Le client et sa banque : un cas de "Non respect des conditions contractuelles"

, par  attac92clamart , popularité : 91%

Voici une correspondance comme il n’y en a pas assez souvent : un client demande des comptes à sa banque ! Et menace de les quitter.

Non respect des conditions contractuelles

Bonjour Monsieur,

Je viens de constater sans plaisir une modification unilatérale des conditions convenues entre nous, au titre de la convention de compte. Pour des "raisons de securité", je ne peux plus effectuer de virements par Internet vers les comptes externes prealablement enregistrés dans mon interface Internet.

Dans la mesure où il s’agit de comptes appartenant à mes proches, ou à mes fournisseurs, et dont j’ai moi même fait opérer l’enregistrement, je ne vois pas quelles "raisons de securité" peuvent être invoquées, ou plutôt ... servir de mauvais prétexte à une mesure non conforme à vos engagements. L’objet du present message est de vous demander de rétablir immédiatement la possibilité de virements vers mes comptes externes prealablement enregistrés.

S’agissant d’une mesure unilatérale qui survient quelques jours apres le blocage des comptes bancaires des malheureux résidents de l’île de Chypre, il s’agit d’un point extremement sensible, susceptible d’entrainer la fin brutale de 50 ans de relations contractuelles ... dont la qualité n’a cessé de se degrader ! Veuillez noter que je prends dès à present toutes dispositions pour être en mesure, si nécessaire, de vider ou de transferer vers un etablissement plus respectueux de ses clients tous les comptes, (courant ou sur livret), ouverts a mon nom dans vos livres !

Dans la mesure où cette restriction n’existe pas, à ma connaissance, dans les autres etablissements teneurs de compte, j’informe par copie de ce message, tous mes parents et amis, du non respect de vos conditions contractuelles. Au cas où vous trouveriez cette reaction démesurée, je vous prie d’imaginer les sentiments que peut inspirer votre comportement unilatéral, lorsqu’on est, comme moi, conscient :
- que tous les ennuis des pays de la zone Euro, (au sud, mais pas seulement...), proviennent de l’article 63 du Traité de Lisbonne [1](TFUE), qui ... interdit toute restriction à la liberté totale de circulation des capitaux, y compris avec les pays HORS UE (ce qui a pour effet de transformer nos territoires en "zones de libre prédation" ... ainsi que le montre, helas, le pillage en cours de pays martyrs comme la Grèce ou le Portugal).
- que cependant ma banque, (dont j’ignore combien de filiales dans les paradis fiscaux elle a pu contribuer à créer et qui prend une part active -a travers NNNN- dans la spéculation internationale), peut se permettre d’établir, sans même m’en informer, des restrictions à la libre disposition des fonds que je lui ai confiés !

Ce "2 poids et 2 mesures" est encore plus inacceptable, lorsqu’il survient à la fin de la semaine ou l’on a eu confirmation que, jusqu’au 20 mars, nous avions pour ministre du Budget un menteur et un fraudeur.

En vous priant d’executer les présentes instructions dans les plus brefs delais,

Bien à vous

XX : signature enlevée pour des raisons de confidentialité de l’ami client de cette banque banale et de droit de la banque à ne pas s’amuser à porter plainte pour diffamation.

Commentaires :

Tout ceci n’est que la conséquence malheureuse d’une informatisation ratée : on a supprimé du personnel et abaissé le niveau moyen de qualification ... ce qui suppose que le site Internet soit disponible et "robuste"... Comme il est vulnerable aux attaques de hackers ... il est souvent indisponible, et les manchots qui s’en occupent, suppriment des services sans prevenir ! Ils disent : "Adressez vous a votre agence ... " comme quand il n’y avait pas Internet ... sauf que les gars sont tellement peu nombreux et saturés, qu’on ne peut pas les joindre, même en cas d’urgence !

Une grande reussite ... En fait, tu as le choix entre "l’histoire de cette année"... et celle de ... l’annee derniere !

Une autre mésaventure.

Voila quelqu’un qui en 2012 a eu les mêmes déboires, un vrai roman !!!

Le texte est hébergé ici : http://www.julienmarliac.net/blog/2012/12/17/pourquoi-je-quitte-la-caisse-d-epargne
Mais en voici une copie :

"Pourquoi je quitte la Caisse d’Epargne."

Début décembre 2012 la Caisse d’Epargne a subit des tentatives d’hameçonnages qui les ont obligé à mettre en place certaines mesures de sécurité, ces mêmes mesures qui me font fermer mon compte.

Tout d’abord un petit check-up s’impose :
- Chaque début de mois je dépose mon chèque de paie sur mon compte CE (Caisse d’Epargne) et parallèlement je paie mon loyer avec un chèque ING
- Le lendemain quand le chèque est arrivé sur mon compte je fait un virement de mon compte CE vers mon compte ING
- Mon virement arrive toujours sur mon compte ING avant que le chèque soit encaissé, tout est bien réglé.

