Soyons mobilisés : Les classes possédantes préparent le Monde d’après


Dans la lancée de la grande mobilisation du Mardi 16 juin 2020, un deuxième RDV est impulsé pour le 30 Juin, rendez-vous à 14h00 sur le parvis Belledonne de l’hôpital Michallon CHU Grenoble, départ en manifestation commune.

La crise du COVID-19 a montré combien notre système de santé et la prise en charge de nos anciens sont fragilisés.

  • Pour sauver l’hôpital,
  • Pour sauver la sécu,
  • Pour des Ehpad de qualité,
  • Pour une santé de qualité,

Manifestons aux côtés des professionnel.les de la santé, du social, du médico-social. Leur lutte est la lutte de tous et toutes.

Ensemble, battons-nous pour :

- L’arrêt de TOUTES les fermetures d’établissements, de services et de lits
- Des recrutements en masse dans les secteurs de la santé, du social et du médico-social 
- Des investissements et moyens supplémentaires pour garantir un service de qualité
- La revalorisations des salaires pour toutes et tous à hauteur de 300 euros par mois
- Des primes et revalorisations de salaires aussi pour les sous-traitants
- Une sécurité sociale à la hauteur des attentes légitimes de la population



Covid-19, accords de commerce & ISDS

630 organisations sonnent l’alerte :
les multinationales et investisseurs vont-ils attaquer les mesures d’intérêt général devant les tribunaux privés (ISDS) ?

Plus de 630 organisations de 90 pays différents sonnent l’alarme ! Face à la pandémie de Covid-19, certains gouvernements ont pris des mesures pour sauver des vies, endiguer la pandémie, protéger les emplois, lutter contre les catastrophes économiques et veiller à ce que les besoins fondamentaux des populations soient couverts. Déjà, des bureaux d’avocats démarchent des investisseurs privés pour les encourager à poursuivre les pouvoirs publics devant une justice parallèle afin de réclamer des dizaines ou des centaines de millions d’euros d’indemnités. Dans une lettre ouverte signée par une vingtaine d’organisations françaises dont le collectif Stop CETA, Attac, l’Aitec, les Amis de la Terre, le CCFD-Terre Solidaire, la Confédération paysanne ou France Nature Environnement, les 630 organisations signataires appellent les gouvernements à prendre d’urgence des mesures pour mettre fin à cette menace.

Voir le communiqué du collectif Stop TAFTA



Renforçons la pression sur les membres de la commission finance pour que le Parlement adopte des mesures de justice fiscale

Alors que la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19 se transforme chaque jour en une grave crise économique, celles et ceux qui ont déjà les vies les plus précaires ne doivent pas être les victimes de cette situation. Il faut au contraire que chacun paie sa juste part d’impôt, afin de financer selon ses moyens les dépenses nécessaires pour faire face à cette crise. Attac propose six mesures de justice fiscale que la France pourrait mettre en œuvre immédiatement pour dégager au moins 128 milliards d’euros par an afin de faire face aux urgences sanitaires, sociales et écologiques tout en s’attaquant à l’injustice fiscale

Aujourd’hui, nous vous contactons car l’examen de la 3e loi de finance rectificative par la commission des finances de l’Assemblée Nationale débute ce mardi 23 juin et se poursuivra en séance plénière à partir de lundi 29 juin. Or, dans le projet présenté par le gouvernement, il n’y a toujours aucune mesure allant dans le sens d’une fiscalité plus juste.

Nous vous proposons de prendre quelques secondes pour interpeller les député·e·s membres de la commission des finances, afin de renforcer la pression citoyenne.

D’ores-et-déjà, 90 000 messages ont été envoyés aux député.e.s par plus de 13 000 personnes, et cela a déjà eu un impact. 33 député·e·s ont signé une tribune initiée par Attac et intitulée « Plus que jamais, chacun doit payer sa juste part d’impôt ». De plus, les groupes insoumis, communiste et socialiste vont déposer des amendements allant dans le sens de nos 6 propositions.

C’est pourquoi cette nouvelle phase d’interpellation s’adresse aux membres de la commission finance qui n’ont pas répondu favorablement à nos demandes.


mardi 5 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Les risques du "monde d’après" : et si le néolibéralisme tirait profit de la crise

Nous sommes nombreux à espérer que la pandémie aura révélé à tous les errements du néolibéralisme.
Nombreux à penser que de cette épreuve peut sortir un monde plus solidaire, tourné vers de vraies valeurs humanistes et relégant le profit au second plan...
Nombreux à réfléchir aux luttes qui pourraient préparer ce "jour d’après".

Mais si l’inverse se produisait ? Si les classes possédantes et leurs valets politiques se préparaient déjà à empocher les dividendes de cette crise ?

Deux exemples :

Coronavirus : le monde d’après… selon Wall Street

A voir les parcours boursiers d’Amazon, Tesla ou Procter & Gamble, les investisseurs estiment que le monde de demain sera plus cartellisé, plus globalisé et plus technologique. A rebours de ceux qui plaident en faveur d’une démondialisation et d’un retour au local.
Analyse. La crise liée au coronavirus devait annoncer une démondialisation, un retour aux circuits courts et aux économies à taille humaine. Wall Street émet une prédiction radicalement inverse. Le monde de demain sera celui d’hier, en plus cartellisé, plus globalisé, plus technologique et plus virtuel. Avec la victoire des plus puissants, à commencer par les géants de l’Internet, en dépit de la correction du vendredi 1er mai. C’est ce que laisse entendre la Bourse américaine, dont le principal indice, le S&P 500, n’a reculé que de 12 % depuis le début de l’année, quand le CAC 40, lui, a cédé 25 %.

Lire l’article sur Le Monde

Coronavirus : le télétravail pourrait accélérer la délocalisation des emplois qualifiés

Selon une note du Groupe d’études géopolitiques, la généralisation du travail à distance pourrait favoriser l’émergence de « télémigrants » dans les pays émergents, concurrençant les salariés qualifiés des nations industrialisées.

Et si la crise liée au coronavirus sonnait le glas du rituel « métro-boulot-dodo » ? Peut-être bien. Du moins pour une partie des cadres massivement passés au travail à distance ces dernières semaines. « L’une des conséquences du confinement sera peut-être, à travers la création de nouvelles habitudes, la généralisation du télétravail », explique Cyprien Batut, doctorant à l’école d’Economie de Paris, dans une note publiée vendredi 1er mai par le Groupe d’études géopolitiques (GEG), un groupe de réflexion indépendant fondé à l’Ecole normale supérieure de Paris, aujourd’hui présent dans plusieurs universités.

Lire l’article du Monde


Articles les plus récents

mercredi 1er juillet 2020
par  Webmestre Attac Isère

La légitimité de la violence

Splendide analyse de Frédéric Lordon sur cet angle mort fondamental du monopole de la violence...
Qu’on trouve surreprésentés des individus violents à l’embauche des institutions de la violence, il ne devrait y avoir là rien pour étonner. Toute la question est celle de savoir ce que les institutions de (...)

mercredi 1er juillet 2020
par  Webmestre Attac Isère

La Palestine doit vivre

Dans quelques jours, le Premier ministre israélien s’apprête à annexer une grande partie de la Palestine. La Palestine est reconnue par les Nations Unies. Mais le gouvernement israélien veut en prendre le contrôle, en violation totale du droit international. Pratiquement tout le monde s’oppose à (...)

mercredi 24 juin 2020
par  Webmestre Attac Isère

Convention Citoyenne pour le Climat

Maxime Combes nous propose cette première analyse du contenu des propositions
Comme vous le savez, la convention citoyenne a fait un certain nombre de recommandations en matière de politique commerciale et d’investissement. Si la demande de non-ratification du CETA ou d’abandon des tribunaux (...)

vendredi 29 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

L’escroquerie de la "voiture électrique"

Du patron de PSA à l’ADEME, un recueil d’opinions qui décoiffent...
"Contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diesel" (...)

samedi 23 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Le faux fuyant de la croissance verte

Découplage entre croissance économique et émissions de CO2 : à quelle vitesse ?
Andrew Harmstone, gérant de l’équipe Multi-Asset au sein de Morgan Stanley, nous explique dans La Tribune, Comment la Croissance Verte sauvera le PIB !
Dans le secteur de la production d’énergie, on constate (...)

samedi 23 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Razmig Keucheyan : « Le capitalisme génère en permanence des besoins artificiels »

En septembre 2019, le sociologue Razmig Keucheyan publiait Les Besoins artificiels, comment sortir du consumérisme.
« Le capitalisme engendre des besoins artificiels toujours nouveaux. Celui de s’acheter le dernier iPhone par exemple, ou de se rendre en avion dans la ville juste d’à côté. Ces (...)

samedi 23 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Pour une science économique digne du monde d’après

Depuis des décennies le débat économique est saturé de penseurs libéraux dont les dogmes nous ont conduits à la catastrophe sanitaire actuelle. Si cette crise a déjà permis à des idées non-orthodoxes de gagner en visibilité, elle doit être l’occasion de trancher le débat qui fait rage dans la science (...)

mardi 12 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Confinement : en demi-résonance avec notre décroissance

Collectifs d’Intellectuels pour la Décroissance, 20 mai 2020 Tribune publiée dans Libération le 28 avril 2020.
Dans ce journal la décroissance peut être mise en perspective entre une tribune provocatrice de Laurent Joffrin, « Joies de la décroissance », et la tribune de Paul Ariès, « La décroissance (...)

vendredi 8 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Frédéric Lordon : Ils ne lâcheront rien

Un texte INDISPENSABLE, qui remet les pendules à l’heure par rapport aux espoirs fallacieux et aux hypocrisies insupportables...
Comme tout ce qu’il y a à dire sur la situation économique présente, et ses éventuelles issues, tiendrait difficilement en un seul texte, l’idée d’une sorte de (mini) série (...)

mercredi 6 mai 2020
par  Webmestre Attac Isère

Pour mémoire... Pour sortir de la « Folle époque », il faut reconstruire une stratégie

Jean-Marie Harribey, janvier 2011
"Il a fallu la violence de sa crise globale (2007...) pour qu’Attac nomme enfin le capitalisme par son nom ../..
Aujourd’hui, la chose est clairement énoncée : la crise est « une crise systémique du capitalisme et une crise de civilisation ».
Lire en pièce jointe (...)

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois