ATTAC 91

Quand Apathie mal raisonne

mercredi 6 février 2019 par Comité Centre Essonne

En cette période de contestation de la presse et des journalistes, Jean-Michel Apathie répète à l’envi cet étrange raisonnement : "On dit que la presse est détenue par neuf milliardaires et que les journalistes sont aux ordres. C’est faux. Moi-même, je n’ai jamais subi de pression de la part des propriétaires de journaux, de radios ou de télés. En France, les journalistes sont libres !"

Analysons le raisonnement. Jean-Michel Apathie part de deux faits vrais : 1) neuf milliardaires possèdent presque toute la presse. 2) il n’a jamais subi de pression.
En qu’en conclut-il ? Que les journalistes sont libres par rapport à leur patron.
Mais il y a une autre conclusion évidente : ce que raconte Jean-Michel Apathie convient tout à fait à ses patrons ! Pas besoin de le contraindre !

Rappelons-nous : si Jérôme Cahuzac n’avait eu affaire qu’à des journalistes comme Apathie, il aurait fini premier ministre, voire président ! Heureusement qu’il y avait d’autres types de journalistes à Mediapart !
Et surtout, une connerie, même dite avec un fort accent du sud-ouest n’est pas une vérité, ça reste une connerie !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 37 / 1112735

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ATTAC Centre Essonne  Suivre la vie du site Histoires courtes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License