une nouvelle réaction au vote de jeudi 11/12

, par  attac92clamart , popularité : 52%

voici le texte que Raymond m’a demandé de faire circuler : Dans cette affaire, il s’agit desormais d’autre chose que du prix du m3 d’eau, (qui pourrrait baisser de 15 % ou plus...) Il s’agit d’autre chose, qui me parait beaucoup plus grave : => Avant la deliberation, 68 elus de communes d’Ile de France ont indiqué leur position (Contre ou Pour, là n’est pas la question...). => Lors du vote, profitant du mode de scrutin secret, il y en a au moins14... qui ont fait le contraire de ce qu’ils ont publiquement annoncé. Chapeau ! Pour le courage et la franchise, faudra repasser ! Dans le cas du syndicat de communes qu’est le SEDIF, cette procedure de vote secret n’a rien à voir avec le vote de citoyens dans l’isoloir : je n’ai pas à connaitre les preferences politiques de mon voisin, mais la sincerité d’elus, (pour lesquels on peut etre amenés a revoter), il me semble important que nous puissions en juger ! Cette deliberation honteuse, (je ne parle pas du resultat ; j’aurais la meme exigence, si c’etait des "Pour" qui avaient retourné leur veste... avant ou apres la manif de la CGT de Veolia), ce manque de transparence ne porte-t-il pas atteinte a l’un de mes droits, en tant que citoyen et/ou en tant qu’electeur ?! Si je n’ai aucun moyen de savoir qui sont ces 14 menteurs, (ou... poltrons ?), si certains de mes concitoyens peuvent etre amenés a (re)voter pour des elus... sans savoir qui tient parole... et qui ne le fait pas, alors, sommes nous toujours en democratie ? Si les CR de mandature que nous font les elus sont rendus incontrolables, (alors qu’il existe une preuve manifeste de leur possible manque de sincerité...), n’y a-t-il aucun recours ? Si on me dit que ce defaut d’information s’est souvent produit par le passé, que cela a meme presque toujours eté ainsi... je crois que c’est une raison supplementaire pour ne pas rester inertes ! J’ignore si la modification "ad hoc" du reglement interieur du Sedif, (modif. faite pour "assurer"... un mode de scrutin secret), a deja ete deferée devant une juridiction ? J’ignore si cette juridiction l’a eventuellement deja validée ? Mais... peu importe : il existe en general des voies de recours, des possibilités de faire appel, de saisir le Conseil Constitutionnel (ou la Cour Europeenne ?) : comment faire en sorte que de tels manques de transparences, dans la vie publique, ne soient tout simplement plus possibles ? Il ne s’agit pas de remettre en cause le resultat du vote du 11 dec ; il s’agit de prevenir une derive du fonctionnement de la democratie locale qui peut directement deboucher sur des pratiques maffieuses ! Merci d’avance a ceux qui pourraient m’indiquer s’il est possible de porter plainte, et aupres de quel tribunal ? Meme s’il ne s’agit que d’un geste symbolique... j’aimerais savoir si nous en avons le choix ! Salutations republicaines. Raymond