Commentaire Rabaud : "Fraternité et solidarité"

, par  attac92

Billet de Michel Rabaud, Haut-fonctionnaire de terminologie et de néologie paru dans "Séquence" journal intranet du ministère de la culture

Un scientifique curieux a méthodiquement comparé le lexique de la constitution française avec celui de la future constitution européenne et noté les variations les plus sensibles. On voit d’abord que l’européenne contient 15 fois plus de mots que la français, mais 10 fois de plus de caractères imprimables seulement : est-ce à dire qu’ils sont plus courts ?
Des mots totalement absents de la française font leur apparition dans l’européenne ; certains sans surprise, tels que unanimité (85 fois), développement (92), environnement (30), durable (11) ou même terrorisme (10). D’autres font une entrée beaucoup plus remarquée dans le lexique constitutionnel : capitaux(23), concurrence (29), travailleur (32), marché (88) ou banque (176). À l’inverse, certains mots présents dans la française sont totalement absents de l’européenne : tricolore, bien sûr, mais aussi laïc ou nationalisation. Peuple au singulier disparaît, mais subsiste au pluriel.
Enfin, on remarque que la fraternité, devise de notre république, et donc pivot de notre constitution, est absente de l’européenne. Elle y est remplacée par la solidarité (17), ce qui n’est pas mal du tout, mais peut-être pas exactement la même chose.

Navigation

AgendaTous les événements