AFP : Marché de l’eau en Ile-de-France : Derichebourg écarté, Veolia et Suez seuls en lice

, par  attac92clamart , popularité : 43%

 

 

 

Marché de l’eau en Ile-de-France : Derichebourg écarté, Veolia et Suez seuls en lice

(AFP)

 PARIS — Derichebourg, allié à l’allemand Remondis, n’a pas été admis à participer aux négociations pour le contrat de distribution d’eau dans 144 communes franciliennes, laissant Veolia et Suez Environnement seuls en lice sur cet appel d’offres, a annoncé vendredi le syndicat Sedif.

 "Au vu de l’analyse de son offre (...), le groupement Derichebourg et Remondis n’a pas été admis à négocier", indique le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif) dans un communiqué.

 Par conséquent sont admis à la phase de négociation Veolia Eau, la branche de Veolia Environnement titulaire de ce contrat depuis 1923, et son concurrent historique Suez Environnement, via sa filiale Lyonnaise des Eaux.

 Le Sedif indique que la phase de négociations avec chacun des candidats durera "plusieurs semaines".

 Le futur délégataire des services d’eau doit être désigné au printemps 2010.

 Plus important contrat de délégation de service public en Europe, ce contrat du Sedif porte sur la distribution en eau potable à 144 communes franciliennes, hors Paris, et quelque quatre millions d’usagers. Il sera attribué pour une durée de 10 ans, éventuellement prolongeable à 12 ans.

 D’un montant de 371 millions d’euros annuels, le contrat en cours, signé en 1962 avec Veolia (ex-Générale des Eaux), expire fin 2010.

 Lors de la première phase de l’appel d’offres, un quatrième groupe, la Saur, avait été présélectionné, mais il avait finalement décidé de ne pas déposer d’offre.

 L’alliance Derichebourg/Remondis avait donc pris le rôle de challenger face aux géants du secteur, Veolia et Suez. Il s’agissait de la première tentative de Derichebourg, traditionnellement présent dans la gestion des déchets, de pénétrer sur le marché de l’eau.

 Contacté par l’AFP, Derichebourg n’était pas immédiatement joignable pour commenter la décision du Sedif.

 Avec l’échéance prochaine de plusieurs contrats de délégation de services d’eau de grandes communes comme Marseille, Lille ou Versailles, le résultat de l’appel d’offres du Sedif est particulièrement attendu non seulement pour son ampleur, mais aussi car le marché de l’eau demeure très concentré et peu concurrentiel.

Navigation

AgendaTous les événements

avril 2019 :

Rien pour ce mois

mars 2019 | mai 2019