Pourquoi tout ce processus ? Tout simplement car cela fait plus de 6 mois que j’ai commandé un chéquier à la CE et il a bien fallut que je trouve une solution…

Donc ce mois-ci je dépose comme d’habitude mon chèque, le lundi 03/12 pour être précis. Le lendemain je me connecte sur le site de la CE pour faire mon virement, et là impossible, pas d’erreur, rien. Bon je prends mon mal en patience et j’attends le mercredi 05/12. Je ressaye et toujours rien, sauf que maintenant, j’ai une erreur :
Pour des raisons de sécurité, le service de virement occasionnel vers compte externe est momentanément suspendu. Merci de vous rapprocher de votre agence en cas de nécessité."

J’appelle donc mon agence, impossible de joindre quelqu’un, le serveur vocal me jette suite à une trop grande affluence (tu m’étonnes). J’envoie un mail et je patiente.Pas de nouvelles alors je réessaye et miracle le téléphone décroche !

J’explique mon soucis à la dame et elle m’informe donc que suite à des tentatives de piratages ils ont désactivés les virements externes via internet (sans prevenir les clients donc) . Je comprends le problème et je demande donc à faire un virement au plus vite, on me demande d’envoyer par email le RIB du compte destinataire et le montant. J’envois le mail dans la minute et j’attends. Le jeudi 06/12 toujours rien, alors j’envoie un mail.

En début d’après midi la banque me rappelle : la personne que j’ai eu hier est en congé et ils viennent juste de voir ma demande de virement … Il manque ma pièce d’identité (qu’on ne m’a jamais demandé lors du premier échange). Juste avant de raccrocher mon conseiller (oui parce que c’est mon conseiller que j’avais au téléphone) me dit « Mais monsieur Marliac vous savez que vous pouvez faire les virements vous même via internet ? ». Je ne parle pas pendant 10 secondes, pensant à une blague pour Surprise Surprise. Je lui apprends alors que les virements sont désactivés à son grand étonnement. La Caisse d’Epargne n’a donc pas prévenue ses agences sur la suspension des virements internet. Bref je scan et envoie la pièce jointe immédiatement.

Le vendredi je regarde sur le site de la CE et je vois bien mon virement en attente, le banquier m’a dit que le virement partirait sous 48h (n’oubliez pas que j’ai quand même payer mon loyer avec mon compte ING et que ne roulant pas sur l’or si le virement n’arrive pas à temps je vais me retrouver avec un joli découvert non autorisé et les agios qui vont avec …) . Par contre je vois qu’ils m’ont facturé le virement. Alors j’envoie un mail pour demande le remboursement qu’ils effectuent immédiatement. (si je n’avais pas fait la demande, m’auraient-ils remboursé tout de même ? pas sûr.)

Le samedi 08/12 au matin je me connecte sur mon compte CE et je vois que j’ai un message : mon virement est en attente de validation par ma banque, je suis prié de les contacter. Je m’exécute. On me dit de ne pas tenir compte de ce message. Très bien, je raccroche. Par curiosité je vais voir les détails du virement et là je vois la cause de la mise en attente : provision insuffisante.

Je vous raconte pas la tête que j’ai tiré, j’avais plus de deux fois la somme demandée. Je rappelle la CE, je tombe sur le central France (et pas directement dans mon agence). On m’explique alors qu’en plus d’avoir bloqué les virements, ils ont rajouté une réserve d’encaissement de 10 jours minimum sur les chèques de plus de X€, mon virement ne partira donc pas tant que ce délai n’est pas atteint.

Je deviens pâle, j’ai contacté mon proprio et il avait déjà encaissé mon chèque. A moi les agios …

C’était sans compté sur ma moitié qui m’a immédiatement fait le virement avec l’argent qu’elle gardait dans sa tirelire cochon rose. ( Ma copine > La Caisse D’Epargne ) .

Et vous voulez savoir la meilleure ? Quand j’ai vu que mon chèque avait été encaissé j’en ai profité pour faire mes achats de Noël sur internet avec la CB CE. Sauf que avec cette histoire de réserve d’encaissement l’argent n’était pas vraiment sur mon compte , malgré le fait que le site internet de la CE me dise le contraire. Je viens de me prendre donc 17€ d’agios de la Caisse d’Epargne.

Je me casse.

Ps : Point positif pour le/les CM de la Caisse d’Epargne, super(s) réactif(s) sur twitter

Ps2 : si un jour on vous demande de rejoindre la Caisse d’Epargne …

[1CHAPITRE 4 :
LES CAPITAUX ET LES PAIEMENTS
Article 63 (ex-article 56 TCE)
1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites. Voir la page 94 du Traîté : http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cmsUpload/st06655-re01.fr08.pdf

Navigation

AgendaTous les événements

août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019