NON au TSCG : concours de slogans

, par  attac92clamart , popularité : 62%
NON au TSCG : concours de slogans

 
de RZ :
 
TSCG : moins de creches, moins de profs, moins de soins, mais pas de lezard : nous continuerons a rembourser sans faillir les marche’s financiers !
 
TSCG = austérite perpetuelle : faut rembourser l’argent que l’Etat ne peut pas emprunter directement, et moins cher, a notre Banque Centrale !
 
TSCG = austérite perpetuelle : priorité aux interets que l’Etat ne peut pas verser directement, (et moins souvent…), a NOTRE Banque Centrale !
 
Le MES = 142 milliards a verser par la France, confies aux technocrates europeens. Pour quoi faire ?
 
 
de NL :
 
Le MES = 142 milliards d’€uros, versés par la France, confiés aux technocrates européens. Pour quoi faire ?
 
Le MES + le TSCG = 26 milliards d’€uros de moins de dépenses par an en France en 2013, 2014 et 2015. On commence par quoi ?
 
Le MES = des intérêts à bon compte pour les banquiers sur le dos des citoyens. Irrévocablement et inconditionnellement !
 
 
de CH :
 
Le TSCG c’est : Le pacte budgétaire, la règle d’or, le traité des banquiers, l’Europe maltraitée ! Il faut un référendum
 
 
de EC :
 
Le TSCG, c’est ma banque qui vote le budget de la Sécu !
 
Et si le budget de la Sécu était voté par ma banque ?
 
Fermeture d’une école : c’est pas moi, c’est le TSCG ! Qui ça ? (photo d’un élu)
 
Je suis né à 100 km de chez mes parents parce que l’hopital avait été fermé par HPST (Merci Bachelot) et TSCG (Merci Merkel & Hollande)"
 
 
de TV :
 
Le TSCG, c’est notre avenir décidé à notre place ! Exigeons un référendum !
 


Le TSCG, c’est le débat démocratique confisqué. Exigeons un référendum !


 


Le TSCG, c’est la technocratie qui décide de notre avenir sans nous consulter. Exigeons un référendum !


 
Le TSCG, c’est la technocratie qui décide des politiques sociales et économiques des pays
 
 
 
Et aussi un lien : http://local.attac.org/attac92/spip.php?article1455
Ce sont les affiches que nous avions faites il y a quelques années. C’est pour donner des idées.