Quelques textes qui remettent les idées à l’endroit sur les retraites

, par  attac92clamart , popularité : 56%

Quelques textes qui remettent les idées à l’endroit sur les retraites :

le flux RSS des articles de ATTAC : http://blog.exigences-citoyennes-retraites.net/?feed=rss2

Le débat actuel m’impose de publier à nouveau ci-dessous le texte du regretté Jean-Paul Piriou, qui explique comment financer les retraites tranquillement, c’est-à-dire en augmentant les cotisations sociales, comme on l’a fait par le passé, ce qui a très bien marché. (Ce texte était paru dans Le Monde, le 9 mai 2003 ; il figure également dans notre Petit Bréviaire des idées reçues en économie ; on le trouve en intégral sur cette page des géniales éditions La Découverte).

Dans le même genre d’idée, on lira le texte de Pierre Khalfa, qui rappelle notamment que

le besoin de financement supplémentaire des retraites, par rapport à la loi Fillon de 2003, a été estimé par le rapport du COR de 2007 à [seulement] un [tout petit] point de PIB en 2020 et à 1,7 point en 2050. [C’est-à-dire qu’il suffirait, lors d’une seule année, sur une croissance du PIB de 3%, de consacrer un tiers de cette croissance aux retraites, et le problème pour 2020 serait réglé]

Personne ne peut croire que l’évolution de l’économie ne permettra pas de le couvrir. Un point de PIB correspondait en 2007 à 10 % des dividendes versés aux actionnaires des sociétés non financières [rien que cette année là].

A lire aussi, le texte limpide de Christiane Marty, qui remarque que si les jeunes et les femmes travaillaient plus, comme ils et elles le souhaitent, contrairement aux vieux, on règlerait le problème des retraites :

L’emploi des femmes est un domaine où les politiques peuvent jouer à fond, à travers le développement de structures d’accueil de la petite enfance, d’aide aux personnes dépendantes, la lutte contre le temps partiel non choisi, pour des emplois de qualité.

Loin de tout productivisme consumériste, il s’agit là de répondre aux besoins sociaux. C’est cette pleine participation des femmes au marché du travail, dans l’égalité, qui peut initier un cercle vertueux autour de la satisfaction des besoins et de la création d’emplois.

La question des retraites relève d’un choix de société. Les jeunes et les femmes veulent un emploi. La plupart des seniors, non, et les entreprises ne veulent pas d’eux non plus.

Au lieu de s’obstiner à vouloir faire travailler les seniors, l’avenir n’est-il pas plutôt de permettre le travail des jeunes et des femmes ?

Voir en ligne : Site internet dédié au débat sur les retraites

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur