Attac%65
août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019

Accueil > Collectifs > APPEL POUR DES ASSISES DE DÉFENSE, (...)

APPEL POUR DES ASSISES DE DÉFENSE, DE DÉVELOPPEMENT ET DE DÉMOCRATISATION DES SERVICES PUBLICS

Article publié le mardi2 septembre 2014 , par Admin

APPEL POUR DES ASSISES DE DÉFENSE, DE DÉVELOPPEMENT ET DE DÉMOCRATISATION DES SERVICES PUBLICS

Les services publics, sont dénigrés : ils coûteraient cher, seraient inefficaces, les agents seraient trop nombreux et privilégiés …

Cette propagande n’a qu’un but : faciliter, malgré les contestations, l’entrée de ces secteurs dans la sphère marchande au seul profit des milieux financiers via les législations nationales, les directives européennes et les accords internationaux (en cours : quatrième paquet ferroviaire, traité transatlantique, Accord sur le Commerce des Services...).

Pourtant les privatisations, les démantèlements, la gestion « rentable » ont fait la preuve de leur inefficacité : augmentation et illisibilité des tarifs (SNCF, téléphonie…), baisse de la qualité des services (Poste, Pôle emploi…) jusqu’à celle tragique de la sécurité (hôpitaux, transports…), gabegie financière (Partenariats Publics-Privé, braderie de notre patrimoine, externalisation …).

Pourtant dans une société fragilisée par la crise mais en mutation rapide, les besoins en services publics sont plus importants.

A tous les âges et dans tous les domaines de la vie, le besoin du collectif, de la solidarité grandit.

Pourtant les services publics et la protection sociale solidaire ont joué un rôle d’amortisseurs de la crise en 2008.

Et pour cause ! Les services publics, vecteurs d’égalité, sont fondamentaux pour :

  • l’accès effectif aux droits, la mise en œuvre des solidarités, la mise en commun et la répartition des richesses,
  • toute politique voulant faire prévaloir l’intérêt général aux intérêts particuliers, l’égalité des femmes et des hommes, l’Humain à la finance ;
  • l’aménagement du territoire et la transition écologique.

Les services publics sont donc indispensables à toute alternative à l’austérité. Ils sont créateurs de richesse. Locaux ou nationaux, ils ne doivent pas devenir les variables d’ajustement de la recherche de profit comme l’induisent les réformes successives dont la réforme territoriale.

Aussi, nous, citoyen-ne-s, élu-e-s, salarié-e-s, usagers-ères,
Organisations syndicales, associatives et politiques, collectifs et coordinations,

Appelons et nous engageons à faire converger nos exigences et nos luttes pour la défense, le développement et la démocratisation des services publics,

Appelons et nous engageons à constituer des collectifs locaux à les dynamiser et les développer, pour débattre et lutter afin de faire vivre nos services publics dans nos territoires.

PROPOSITION DE FEUILLE DE ROUTE
soumise au débat des collectifs, coordinations et organisations :

L’apport de collectifs locaux qui luttent et débattent pour faire vivre les services public dans les territoires est indispensable.

Ensemble nous montrerons que le service public est une idée bien plus moderne que la recherche de profit financier. La conférence-débat de la Convergence du 16 mai 2014 a décidé de la tenue d’assises pour les services publics, couplées à une manifestation nationale, qui aura lieu en juin 2015 à Guéret et a ciblé comme axes de réflexion :

  • les évolutions induites par les politiques d’austérité et leurs conséquences sur les niveaux et les modes de gestion, ainsi que sur la vie quotidienne des uns et des autres
  • le rôle de l’État, en articulation avec celui des collectivités territoriales et de l’Europe
  • le financement des services publics (réforme fiscale, péréquations...)
  • les nouvelles formes de démocratie à trouver et mettre en place
  • la nécessité de mener une bataille idéologique (arguments sur l’efficacité du service public, déconstruction de ceux sur le déficit public et le coût des services et des emplois publics), de communication (discours parlant à une nouvelle génération n’ayant pas connus les « vrais » services publics de réseaux, faire mieux connaître les réussites et les luttes et enjeux en cours, information sur les différents traités…)
  • l’impulsion de nouvelles formes d’action, les modalités de leur convergence, y compris au niveau européen.

Nous proposons donc de mettre en perspective la rédaction d’un nouveau Manifeste pour les services publics du XXIème siècle. Nous ne partons pas de rien : notre manifeste du 10 juin 2007 pour les services publics pourrait servir de base à ce travail. Il est nécessaire de tenir compte de l’impact des politiques d’austérité, et d’aller plus loin et plus concrètement dans l’élaboration de propositions alternatives visant à mettre les finances au service de la satisfaction des besoins de toutes et tous et d’une nouvelle logique de développement.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0