Deux pièces de théatre et une rencontre au Prisme

Nos deux prochaines pièces de théâtre, Théâtre et George Kaplan , interrogent l’articulation entre la fiction et la réalité dans nos sociétés contemporaines.

Tarif spécial ATTAC 78 : 8€

Le Prisme, en partenariat avec Attac 78 sud, vous propose une rencontre autour de cette thématique avant la représentation de Théâtre :

Vendredi 7 mars à 19h
Petite salle

La rencontre est animée par Nedjma Van Egmond, journaliste, avec Claude Kintzig, ATTAC 78 sud et le collectif Superamas.
Entrée libre sur réservation au 01.30.51.46.06

___________________________________________

THEÂTRE
Compagnie Superamas
Vendredi 7 mars à 21h – Durée 1h15

Tarifs de 5 à 16€

Pour Superamas, collectif d’artistes franco-autrichien qui détourne le kitsch et le toc de la culture populaire pour en faire des leviers de subversion, l’époque est un sujet exigeant. Ainsi, développer un travail visuel mêlant théâtre, danse, opéra, images en trois dimensions, lumière et son devient un enjeu éminemment politique.

« Théâtre reprend l’actualité récente à l’envers en imaginant une coalition de pays arabes venant en aide à l’Europe et tout particulièrement à la Belgique divisée… Improbable ? Pas tant que ça… Tout dépend de la façon dont sont utilisés les médias, de quelles images on choisit de sélectionner et, par  dessus,  d’y coller un  discours politique déja existant en l’intégrant dans un contexte différent… » Captain/Novaplanet

Rencontre à 19h : Fiction et réalité – animée par Nedjma Van Egmond, journaliste, avec Claude Kintzig, ATTAC 78 sud et le collectif Superamas. Entrée libre sur réservation.

> En savoir plus

___________________________________________

GEORGE KAPLAN
Texte et mise en scène Frédéric Sonntag
Vendredi 7 mars à 21h – Durée 1h15

Tarifs de 5 à 16€

De Frédéric Sonntag, on aime son sens de la comédie pour interroger la place de la fiction dans notre monde contemporain. Dans George Kaplan, il s’inspire du  personnage fantôme interprété par Cary Grant dans La Mort aux trousses d’Alfred Hitchcock. Entraîné dans une spirale qui le dépasse, George Kaplan devient pour Frédéric Sonntag une page blanche où écrire sa vision du chaos universel : dans trois histoires, on n’a de cesse de parler de lui sans que pourtant jamais il n’apparaisse. Mais qui est George Kaplan?

> En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pourquoi?