Article de Marc Laimé : « Du poison dans l’eau du robinet » : premières réactions

, par  attac92clamart , popularité : 42%
« Du poison dans l’eau du robinet » : premières réactions
par Marc Laimé, 18 mai 2010

 

La diffusion sur FR3 le lundi 17 mai 2010, à une heure de grande écoute, d’un document de 90 minutes qui dresse un bilan accablant des innombrables polluants qui affectent la qualité sanitaire de l’eau du robinet, et du non respect fréquent d’une réglementation pourtant réputée très stricte, suscite déjà de nombreuses réactions. Florilège.

Ce documentaire qui fera date sera rediffusé sur FR3 le samedi 22 mai 2010 à 2h30.

Pour voir la première partie mise en ligne sur Dailymotion (1/6) :

les autres parties sont aussi en ligne,

La 6° partie contient un débat diffusé après le sujet avec François Veillerette, porte parole du MDRGF, au nom du Reseau Environnement Santé :

Avant même la diffusion du documentaire, l’AFP diffusait dans l’après-midi du lundi 17 mai 2010 une dépêche reprenant un communiqué, se voulant rassurant, du ministère de l’Ecologie :

Lire la suite ici : http://www.eauxglacees.com/Du-poison-dans-l-eau-du-robinet


 


Du poison dans l’eau du robinet
 
Lundi 17 mai 2010 à 20h35 sur France 3
 
Du poison dans l’eau du robinet
 
Un film de Sophie Le Gall
 
L’eau du robinet est-elle potable ? Sans le savoir, des millions de Français boivent une eau trop chargée en aluminium, nitrates, pesticides, médicaments et en radioactivité. Dans certains cas, l’eau est même non-conforme aux normes de précautions sanitaires. Ce danger invisible menace les foyers et lasanté des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Munie d’une valise multimédia équipée d’éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d’investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.
 
Résultats de son enquête ?
 
Dans le Centre et en Ile-de-France, l’eau du robinet regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui sont soupçonnés d’être à l’origine de cancers. Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau qui dépasse les normes pesticides ou nitrates.
 
Dans des villages d’Auvergne ou à Saint Etienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d’aluminium qui pourrait déclencher la maladie d’Alzheimer. Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé par certains scientifiques mais les autorités ignorent les dangers de ce neurotoxique.
 
La réglementation fait par ailleurs l’impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif, présent dans l’eau potable de plusieurs villages du Limousin.
 
Résultat, des habitants boivent une eau chargée en radon sans en être informés.
 
Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d’alarme sur ces toxiques qui coulent de nos robinets. Partout en France, l’eau potable charrie désormais des résidus médicamenteux : 
antiépileptiques, aspirine, antidiabétique. Nul ne connait l’impact sur la santé des populations exposées. Pour décontaminer l’eau potable des Français, il faudrait bâtir des usines pour éliminer nitrates et pesticides, investir pour filtrer les molécules de médicaments, protéger les réserves d’eau des pollutions... Mais les communes et les grandes compagnies de distribution de l’eau ne souhaitent pas que de nouvelles règles viennent compromettre leurs affaires. En tant pis si les Français trinquent à leur santé.

Voir en ligne : « Du poison dans l’eau du robinet » : premières réactions

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2019 :

Rien pour ce mois

août 2019 | octobre 2019