ATTAC : Un autre monde est possible!
Facebook Bouton informer Twitter Nous rencontrer,
nous contacter
Adhérer à Attac Nous connaître Sons et images d'Attac Annuaire du Loiret
alternatif et solidaire
Actualités d’Attac 45 (ce qu’on fait, ce qu’on aime)
Loi OGM : Mobilisation le 13 mai à Paris - rejoignez-nous !

Mobilisation générale ! Pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM


Sans OGM, c’est zéro OGM

Mardi 13 mai 2008 - Paris

Co-voiturage à partir d’Orléans :
loiretsansogm@no-log.org / 06 82 35 89 19 (Franciska)

Soyons nombreuses et nombreux pour appeler les députés à refuser une loi de contamination.

Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides (ACAP), Agir pour l’environnement, Attac, Confédération paysanne, Faucheurs volontaires, Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB), Greenpeace, Les Amis de la Terre, Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF), Nature et Progrès, Objectif Bio, Réseau Semences Paysannes, Union nationale de l’apiculture française (UNAF)

Les cultures d’OGM en plein champ posent de nombreuses questions irrésolues, en particulier sur les impacts à long terme des OGM sur la santé, l’environnement, les pratiques agricoles. Tout montre que là où les OGM sont cultivés à grande échelle, la liberté et le choix de produire et consommer sans OGM sont irrémédiablement perdus.

Le Grenelle de l’environnement avait conclu à la nécessité d’une loi OGM qui garantisse le droit et la liberté de produire et consommer sans OGM. Cette conclusion a été modifiée par le droit et la liberté de produire et consommer avec ou sans OGM, et c’est ce paradoxe qui est inscrit dans la loi OGM,qui sera débattue en seconde lecture à l’Assemblée Nationale le 13 mai prochain.

Amendement 252.

Lors du débat en première lecture, un amendement proposé par le député Chassaigne (le fameux amendement 252) visait à protéger les structures agricoles, les écosystèmes locaux et les filières de production qualifiées sans OGM de la contamination génétique. L’adoption de cet amendement de bon sens, qui répond à la demande des citoyens et consommateurs français, ainsi que des acteurs des filières de qualité, a provoqué de grands remous au sein de la majorité présidentielle et du gouvernement, qui ont imposé au Sénat un sous-amendement très confus à propos de la définition du « sans OGM », renvoyé aux réglementations européennes (qui n’existent pas dans ce domaine) ou à des décrets ultérieurs.

Sans OGM !

Nous pensons au contraire qu’il est très important que les termes « sans OGM » soient définis dans la loi, et la définition du sans OGM doit être effectivement sans OGM (c’est-à-dire pas d’OGM, autrement dit sous le seuil de détection) et non pas « un peu d’OGM ». C’est la seule définition possible (juste) et qui corresponde aux demandes de 72 % des Français, selon un sondage récent.

MOBILISATION DU 13 MAI

C’est afin que les députés entendent cette demande que l’ensemble des associations de protection de l’environnement, et des syndicats de paysans refusant l’usage des OGM, appelle à une grande mobilisation le 13 mai, en deux temps : un pique nique sur l’esplanade des Invalides à 13h et une chaîne humaine autour de l’Assemblée Nationale afin de « protéger les députés de la contamination génétique » et leur demander de voter une loi qui affirme que sans OGM veut dire sans OGM.

Nous avons besoin de vous !



Nous écrire : attac45@attac.org

|SPIP |squelette | |Plan du site |Suivre la vie du site RSS 2.0
|Valid XHTML 1.0 Transitional |CSS Valide !