Val-de-Seine / Lettre aux décideurs

, par  attac92

Madame, Monsieur

Des citoyens, syndicats de salariés et associations représentant différents secteurs de la vie économique et sociale (voir annexe ci-jointe) viennent de se regrouper dans la Coordination Renault Val-de-Seine.

Cette coordination s’est fixé trois objectifs principaux.
- Contribuer à faire prévaloir l’intérêt général dans l’aménagement des terrains de Renault et du Val-de-Seine Cet aménagement, par son ampleur, aura des conséquences importantes sur la vie quotidienne de plusieurs centaines de milliers de personnes résidant ou travaillant dans le Val-de-Seine. De plus l’Etat détient plus de 45% du capital de Renault. Au moins pour ces deux raisons, il nous paraît indispensable qu’une priorité absolue soit donnée à l’intérêt général (services publics, emplois, environnement, culture, etc.) dans le cadre du développement durable.
- Contribuer à développer la démocratie locale Malgré tout l’intérêt que les citoyens portent à la vie locale, en particulier dans le cadre des associations, ils s’abstiennent de plus en plus de voter aux élections municipales : ainsi les six maires concernés par l’aménagement du Val-de-Seine ont été élus par moins de 30% des personnes en âge de voter. Il est donc urgent de créer, notamment avec les élus, les conditions pour que les habitants concernés puissent exprimer leurs priorités, participer aux choix, exercer leur contrôle en développant une démocratie locale véritable, organisée et vivante, entre les citoyens, les élus, les décideurs et les représentants de l’Etat. Notre but est, à la fois, de développer la démocratie participative et de renforcer la démocratie représentative.
- Devenir un interlocuteur des décideurs Les différents membres de la Coordination regroupent plusieurs milliers de citoyens directement concernés qui assurent donc sa légitimité.. Toutefois, le but de la Coordination n’est pas de s’institutionnaliser, mais d’agir pour que les citoyens aient la possibilité de faire prévaloir, aux côtés des élus, l’intérêt général dans cet aménagement. La vocation de la Coordination est donc de se dissoudre à terme, une fois que les citoyens exerceront un pouvoir effectif.

Cette démarche nous conduit donc à vous demander un entretien au cours duquel nous souhaitons aborder les sujets suivants.
Une information, objective, pluraliste et régulière des habitants est une condition première de l’exercice de la démocratie ; il nous paraît donc urgent de prendre les décisions permettant aux citoyens d’être informés, à temps, sur l’état d’avancement de l’aménagement de Val-de-Seine, notamment dans les domaines suivants : études et expertises, statut juridique des terrains de Renault, nouveaux dispositifs SRU et négociations avec les investisseurs.

Les citoyens doivent aussi, en toute indépendance, pouvoir exprimer leurs besoins et priorités, participer aux propositions et aux choix, et enfin exercer leur contrôle sur l’exécution des décisions. Il est donc nécessaire de mettre en place à cette fin des règles, moyens, et pratiques qui ne se traduisent pas uniquement par des comités consultatifs de citoyens, mais leur donnent la pleine capacité d’exercer leur pouvoir légitime. L’intérêt général est une véritable construction démocratique ; ce n’est pas la somme des intérêts particuliers.

En tant que citoyen d’un pays très attaché aux valeurs démocratiques, vous ne pouvez qu’être sensible à notre démarche. Nous souhaitons donc vous rencontrer pour mieux vous en informer, répondre à vos questions et connaître votre avis sur les différents sujets évoqués dans cette lettre.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos meilleures salutations citoyennes.

Pour la Coordination Renault Val-de-Seine,
Bernard Blavette

Navigation

AgendaTous les événements

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018