ATTAC 92 continue contre la mise à bas du système des retraites par répartition !

, par  Leonard Michelet

Pour équilibrer le lobbying effectué par le monde de la finance qui soutient le projet, et pour aider les députés à consolider leur argumentaire et leur conviction, et leur donner du poids, le comité local ATTAC 92 sollicite ses adhérentes & adhérents, ses sympathisantes & sympathisants pour demander à leurs députés de voter CONTRE les 2
projets de lois sur la réforme du système des retraites.

Voici une proposition de message à envoyer aux député.es dont vous trouverez l’adresse ici :
http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/vos-deputes

Vous pouvez en plus interpeler le premier ministre en quelques clics via cette plateforme

L’envoi est à réaliser au plus tôt, l’Assemblée nationale examinant les 2 projets de loi sur la réforme du système de retraite dès à présent en commission.

Pour plus d’informations et d’autres arguments que ceux développés dans le mail proposé, consultez le rapport du 23 janvier « Un autre projet de retraites est possible ! » réalisé par Attac France et la Fondation Copernic.

L’avis très sévère émis par le Conseil d’État le 24 janvier est accessible en texte intégral sur https://www.conseil-etat.fr/ressources/avis-aux-pouvoirs-publics/derniers-avis-publies/avis-sur-un-projet-de-loi-organique-et-un-projet-de-loi-instituant-un-systeme-universel-de-retraite.

Proposition de mail à envoyer à vos député-es :
Madame la députée,
Monsieur le député,

Les projets de loi sur la réforme du système de retraite sont arrivés à l’Assemblée Nationale, pour examen en commission, et vous aurez bientôt à en discuter en séance publique. Je vous demande de voter CONTRE ces lois parce que plus qu’une réforme du système de retraite, il s’agit de déconstruire notre modèle de société, fondé sur le collectif régi par la solidarité des individus, au profit d’un monde où chacun et chacune se débrouillera pour vendre sa force de travail et accumuler, pour soi et seulement pour soi, des points qui lui donneront, peut-être, les moyens
de sa survie ultérieure.

J’attire votre attention en particulier sur :

  1. la disparition programmée des retraites par répartition

L’article 64 du chapitre 2 du titre 5 indique précisément que le gouvernement appelle le secteur de l’assurance à généraliser le recours à l’épargne-retraite.

La baisse des pensions de la retraite par répartition va conduire ceux et celles qui le peuvent à recourir à un complément de retraite, par capitalisation, auprès des assurances et fonds de pension. Ceci d’autant plus que les salaires élevés seront exclus, au-dessus de 10 000 euros bruts par mois, du système par répartition ce qui implique une perte de 3 milliards d’euros de cotisations.

  1. l’appauvrissement automatique des retraités et retraitées

L’article 1 de la loi organique et les différents mécanismes prévus organisent un système qui ne donne aucune garantie sur l’âge de départ et le montant de la pension, et dans lequel l’équilibre financier est à la seule main du gouvernement.

Surdéterminant tout, il est prévu un plafonnement des dépenses de retraite à 13 % du produit intérieur brut. Alors que la proportion de retraité·es dans la population va augmenter, limiter la part de la richesse produite qui leur revient signifie programmer leur appauvrissement par rapport à la population active.

Ces éléments annoncent des baisses automatiques des retraites pour équilibrer le système, d’autant plus importante que la prise en compte de l’ensemble de la carrière pour le calcul de la pension au lieu des 25 meilleures années va mathématiquement et de facto baisser le niveau des pensions.

  1. la discrimination des femmes

Cette réforme va défavoriser encore plus les femmes : les femmes connaissent déjà de fortes inégalités de salaires et de pensions, disposent des faibles rémunérations des métiers à dominante féminine, ont des carrières plus courtes que celles des hommes du fait de carrières morcelées par le temps partiel, la précarité et les
interruptions d’activité en raison de l’investissement parental et domestique. En se référant au cumul global des cotisations, le nouveau calcul va prolonger et aggraver les inégalités déjà subies pendant leur carrière.

Comptant sur votre engagement actif, veuillez agréer, Madame, Monsieur,
mes respectueuses salutations.

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020