attac 44

Un autre monde est possible !

Accueil > Education populaire > Les indignés, une re-invention de la contestation.

Les indignés, une re-invention de la contestation.

dimanche 2 octobre 2011

Le mouvement des Indignés a deux racines : l’une chez Stephane Hessel, l’autre dans les printemps arabes et leur "dégage". Beaucoup croyaient la jeunesse anesthésiée et démotivée. Erreur : des mouvements apparaissent un peu partout, pacifiques et déterminés, portés par une jeunesse instruite et interconnectée.
Le mot d’ordre en Tunisie comme en Egypte était "Dégage". En Occident le "dégage" s’adresse à la dictature de l’économie libérale et au système social qu’elle engendre. Très altermondialiste le premier mot d’ordre en Espagne était "Démocratie réelle maintenant". Ailleurs c’est très clairement "Non au libéralisme".
Ils ont investit des places "TAHRIR" un peu partout, en Grèce, en Israel la tentifada qui a rassemblée jusqu’à 400.000 participants, en face de Wall Street où campent 3000 américains, au Portugal place Rossio, en Italie, et tout particulièrement en Espagne où sont nés les groupes les mieux structurés. Pour propager les Indignés, appelés aussi "mouvement du 15M", les espagnols ont décidés d’aller à pieds de Madrid à Bruxelles où ils seront le 8 Octobre en traversant la France.
Ils sont passés à Paris où ils ont eu la déception de rassembler peu de monde..... en dehors de la police qui les a très fortement réprimés ! "J’ai été surprise du peu de soutien populaire à notre arrivée à Paris [....] Les gens sont très centrés sur leur vie personnelle. Pour eux un mouvement de jeunes ne changera rien" disait une des marcheuses, indignée espagnole.C’est vrai, nous sommes finalement un pays riche où la plupart des gens sont bien nourris...
Espérons que l’exemple des autres pays ou régions du monde (même en Australie il y a des Indignés !) fera tâche d’huile en France car le mouvement semble très prometteur et très novateur.