L’Ecole en Europe, La Dispute, Paris, 2011

jeudi 24 mai 2012
par  Webmestre Attac Isère
popularité : 52%

Ken Jones, Chomin Cunchillos, Richard Hatcher, Nico Hirtt, Rosalind Innes, Samuel Johsua, Jürgen Klausenitzer.

Analyser dans une perspective européenne l’évolution des systèmes éducatifs, sous l’impulsion de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Union européenne, c’est rare. L’éducation demeurant hors du cadre législatif européen, l’étude détaille les moyens mis en œuvre pour procéder aux réformes dans des institutions différentes, mais qui toutes furent cimentées par une même croyance dans les promesses démocratiques de l’après-guerre. Les auteurs montrent comment l’échelon local — en France, l’autonomie de l’établissement — se prête à l’application des nouvelles dispositions, notamment l’externalisation vers les entreprises. Les exemples les plus aboutis sont empruntés au Royaume-Uni avec l’apparition des academies, écoles dont le fonctionnement est assuré par des sociétés privées. Il apparaît que l’orientation des scolarités vers 14 ou 15 ans facilite les logiques de réduction des dépenses publiques et permet au secteur privé, notamment par l’intermédiaire de la filière professionnelle, de jouer un rôle dans l’élaboration des politiques éducatives. Ce qui peut se traduire par une « privatisation de l’influence ».
Clothilde Dozier

Ken Jones (dir.), L’école en Europe. Politiques néolibérales et résistances collectives, La Dispute, coll. « L’enjeu scolaire », 2011.

Ken Jones est professeur d’éducation au département d’Éducation au Goldsmiths College, à l’université de Londres, en Angleterre. Il a enseigné dans plusieurs universités et a été membre du conseil national de la National Union of Teachers. Il a consacré plusieurs ouvrages à la comparaison des systèmes éducatifs et à la mutation des politiques scolaires en Grande-Bretagne.
Chomin Cunchillos, est membre du Colectivo Baltasar Gracián, un groupe d’enseignants de Madrid qui entend combiner la recherche et l’analyse politique et s’occupe principalement du système éducatif espagnol. Le collectif publie un magazine électronique, Crisis (www.colectivobgracian.com).
Richard Hatcher est directeur de recherche à la faculté d’éducation de l’University of Central England à Birmingham et membre du réseau du Forum social européen. Il a publié de nombreux travaux sur la politique éducative.
Nico Hirtt est le fondateur de l’Appel pour une école démocratique en Belgique. Il est l’auteur de plusieurs livres sur la politique éducative en Europe, notamment Les Nouveaux Maîtres de l’école, publié en 2003.
Rosalind Innes est une féministe australienne et une militante sociale qui a vécu et travaillé de nombreuses années en Italie. Elle est maître de conférences à l’université de Basilicata.
Samuel Johsua est professeur émérite en sciences de l’éducation à l’université de Provence (Marseille). Initiateur du colloque « Défendre et transformer l’école pour tous » en 1997. Il a publié en 2003 Une autre école est possible : manifeste pour une éducation émancipatrice.
Jürgen Klausenitzer est un militant et un consultant spécialisé dans le domaine de l’éducation. Ses travaux sont publiés régulièrement dans l’e-journal Widersprüche (www.widersprüche-zeitschrift.de).


Commentaires  forum ferme

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345