Article de Marc Laimé : Le troisième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

, par  attac92clamart , popularité : 22%
 
 

Le troisième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

 

IPL Santé environnement durable (IPL-SED), implanté à Lille, vient d’annoncer le licenciement de 133 de ses 313 salariés le 1er avril prochain. Une catastrophe et un scandale majeur. Car IPL-SED, qui a connu ces dernières années une véritable descente aux enfers, est l’un des trois laboratoires privés qui réalisent chaque année des millions d’analyses de la qualité de l’eau du robinet pour le compte du ministère de la Santé Or c’est la mise en concurrence forcée qui a été imposée au début des années 2000 par le gouvernement français à ce service public qui est à l’origine d’un désastre qui soumet désormais le contrôle de la qualité sanitaire de l’eau potable à l’impératif de la rentabilité forcenée. A la clé, sur fond de constitution d’un monopole privé de contrôle de la qualité sanitaire de l’eau du robinet, désormais largement incontrôlable, deux questions toutes simples : est-il légitime que deux multinationales détiennent un monopole écrasant sur le contrôle de la qualité des eaux destinées à la consommation humaine de 65 millions de Français ? Que de passerait-il en cas de crise sanitaire grave affectant la qualité de l’eau potable ?

Lire la suite dans le lien joint :

 

Voir en ligne : Le troisième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2019 :

Rien pour ce mois

août 2019 | octobre 2019