LOPSI : L’Etat criminalise les marges

dimanche 20 février 2011
par  Webmestre Attac Isère
popularité : 33%

L’état, ou les états mondialisés du monde occidental, ressemblent de plus en plus à une gigantesque forteresse assiégée. A l’extérieur on traque les hordes de terroristes jusque dans les montagnes d’Afghanistan. Ici on fait la chasse aux « ennemis intérieurs » : islamistes, "ultragauche", Roms -selon la saison- autant de monstres présentés à l’ouverture du journal télévisé de 20h pour inquiéter la population. La forme du pouvoir de ces Etats se transforme peu à peu en un Ministère de la Peur Permanente. La loi LOPPSI 2 s’inscrit dans une liste déjà longue de lois scélérates de droite, mais aussi de gauche : plus d’une dizaine de lois sécuritaires depuis les inénarables attentats du 11 septembre 2001. Faute de pouvoir satisfaire les revendications de hausse de pouvoir d’achat des classes populaires, le gouvernement choisi depuis son discours de l’été à Grenoble d’appliquer le programme du Front National, c’est à dire de Vichy : dénaturalisation, enfermement ou expulsion des "faux Français", hier les Juifs et les Roms, aujourd’hui les Musulmans et les Roms. Pourtant qu’il s’en prenne au régime de retraite, qu’il durcisse les lois pénales, ou qu’il stigmatise les Musulmans, c’est toujours à "la France d’en bas" que s’attaque le gouvernement, celle des classes populaires ou précarisées. Mais ne nous y trompons pas ces agressions s’adressent aussi à toute la population : ce sont l’ensemble des acquis sociaux est des libertés qui sont remis en cause. C’est le prix à payer pour rembourser les milliards prêtés, donnés aux banques…

Ils ne nous empêcheront pourtant jamais de rêver à une autre société faite de partage et de solidarité, alternative à ce système capitaliste !


Navigation

Articles de la rubrique

  • LOPSI : L’Etat criminalise les marges

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois