Les bonnes questions aux candidats : les quartiers et les banlieues

, par  attac92

LES QUARTIERS ET BANLIEUES

Les émeutes de l’automne 2005 dans les quartiers dits “ sensibles ” ont mis en lumière un certain nombre de faits qui interpellent la société dans son ensemble, et ses élus en particulier. Elles ont levé le voile de manière brutale sur un diagnostic : les habitants des quartiers ont à subir des maux qui ne sont que l’avatar amplifié des travers de notre société, et les conséquences de l’ultralibéralisme. En bien des aspects, ce qu’on nomme trop vite les “ banlieues ” sont en ce sens une image de notre futur à la sauce libérale, si nous ne changeons pas le cours des choses.

Les habitants des quartiers périphériques, sur notre territoire, font face à la suppression des services publics (transports, écoles, services de proximité...). Ils sont les premières victimes d’une violente précarisation et d’une ségrégation sociales plus marquée encore qu’ailleurs. Une exclusion qui engendre une profonde désocialisation. A côté du dynamisme de jeunes entrepreneurs et du renouveau des solidarités associatives, en marge de sociétés fantômes qui viennent y profiter du système de zones franches et de ses allègements de charges, ces quartiers sont devenus des zones où les règles du modèle républicain ont été remplacées auprès des plus jeunes par le modèle libéral de l’argent-roi et la loi du profit rapide.

Pour résoudre ces problèmes, pour traiter le cas de ces populations, souvent peu solvables sur le plan économique, les réponses aujourd’hui prônées sont la répression, ou une fuite vers un repli communautaire en brèche avec l’idéal républicain.

Avant d’aller voter, que ce soit aux présidentielles ou aux législatives, demandez-vous, en fonction de ce que vous connaissez de son programme, comment le candidat répondrait aux questions suivantes :

Si vous êtes élu, quelles seront vos propositions concrètes pour que les quartiers et leur jeunesse retrouvent leur dignité et soient replacés au cœur de la République ?
Quelles sont vos solutions pour que les habitants de ces quartiers bénéficient des mêmes conditions d’existence que le reste de la population ?