Attac%65
décembre 2019 :

Rien pour ce mois

novembre 2019 | janvier 2020

Accueil > Attac%65 > Soirée publique : Libérons le climat (...)

Soirée publique : Libérons le climat des marchés financiers

Article publié le mercredi28 octobre 2009 , par Admin2

Libérons le climat des marchés financiers :


les propositions d’Attac

avec JM Harribey, Co-président d’Attac France

Lundi 9 novembre 20h30
au CAC de Séméac

Issu de l’activité humaine, le réchauffement climatique met en danger les moyens d’existence et les vies de milliards d’êtres humains, et menace d’extinction des millions d’espèces. D’ores et déjà, des populations entières sont affectées, de façon générale, les plus défavorisés.
Du 7 au 12 décembre prochains, la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique se tiendra à Copenhague. Elle doit déterminer les objectifs et les solutions à mettre en œuvre à l’échelle internationale pour prolonger le protocole de Kyoto.
Jusqu’ici, les mesures mises en œuvre et prévues par les différents États sont tout à fait insuffisantes. Les objectifs de réduction des émissions de GES à atteindre ne peuvent l’être que par l’adoption, par les collectivités, les pays et les ensembles régionaux, de mesures radicales et alternatives.
La Justice climatique et sociale doit être au centre des politiques mises en œuvre Les responsabilités historiques des pays du Nord et du mode de développement productiviste dans cette crise globale doivent être reconnues. La justice et l’équité exigent que soit réparée la dette écologique du Nord, a minima par l’annulation des dettes du Tiers-Monde. Au sein de chaque pays, des mesures d’accompagnement et de justice sociale sont indispensables afin que chacun puisse faire face aux changements à opérer, en ayant la certitude que les efforts seront partagés par tou-te-s. Il faut garantir un accès juste et équitable aux biens et services essentiels tels que l’énergie, qui ne doivent pas être laissés au marché mais faire l’objet d’une réappropriation par la société.
Une autre répartition des richesses doit permettre une transition solidaire vers des économies écologiques, au Nord comme au Sud. Les sommes colossales investies dans le sauvetage du système bancaire montrent que les moyens financiers existent. Les mesures à prendre doivent être débattues démocratiquement et faire l’objet de politiques publiques audacieuses.
Mobilisons-nous maintenant pour le climat et la justice sociale
(Extraits de l’appel « Urgence climatique-Justice sociale »

Premiers Signataires : Action Consommation, A.C. ! Agir ensemble contre le chômage, Aitec - IPAM, Amis de la Terre, Attac, Bizi !, Confédération Paysanne, Ecorev’, Fac Verte, FSU, Fondation Copernic, LDH, Mouvement de la Paix, MRJC, Réseau Féministe « Ruptures », Réseau Sortir du nucléaire, Solidaires, Vélorution Paris Île-de-France, Zone d’Ecologie Populaire. Soutenu par : Alter Ekolo, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), Les Alternatifs, Les Verts, Parti de Gauche, NPA)


Télécharger le tract

PDF - 239.3 ko
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0