ATTAC : Un autre monde est possible!
Facebook Bouton informer Twitter Nous rencontrer,
nous contacter
Adhérer à Attac Nous connaître Sons et images d'Attac Annuaire du Loiret
alternatif et solidaire
Actualités d’Attac 45 (ce qu’on fait, ce qu’on aime)
DES ARTISTES SE MOBILISENT POUR SOUTENIR DES JEUNES SANS PAPIERS - A l’Astrolabe (Orléans), mardi 11 décembre, 19h-21h

Débat : Citoyens, acteurs sociaux, artistes : pourquoi et comment s’engager ?


A l’occasion du parrainage par Tété d’Amilton, jeune angolais qui demande sa régularisation, venez rencontrer et échanger avec des artistes qui se mobilisent pour cette cause et un sociologue.

Intervenants invités au débat :

des artistes

Amilton est un jeune angolais de 19 ans. Il a fui l’Angola suite à l’assassinat de ses parents et à l’enlèvement de son frère et de sa sœur par les militaires du gouvernement du MPLA. Il est arrivé en France le 6 octobre 2005. Il a alors été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance et placé dans une Maison d’Enfants à Caractère Social à Orléans.

A son arrivée, Amilton ne parlait pas français. D’octobre 2005 à janvier 2006, il suit des cours d’alphabétisation puis intègre, en janvier jusqu’en juin 2006, la classe DINA (Dispositif d’Intégration des Nouveaux Arrivants), et est scolarisé dans une classe de collège. Ces cours lui permettent d’acquérir rapidement la pratique du français.

En septembre 2006, il entre en troisième professionnelle et obtient son brevet des collèges en juin 2006. Depuis la rentrée scolaire 2007, il est en première année de BEP Maintenance des équipements industriels. Il prend des cours de français une fois par semaine depuis avril 2007.
Concernant sa situation administrative, il a tout d’abord fait une demande de statut de réfugié politique à l’ O.F.P.R.A (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides), le 23 novembre 2005. Celle-ci est rejetée le 23 février 2006.

Il dépose alors un recours le 27 mars 2006, recours également rejeté par l’O.F.P.R.A, en décembre 2006.

En janvier 2007, il reçoit une Obligation à Quitter le Territoire Français, dans un délai d’un mois, par la Préfecture du Loiret. Il fait un recours gracieux et une demande de carte de séjour en mars 2007. Celle-ci lui est refusée en mai 2007.

A l’heure actuelle, Amilton est toujours menacé d’expulsion.

Accompagné par le R E S F (réseau éducation sans frontière), Amilton a déposé le 28 octobre 2007 une nouvelle demande de titre de séjour « Vie privée vie familiale » auprès du service des étrangers de la préfecture du loiret.

Malgré sa situation administrative complexe et précaire, Amilton n’a jamais baissé les bras, continuant à s’investir dans sa scolarité, diverses activités bénévoles (associations culturelles ou humanitaires, animation auprès d’enfants de 8 à 13 ans), le sport (il est inscrit dans un club de basket depuis son arrivée).

C’est un élève sérieux et apprécié, un jeune homme curieux de tout, ouvert sur le monde et sur les autres. En 2 ans, il a réussi à se construire un projet de formation viable mais aussi un projet de vie en France.
Un comité de soutien s’est créé autour d’Amilton et Tété a décidé de lui apporter son soutien en le parrainant le 11 décembre 2007.

A voir :



Nous écrire : attac45@attac.org

|SPIP |squelette | |Plan du site |Suivre la vie du site RSS 2.0
|Valid XHTML 1.0 Transitional |CSS Valide !