Attac%65
mars 2019 :

Rien pour ce mois

février 2019 | avril 2019

Accueil > Collectifs > C3DSP > DEFENDONS NOS SERVICES PUBLICS (...)

DEFENDONS NOS SERVICES PUBLICS !

Article publié le vendredi5 juin 2015 , par Admin

LOURDES 30 mai 2015

Vendredi 29 mai 2015 - Palais des Congrès de Lourdes

Après une présentation par Bruno GAY-CAPDEVIELLE de ce qui allait être le contenu de la soirée, soirée à l’initiative du collectif Hôpitaux Santé 65 et du comité de défense et de promotion de l’hôpital de Lourdes, Georges DUSSERT est intervenu sur les actions, depuis sa création en 2005, de la Convergence Départementale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics des Hautes-Pyrénées, et a appelé à la grande manifestation à portée nationale à Guéret le 13 juin 2015.

Dans sa très intéressante intervention (voir fichier pdf), Martine LEFIEVRE à fait aussi le point sur la situation des hôpitaux du département.
PAUL CESBRON
PAUL CESBRON, obstétricien retraité et membre de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité, a, au travers d’une intervention pleine d’humanité, tout en rappelant les différentes luttes des citoyens et d’élus, présenté la situation des hôpitaux publics, et plus généralement, la loi santé 2015 dont il est un des spécialistes reconnus.

JACQUES COTTA, journaliste à France 2, réalisateur, producteur et écrivain, a, avec sa fougue légendaire et son immense connaissance du sujet, décrit le contexte politique dans lequel il nous faut lire la place et l’évolution des Services Publics. En effet, la détérioration des services publics en général, et de notre service public de santé en particulier, et de l’accès aux soins, qui concerne tous les âges, est illustrative d’une situation qu’il serait injuste d’attribuer exclusivement à l’ancien président Sarkosy et à son parti Les Républicains (ndr : en cette journée du 29 mai 2015, des militants de l’UMP viennent de valider la transformation de la marque UMP). JACQUES COTTAC’est en effet à partir de 1982, dans le « tournant de la rigueur » préconisé et mis en place par le tenant de « deuxième gauche » Jacques Delors et défendu par Pierre Mauroy auprès du président François Mitterrand, que les premières attaques frontales contre la santé en particulier, les services publics en général - déjà au nom de la restriction de la dépense publique - ont été engagées.

Josette BOURDEU, maire de Lourdes et vice-présidente de conseil départemental, a souligné l’importance de l’union citoyens et élus pour améliorer l’impact des actions revendicatives, et a rappelé ce qui avait été fait (ou pas fait ...) par la représentation citoyenne précédente (le maire était Jean Pierre ARTIGANAVE).

Jeanine DUBIÉ, députée, a elle aussi rappelé ce qui avait été fait (ou pas fait ...) par la représentation citoyenne précédente. L’intervention de Jacques COTTA avait déjà fait le point sur l’écart existant entre les actions et discours des élus locaux et le soutien de ces mêmes élus aux politiques nationales quelques peu contradictoires. L’intervention de la députée est tout à fait conforme à cette réalité. Reprise plusieurs fois par la salle, nous espérons qu’elle prendra en compte les différentes remarques émises. JEANINE DUBIESon discours notamment sur la non dangerosité de l’accord transatlantique UE-États-Unis (TAFTA) pour nos Services Publics au prétexte que le TAFTA n’est qu’un mandat de négociation montre le chemin qu’il reste à parcourir. Si le le mandat des négociations comporte, à la demande de la France, un paragraphe qui en exclut le secteur audiovisuel, n’oublions pas que la Commission a déclaré en juin 2013, suite à une réunion au finish entre les Ministres du Commerce de l’UE, qu’elle gardait dans ses prérogatives la possibilité de recommander des changements dans ce mandat, si ceux–ci s’avéraient jugés nécessaires… ce qui est loin d’être rassurant. De plus, lorsqu’on constate que de tous les pays de l’Union, seule la France s’est déclarée ouvertement pour l’exception culturelle. En outre, Madame le député affirme que ce traité ne sera pas accepté par les Parlements des États s’il ne respecte pas les termes du mandat de négociation, faisant fi l’avis de la commissaire au commerce Cécilia Malmström qui, au sujet du vote des parlements nationaux, annonce qu’il s’agit d’une question purement juridique qui sera réglée à la fin des négociations. Au sujet de l’arbitrage privé décrié, notamment par Attac%65 et par le Collectif Stop TAFTA 65, l’enfumage des élus est avéré avec la reprise des explications du secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Fekl, de la proposition par la France d’une cour européenne, qui pourrait devenir la préfiguration d’une cour permanente internationale et multilatérale, sans prendre en compte l’opposition des États-Unis sur ce sujet, car ils ne souhaitent pas que le mécanisme ISDS soit remis en cause.


Samedi 30 mai 2015 manifestation
défilé de l’Hôpital de Lourdes au Palais des Congrès

LOURDES 30 mai 2015
LOURDES 30 mai 2015

PDF - 88.7 ko
Intervention Martine Lefièvre
PDF - 74.7 ko
Intervention Bruno Gay Capdevielle devant l’hôpital
PDF - 101.7 ko
Intervention Bruno Gay-Capdevielle devant Palais des Congrès

D’autres informations sur Lourdes-Actu ou sur Lourdes-Info
PDF - 76.8 ko
Article la Dépêche du Midi 01 juin 2015
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0