Occupons La Défense - J+22 - les CRS desoeuvrés s’attaquent à l’art

, par  Eric Thiebaut

Sur la vidéo en lien ci-dessous, on voit, au bout de la 9ième minute, les CRS se défouler sur une belle oeuvre architecturale.

Gendarmerie et CRS, aux ordres du préfet de police de Paris, s’en prennent désormais aux objets d’art
qui, comble du phénomène, pour le cas de ce dôme, a été déclaré en préfecture ce qui transforme
du coup, cet acte de vandalisme en un acte illégitime et répréhensible d’un point de vue des citoyens dans
le plein exercice de leur droit civique. Le temps est donc venu de rappeler au pouvoir, qu’au delà des droits, il
a des devoirs et, notamment de nous rendre des comptes.

Cette oeuvre collective construite sur la durée ( 2 semaines) à partir de cartons normalement
voués à s’amonceler dans une déchetterie, nous montre l’absurdité à laquelle est arrivée notre
société : il n’est aujourd’hui plus possible de sortir du cycle infernal de la grosse bête
SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION qui avale tout sur son passage, préférant à la reconnaissance
de l’imagination débridée de notre jeunesse révoltée, la "persistance" de ce village ( de Noël) de
maisons stupides en bois collées les unes aux autres ressemblant plus à un HLM en bois couché
plutôt qu’au joli petit hameau de chalets désordonnés perdus dans la montagne. Des espèces
de grilles finissent les contours de cet odieux squat commercial pour transformer ce bel
espace libre au plein centre de La Défense en gigantesque prison, privant ainsi le passant de sa
libre circulation.

Quand je pense qu’au commissariat de police, on m’a expliqué, il y a quelques temps, que les CRS
intervenaient régulièrement sur le site des "indignés"parce qu’ils gênaient les passants, j’avoue rester
dubitatif... ( pour ceux qui n’ont pas encore allés sur place, grosso modo, l’espace pris par les indignés
représente environ un dixième de l’espace du marché de Noël !!)

Ne parlons même pas de ces espèces de luminaires trônant à côté du lieu de rendez-vous des
indignés, achetés, à ce qu’il paraît, 30.000 € pièce, sans compter l’électricité dépensée...
Eh oui, même l’éclairage de la grande Arche s’éteignant à 1h du matin, paraît être
soutenable face à ces ignobles monstres restant allumés toute la nuit terminant de sucer les
quelques maigres bout de gras huileux qui traînent sur les os de notre planète squelettique.

Notre civilisation est embarquée par nos dirigeants dans une spirale sans fin dont seul
son peuple pourra sortir à la force de sa résistance et de ses convictions.
Face à ces actes illégaux remettant en cause les principes de base de notre démocratie, il devient
désormais de plus en plus urgent que justice soit faite et que les atteintes à la liberté soient
réprimées à leur juste valeur. Seule la voix de l’indignation, que chacun exprime dans l’humilité de son
action personnelle et en solidarité avec les autres, finira par porter ses fruits et donner raison à plus
de justice sociale.

Prochain rendez-vous : marche Clichy/Stalingrad organisée le 10 Décembre :
http://paris.reelledemocratie.com/node/782

Eric THIEBAUT.

Navigation

AgendaTous les événements