plus vite que les politiques climatiques ». Urgent besoin d’un ouragan citoyen pour changer la donne

« Nous sommes en train de perdre la course » vient d’affirmer le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres. Tous les observateurs en conviennent : les politiques climatiques ne sont pas à la hauteur et rien n’indique qu’elles le deviennent à court terme.

Le 23 septembre à New-York, un énième sommet inutile pour le climat ?

Agacé par l’inertie des États, inquiet par l’aggravation de la crise climatique, le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a voulu organiser un sommet de l’action pour le climat afin de « rompre avec la paralysie » : il a demandé aux États d’arriver à New-York avec « des plans concrets » et des objectifs plus élevés que ceux qu’ils avaient annoncés à Paris en 2015. Et non des « beaux discours ». A ce jour, seules les îles Fidji et Marshall ont pris de tels engagements.

Emmanuel Macron, « champion de la Terre » ou « champion du blabla et de la procrastination » ?

Il y a tout juste un an, Emmanuel Macron recevait du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) le titre de « champion de la Terre ». Le bilan français est pourtant mauvais : les émissions de GES en 2018 ont dépassé de 4,5% le budget carbone qui a été fixé, et ce pour la deuxième année consécutive.

Les financements climat : loin des 100 milliards promis

En 2009, à Copenhague, les pays riches s’étaient engager à dégager 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020 pour financer les politiques climatiques (atténuation et adaptation) des pays dits « en développement ». Dix ans plus tard et à la veille de 2020, on en est encore loin.

Les États et le secteur privé vont-ils continuer à financer les énergies fossiles plutôt que la transition ?

Depuis 2015 et la COP 21, l’ordre de grandeur est resté le même : à l’échelle internationale, quand un dollar est investi dans les énergies renouvelables, deux à trois dollars sont investis dans les énergies fossiles (exploration, exploitation, distribution). Selon les données de l’Agence internationale de l’énergie, les investissements dans les énergies renouvelables étaient en effet en baisse de 7 % en 2017, tombant à 318 milliards de dollars, tandis que les investissements dans les énergies fossiles étaient orientés à la hausse, pour la première fois depuis de nombreuses années, à 790 milliards de dollars.

La finance verte est-elle écologique ? Peut-elle sauver le climat ?

Depuis l’organisation du premier “One planet Summit” en décembre 2017, Emmanuel Macron se présente comme le promoteur du financement de la lutte contre les dérèglements climatiques et du verdissement du capitalisme : il veut faire de la place financière de Paris la capitale de la finance verte.

Feux de forêt et déforestations : quelles réponses de la communauté internationale ?

Face à l’émotion internationale suscitée par les feux de forêts en Amazonie et à l’indifférence de Jair Bolsonaro, Emmanuel Macron a annoncé, à la veille du G7 de Biarritz, que la France ne soutenait plus l’accord de commerce controversé entre l’Union Européenne et le Mercosur. Cette annonce représente le strict minimum attendu mais elle ne permet de pas s’attaquer aux vecteurs de déforestation qui sont de la responsabilité de la France et de l’UE.

Depuis vingt ans, l’emprise des multinationales sur les sommets du climat s’étend

En 1999, Koffi Annan, alors secrétaire général des Nations-Unies, créait le Global Compact (Pacte Mondial) qui regroupe, essentiellement, des entreprises multinationales. Il a contribué à faire d’elles des acteurs majeurs du processus onusien et des relations internationales au détriment de la capacité des États et de l’ONU à réguler leurs activités. Vingt ans plus tard, ce sommet du climat illustre à nouveau l’omniprésence des acteurs privés et de la défense de leurs intérêts dans les sommets dédiés à la lutte contre le réchauffement climatique : plusieurs multinationales, dont certaines sont mises à l’index pour leurs activités, vont être mises à l’honneur.

Retrouvez le communiqué complet d’Attac France


mercredi 24 avril 2019
par  Webmestre Attac Isère

Priorités d’initiatives et campagnes, sur la période avril-août 2019

Communiqué d’Attac France, 24 avril 2019




Empêcher la privatisation d’ADP : un enjeu majeur !

Le scandale de la privatisation des autoroutes dénoncé par la Cour des comptes est un fâcheux précédent tout comme la privatisation de l’aéroport de Toulouse encouragée par Macron lorsqu’il était ministre de l’économie.

Attac France appelle à une grande mobilisation pour faire entendre le large consensus autour du refus de cette nouvelle privatisation !

Nous avons 9 mois pour construire le rapport de forces et obtenir les plus de 4,7 millions de signatures nécessaires à un référendum*.

Attac est déterminée à prendre toute sa place dans ce combat et appelle ses adhérent.es et ses comités locaux à s’y impliquer sur l’ensemble du territoire. Attac appelle à la constitution d’un vaste front social permettant de construire cette dynamique avec tous ceux et celles qui refusent cette privatisation, et plus globalement cette logique de privatisation de l’économie et de nos vies !

Lire le communiqué d’Attac France

Lire l’article de Bastamag

Le site du soutien au Référendum



Stoppons l’impunité des multinationales

Nous nous fixons un objectif : stopper l’impunité des multinationales, au nom de la justice fiscale, environnementale et sociale.

Toutes les infos

Campagne d’éducation populaire : l’urgence de désobéir à l’Europe néolibérale

D’ici les élections européennes de fin mai sont prévus : des dizaines de conférences-débats dans les comités locaux, la diffusion du livre d’Attac et de la fondation Copernic « Cette Europe malade du néolibéralisme : l’urgence de désobéir », des formations internes des militants, des ressources et décryptage de l’Europe néolibérale sur le site d’Attac, des visuels et vidéos, des tracts et affiches proposés aux comités locaux, des actions locales à partir du 9 mai dénonçant le pouvoir des multinationales en Europe et leurs lobbies à Bruxelles.

