Attac 63

Quel avenir pour l’Auvergne dans la fusion avec Rhône-Alpes ?

mardi 19 mai 2015

Mardi 19 mai à 20h00, à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand, le Collectif Citoyen pour une Région Auvergne Démocratique organise une conférence sur la réforme territoriale : « Quel avenir pour l’Auvergne dans la fusion avec Rhône-Alpes ? ».

Au programme :

  • présentation de la réalité de la région Auvergne, par Marc GACHON (journaliste à La Galipote)
  • pourquoi cette réforme est dangereuse et son lien avec le TAFTA (grand marché transatlantique) par Claude VALLENET
  • en quoi cette réforme est un déni de démocratie, par Roger ANGLARET
  • qu’elles perspectives et actions envisagées, par Jacky CHABROL
  • questions réponses avec la salle

La réforme territoriale engagée depuis 2014 par le gouvernement, sans aucune consultation, va se mettre en place progressivement, avec, notamment, les élections des conseils régionaux (des nouvelles régions) en décembre de cette année 2015.
Les citoyens (et leurs élus locaux), mis devant le fait accompli, ne sont que les spectateurs d’une réorganisation qui aura des conséquences sur tous les actes de notre quotidien : éducation, santé, transports, administrations diverses, répartition des services au public, social, culture, etc.
En effet, cette réforme ne consiste pas seulement à tracer de nouveaux territoires administratifs : fusion de certaines régions (ex : régions Rhône-Alpes et Auvergne), fusion des communautés de communes existantes (pas assez grandes ?), constitution de grandes métropoles… Mais également à fixer une nouvelle répartition des compétences de chaque niveau territorial.

La finalité d’une telle réforme pose de nombreuses questions : veut-on éloigner tous les lieux de décision des citoyens ? Veut-on créer des entités économiques en compétition entre elles ? Veut-on créer des déserts ruraux privés de tout, car ne comptant pour rien dans une concurrence généralisée ?

Tout cela mérite que l’on s’y intéresse et chacun devrait pouvoir donner son avis. Une véritable réforme (si besoin est) devrait partir des réalités vécues par les populations (lieux de vie, de travail, de loisirs, d’études, etc), ainsi que des caractéristiques des territoires (espaces et ressources naturels, agriculture, conditions de déplacement, etc.).
Ce n’est pas en fusionnant les structures existantes que l’on répond à ces questions et besoins !

Si ce sujet vous intéresse, vous questionne, venez en débattre avec le collectif citoyen en cours de constitution, le mardi 19 mai, à partir de 20h, à la Maison du Peuple de Clermont Ferrand !