ATTAC : Un autre monde est possible!
Facebook Bouton informer Twitter Nous rencontrer,
nous contacter
Adhérer à Attac Nous connaître Sons et images d'Attac Annuaire du Loiret
alternatif et solidaire
OGM c’est toujours NON
Lettre ouverte aux élus du Loiret : Non aux cultures d’OGM dans le Loiret ! (sept. 2000)

Extrait de la Lettre d’attac 45 n°5, septembre 2000


Non aux cultures d’OGM dans le Loiret La France est le pays qui réalise le nombre le plus important d’essais en champs de plantes transgéniques au sein de l’Union européenne. Le Loiret détient, ex æquo avec les départements de l’Oise et de la Marne, le record de France avec 21 sites expérimentaux. Lors de la conférence de Jean-Pierre Berlan au muséum le 12 septembre nous avons annoncé qu’Attac 45 adresserait une lettre ouverte aux élus municipaux du Loiret pour leur demander de prendre une décision d’interdiction de la culture de plantes transgéniques sur le territoire de leur commune, en leur proposant un texte de délibération.

Voici le texte qui sera adressé dans les prochains jours aux maires et conseillers municipaux des communes du département. Il vous est conseillé de suivre dans votre commune de résidence le devenir de cette proposition.

LETTRE OUVERTE AUX ELU(E)S DU LOIRET

Les trois-quarts des Français sont hostiles à la présence d’O.G.M. (organismes génétiquement modifiés) dans leur alimentation. Les dangers potentiels pour la santé et la nature représentés par ces organismes inquiètent nos concitoyens à tel point que les sociétés du secteur de l’agro-alimentaire s’engagent de plus en plus à garantir des produits exempts d’O.G.M. Une entreprise bien connue de la grande distribution affrète même des bateaux transportant du soja garanti sans O.G.M.

Les grandes sociétés commerciales se veulent de plus en plus citoyennes. Certaines commercialisent des produits garantissant l’absence de travail d’enfant dans leur fabrication, d’autres s’efforcent de ne pas vendre d’article dont la production détruit des forêts, d’autres encore commercialisent des produits issus du commerce équitable ou plantent des arbres là où la forêt a été détruite.

Si les sociétés privées s’engagent parce que la demande du public est croissante, les élu(e)s a fortiori devraient faire de même. Il est de votre rôle de ne pas abandonner l’initiative citoyenne au secteur marchand. L’exercice de la démocratie implique une prise en compte des problèmes globaux.

C’est pourquoi nous vous demandons d’agir contre les O.G.M. Déjà, de nombreuses municipalités ont interdit la présence d’O.G.M. dans les aliments servis par les cantines scolaires. C’est un premier pas. Les Conseils municipaux ont également la possibilité de voter l’interdiction des cultures transgéniques sur leur territoire. Il serait symboliquement important que de telles résolutions soient promulguées dans le Loiret, département qui était champion de France pour le nombre de parcelles expérimentales en 1999.
Par ailleurs, dans le cas contraire, vous risqueriez de voir votre responsabilité engagée dans l’avenir pour abstention fautive et défaut de précaution.

Mesdames et Messieurs les élu(e)s, la société civile bouge beaucoup actuellement et les hommes politiques en tiennent compte aussi bien au niveau national qu’au niveau international. Il serait opportun que ce souci soit partagé au niveau local. Peut être vous êtes vous déjà engagé dans cette voie. En œuvrant dans ce sens vous serviriez l’intérêt de la démocratie.



Nous écrire : attac45@attac.org

|SPIP |squelette | |Plan du site |Suivre la vie du site RSS 2.0
|Valid XHTML 1.0 Transitional |CSS Valide !