Toutes les infos

Mouvements climat et gilets jaunes : participation et convergences

Nous soutenons le mouvement des gilets jaunes et beaucoup de militant·e·s d’Attac y participent activement. Nous sommes aussi fortement impliqués dans les mouvements pour le climat et travaillons à la convergence avec celui des gilets jaunes : fin du monde, fin du mois, même combat. Nous continuons ce travail, notamment en vue des banquets organisés le samedi 4 mai sur les ronds-points.

Toutes les infos

Préparation des contre-G7

Du 24 au 26 août, les 7 chefs des États les plus riches de la planète se retrouvent à Biarritz. Avec un cynisme à toute épreuve, ils déclarent se donner comme objectif la lutte contre les inégalités. Il est temps d’éteindre le grand incendie du capitalisme et ses 7 plus grands pyromanes. D’ores et déjà, des mobilisations locales sont prévues les 5 et 6 mai contre le G7 environnement à Metz, puis les 17 et 18 juillet contre le G7 finances en région parisienne.

5 et 6 mai à Metz

Assemblée Générale d’Attac

Une échéance interne importante nous attend : l’Assemblée Générale élective des 15 et 16 juin, avec une grande journée de conférences et débats à La Bellevilloise, 19-21, rue Boyer 75020 Paris, sur les mouvements sociaux et leurs perspectives.

Candidatures

Retraites, CETA

Enfin, se préparent deux campagnes, contre deux projets majeurs de ce gouvernement ultra-libéral, deux projets dont on ignore encore le calendrier : la réforme des retraites et le vote au parlement national sur l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA).

Dans le numéro du journal Lignes d’Attac que vous venez de recevoir, vous trouverez le matériel nécessaire pour prendre part au vote. [5].


Articles les plus récents

mercredi 11 septembre 2019
par  Webmestre Attac Isère

Semaine d’action pour le climat

On augmente la pression face à l’urgence climatique, environnementale et sociale
Aucun doute, tout le monde l’admet, le réchauffement climatique est déjà à l’œuvre. La biodiversité est toujours menacée par notre activité, et les évolutions climatiques accentuent cette extinction du vivant.
Le constat est (...)

dimanche 1er septembre 2019
par  Webmestre Attac Isère

Nouvelles du collectif, septembre 2019

Politis : Solidarité avec Exarcheia écrasé
Dès son retour au pouvoir, la droite grecque a exprimé sa volonté de réprimer tout lieu de contestation politique. Et le quartier d’Exárcheia, au cœur d’Athènes, la démange Au cœur d’Athènes, le quartier d’Exárcheia est unique en Europe. Symbole de la contestation (...)

dimanche 1er septembre 2019
par  Webmestre Attac Isère

Nucléaire : la France abandonne la quatrième génération de réacteurs

Le projet Astrid de réacteur à neutrons rapides est mis à l’arrêt en catimini par le Commissariat à l’énergie atomique. Un coup dur pour l’avenir de la filière.
(Il s’agit là de la descendance du célèbre Superphénix de Creys_Malville, projet dont la publicité a été on ne peut plus discrète...)
Ce devait (...)

dimanche 1er septembre 2019
par  Webmestre Attac Isère

Lettre d’infos, 30 août 2019

Un G7 « utile », vraiment ?
Depuis dimanche, on entend Emmanuel Macron se féliciter d’un « G7 utile » : selon lui, des décisions et des accords allant dans le bon sens auraient été pris. A y regarder de plus près, le vernis de la communication officielle craque. Qu’il s’agisse de lutte contre les (...)

dimanche 11 août 2019
par  Webmestre Attac Isère

Lettre d’infos du 9 août 2019

Contre G7
Il nous faudra être massivement mobilisé·e·s au contre-G7 à Hendaye et Irun, du 19 au 26 août, et plus particulièrement :
> les 21, 22, 23 pour le contre-sommet, > le 24 pour la manifestation, > le 25 pour les occupations des places publiques. En savoir plus
Le procureur (...)

samedi 27 juillet 2019
par  Webmestre Attac Isère

Interpellation des députés au sujet de la ratification du CETA

Suite à notre campagne d’interpellation des députés au sujet de cette ratification, des députés répondent et donnent leur position. Ci-dessous le courrier de M. Boris Vallaud, député PS des Landes (groupe Nouvelle gauche) :
Madame,
Vous m’avez interpelé sur le vote qui sera le mien aujourd’hui à (...)

mercredi 24 juillet 2019
par  Webmestre Attac Isère

Contre l’intérêt général et le climat, les députés de la majorité votent pour la ratification du CETA

Par 266 voix pour et 213 contre, les députés ont approuvé, ce mardi 23 juillet, la ratification du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA). Une soixantaine de députés de la majorité (En Marche et Modem) se sont abstenus. C’est donc une majorité fragilisée qui a ratifié le CETA, le (...)

lundi 22 juillet 2019
par  Webmestre Attac Isère

Réforme des retraites : les 10 points chauds du rapport Delevoye

Au détour de son dossier de presse, Jean Pierre Delevoye nous confirme une information essentielle : avec sa réforme, nos pensions vont chuter. Pourquoi ? Parce qu’il va mettre en place une « règle d’or » avec un blocage des ressources du système de retraites à son niveau actuel, 14% du PIB. Le (...)

vendredi 19 juillet 2019
par  Webmestre Attac Isère

Lettre d’infos du 19 juillet 2019

CETA : « Il faut suspendre la ratification et renégocier l’accord »
Un collectif d’économistes appelle députés et sénateurs à ne pas ratifier le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, ratification à l’ordre du jour de l’Assemblée nationalePublié aujourd’hui à 06h00 Temps de Lecture (...)

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234