Compte rendu de la "Marcha" du 9 octobre

lundi 12 octobre 2015
par  Webmestre Attac Isère
popularité : 28%

Passage des marches européennes contre l’austérité à Grenoble, le vendredi 9 octobre
Organisations qui se sont réunies au cours des dernières semaines pour la préparation de cet événement
ATTAC Isère, CADTM, PG, PAG, PCF, CGT,
Organisations ayant apporté leur soutien par courriel : Confédération paysanne, EELV, PG (d’autres aussi, dont je n’ai plus la liste en mémoire...)
Organisation ayant apporté un soutien logistique : CGT (réservation de la Bourse du travail pour la soirée)
Programme de la soirée
17 h : Arrivée du car aux abords de Grenoble
18 h 30 : Rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Grenoble / Départ en manifestation contre l’austérité
19 h : Arrivée rue Félix Poulat / Prises de parole / Conférence de presse
19 h 30 : Direction la Bourse du Travail
19 h 45 : Repas 
20 h 30 : Soirée-débat publique
Compte rendu
Vers 17 h 30, 6 membres d’ATTAC se sont trouvés bien seuls pour accueillir la cinquantaine de marcheurs, exclusivement espagnole, qui arrivait de Marseille. Aucune autre organisation n’était présente et les mairies de Grenoble, de St-Martin-d’Hères qui devaient les accueillir n’étaient pas là ni aucune autre des mairies à l’entour [1] Nous avions un peu honte de l’accueil réservé par la ville de Grenoble.
18 h 30 départ pour la manifestation qui s’est terminée rue Félix Poulat. Le cortège n’était pas très étoffé. Nous avons déploré le manque de mobilisation des organisations. ATTAC rassemblait une quinzaine de ses membres, on a pu voir 1 personne du PC que nous remercions de sa participation à cette manifestation.
Vers 19 h, les marcheurs ont installés une table pour vendre les T-shirts « Euromarchas 2015 » aux manifestants, hélas un peu rares, puis sont partis à la bourse du travail où ils étaient attendus pour la soirée.
Le dîner a eu un succès retentissant. Les marcheurs ont pu se restaurer dans une ambiance agréable. Le repas était végétalien et sans gluten. Il comprenait des germes, des tomates, du riz, de la purée de pois chiches, toutes sortes de salades, tomates séchées et sauces en tout genre. [2] Les plats végétaliens, aussi succulents que diversifiés, ont été appréciés et applaudis vivement, ainsi que les brownies préparés par un membre d’ATTAC. Nous avons apprécié la présence de la personne du PC et du secrétaire du PG pour cette période festive.
Vers 23 h, chacun des marcheurs a trouvé un hébergement auprès des personnes présentes. En plus des 50 personnes du bus, les Espagnols venus avec une voiture et deux minibus supplémentaires ont réussi à trouver des hébergeurs militants. Nous avons regretté que la mairie de Grenoble n’ ait pas proposé d’hébergement ou permettre permis aux espagnols de dormir à la Bourse du Travail [3].
A 8 heures, samedi, les Espagnols se sont retrouvés à la bourse du Travail pour reprendre leurs véhicules et sont partis pour Paris, leur prochaine étape.
Question
Dans cette période où l’austérité et l’arrivée de migrants syriens jettent le trouble dans les esprits, dans un contexte où la mobilisation est difficile, il faut peut-être s’interroger sur le peu de mobilisation rencontré par cet événement dont 150 organisations espagnoles ont eu l’initiative :
Le mot "austérité est-il un concept que les syndicalistes ont du mal à s’approprier alors que la manifestation ouvrière de jeudi pour obtenir réduction du temps de travail et augmentation de salaires sont des synonimes
L’Europe est-il trop éloigné des préoccupations syndicales et des partis politiques ?


[1C’est, me semble-t-il, un peu complexe que ça : nous avons sollicité pour l’hébergement Grenoble, Echirolles, Fontaine et SMH ; aucune n’a répondu. Les sollicitations pour l’accueil ont ensuite été faites par F., militante du PCF qui a représenté son parti dans les réunions de préparation : il y eut ici un certain flou permanent, le maire de SMH se proposait d’accueillir la marche, puis ne pouvait plus, c’était donc une adjointe à lui, et ça ne pouvait finalement plus se faire... Je crois que seules les trois mairies de la banlieue rouge de Grenoble ont été contactées pour un accueil officiel.

[2Nikolaz propose de supprimer la composition du repas, peut-être assez anecdotique par rapport à l’objet de ce message

[3L’a-t-on formellement demandé ?


Navigation

Articles de la rubrique

  • Compte rendu de la "Marcha" du 9 octobre

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois