Le verrou du départ légal à 62 ans saute.

mardi 15 octobre 2013
par  Webmestre Attac Isère
popularité : 16%

Promis, juré, « pas question » de relever l’âge légal de départ à la retraite, avait déclaré en août Jean-Marc Ayrault sur France 2.

La réforme « juste » voulue par François Hollande, examinée par l’Assemblée nationale depuis le 7 octobre, prévoit un allongement progressif de la durée de cotisation des générations nées à partir de 1958, pour atteindre 172 trimestres, soit 43 ans, pour la génération 1973.

La réforme ne touche pas à l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans depuis la réforme Sarkozy de 2010, mais, dans la « stratégie de politique économique de la France » pour 2014, le rapport économique que le gouvernement a adressé à la Commission européenne, il est indiqué que cet âge légal ne constitue pas « le critère déterminant au regard de la soutenabilité des finances publiques ». Le gouvernement a retenu comme critère l’âge effectif, qui « devrait mécaniquement augmenter avec l’allongement de la durée de cotisation ». En clair, « un assuré qui commence sa carrière à 23 ans [c’est la moyenne en France] ne pourra partir à la retraite à taux plein qu’à partir de 66 ans ». Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale y voit une « réforme de gauche », tout en dénonçant le programme de l’UMP, qui « est un “choc” de paupérisation pour les futurs retraités », notamment parce que l’UMP veut reculer l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans et la durée de cotisations à 44 ans [1]. Le projet de réforme Ayrault s’en rapproche pourtant.

[1] Argumentaire daté du 7 octobre, disponible sur le site du groupe socialiste à l’Assemblée.

[ Article paru dans Politis n° 1272 ->http://www.politis.fr/1272-Le-temps-des-demagogues,23992.html


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345