Attac 63

Urgence écologique et sociale, urgence d’agir... oui mais comment ?

mardi 7 janvier 2020 par Colette

URGENCE ECOLOGIQUE ET SOCIALE , URGENCE D’AGIR : OUI MAIS COMMENT ?
Atelier présenté par Colette Boudou, Geneviève Binet et Jacky Chabrol lors de l’Université d’Automne d’Attac 63 le samedi 23 novembre 2019 de 9h30 à 17h30 au centre Jean Richepin, 21 rue Jean-Richepin à Clermont-Ferrand.

Introduction : face à l’urgence écologique et sociale, nous avons besoin d’agir à tous les niveaux et d’aller au-delà de ce que nous avons l’habitude de faire.

1er niveau pour agir : Les actions individuelles
. Elles sont la base de ce qu’on peut faire mais pour que ce soit efficace il faut changer d’échelle en qualité et en quantité. Les « petits gestes » (éteindre la lumière, trier ses ordures...) n’ont pas de réel impact sur notre empreinte carbone moyenne.
Par contre les changements significatifs de comportement (devenir végétarien, circuler en vélo...) et investir dans la rénovation thermique de notre logement, une nouvelle chaudière... permettent une réduction de 20% de notre empreinte carbone. Un engagement individuel plus radical et « héroïque » serait nécessaire pour la réduire de 45% (cf rapports de Carbone 4 et B&L Evolution).
20% c’est insuffisant, 45% c’est difficile à mettre en œuvre réellement => Agir aussi aux autres niveaux.

PDF - 691.1 ko
Rapport B&L Evolution


2ème niveau pour agir : Construire et généraliser les alternatives concrètes
allant dans le sens de la transition écologique et sociale mais aussi permettant de mieux supporter les effets des crises climatiques, écologiques et sociales qui s’annoncent.
C’est un levier politique important car elles donnent à voir que d’autres manières de consommer, produire, de se déplacer, d’habiter, de gérer la vie collective... sont possibles dès maintenant. Elles participent au changement d’imaginaire et c’est essentiel pour sortir du « no alternative » au libéralisme.
En permettant d’agir collectivement et de manière conviviale, elles facilitent la mise en œuvre de changements individuels de comportement et aident aussi à surmonter la sidération voire la dépression causées par le choc de la prise de conscience des catastrophes en cours et à venir.

Qu’il s’agisse des comportements individuel ou des alternatives concrètes, accélérer leur généralisation nécessite une politique active des pouvoirs publics.

- 3ème niveau d’action : Faire pression sur ceux qui ont le plus de pouvoir
et donc de responsabilités : les élus et les entreprises et en particulier les multinationales,
- pour stopper les projets climaticides
- pour qu’ils mettent en place des politiques de transition écologique, plus rapidement et en prenant sérieusement en compte l’aspect social, c’est-à-dire :
- que les mesures ne pèsent pas sur les personnes ayant peu de revenus. Une contribution différenciée entre individus et entre pays est particulièrement justifiée étant donné que le niveau de revenu est fortement corrélé avec l’empreinte carbone, la prédation des ressources naturelles...
- qu’un plan massif de formation et de reconversion soit engagé pour les travailleurs des secteurs devant fortement décroître ou changer de production (cf rapport Un million d’emploi climat, janv 2017).

Que peut-on faire dans le cadre d’Attac 63 ?

Nous avons l’habitude de mener des campagnes d’éducation populaire, de participer à des manifestations, des campagnes de plaidoyer et de lobbying.
Nous avons aussi soutenu des alternatives concrètes comme celle de la doume. Nous organisons des actions de rue qui évoluent progressivement vers des actions de désobéissance civile puisque nos méthodes habituelles s’avèrent souvent insuffisantes à elles seules.

→ Illustration avec des exemples d’actions menées par Attac 63 seule ou avec d’autres organisations (diaporama photos)
→ Déclaration du CA
Projet d’orientation voté

Principes de la désobéissance civile non violente :
diaporama des 10 commandements de la désobéissance civile non-violente

PDF - 25.9 ko
10 commandements Désobéissance civile non violente

- Diversité des pratiques.
- Violence / non violence

Construction d’une convergence entre organisations oeuvrant pour la transition écologique et sociale (avec Citoyens pour le climat, Alternatiba, ANV Cop21, les Gilets Jaunes, Youth for climat, Extinction rébellion, Cocon...)

Actions de plus en plus organisées collectivement : Marches pour le climat (en part. depuis celle du 25/05/19 manifeste de l’arbre), action de végétalisation place de Jaude (3/11/19), Block friday (29/11/19)

Journées de convergence pour mieux se connaître, se former et partager nos pratiques (communication non violente, désobéissance civile, moyens de communication...), définir des valeurs et des objectifs communs, des consensus d’actions, s’informer des événements que nous prévoyons, envisager des partenariats et des actions communes... (29/08/19 ; 27/10/19 ; 8/12/19)

Impulser des démarches de transition auprès des candidats aux élections municipales avec le Pacte pour la transition
Organisations membres du Collectif pour une Transition Citoyenne à l’origine du Pacte

JPEG - 69.6 ko
Collectif pour une Transition citoyenne

Diaporama de présentation du Pacte

PDF - 357.3 ko
Diaporama Pacte pour la Transition

Mesures du Pacte

PDF - 151.8 ko
Mesures du Pacte

Exemples de fiches techniques : Transports

PDF - 49.9 ko
Fiche technique Transports en commun

, Publicité

PDF - 46.2 ko
Fiche technique Publicité

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 165809

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités  Suivre la vie du site Universités d’Automne  Suivre la vie du site Compte-rendus d’ateliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License