La Petite Bibliothèque Ronde menacée !

, par  CH , popularité : 28%

Décidément, la bibliothèque des enfants attire bien des convoitises. Après les velléités de fermeture de fermer ce lieu de la part de la municipalité socialiste en 2006, contrées après une occupation citoyenne de 14 jours et 13 nuits, c’est le maire Les Républicains qui s’attaque à ce joyau de la littérature enfantine. Il n’a pas renouvelé au 30 juin 2016 la convention liant la municipalité et l’association qui gère le lieu. Il veut déménager l’association et la faire quitter la cité de la Plaine où elle travaille depuis 51 ans pour des locaux situés au centre de Clamart, sans accueil d’enfants. Cherchez l’erreur !
Le prétexte est de réaliser des travaux dont le maire garde secrètes la nature et l’ampleur, en tout cas nullement nécessités par l’état du bâtiment - inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. La commission de sécurité qui a visité les lieux en juin a donné l’autorisation de poursuivre l’ouverture au public. Les financeurs éventuels, le ministère de la culture notamment, n’ont pas été sollicités. Quant aux propositions de financement par la famille Schlumberger, soutien historique du lieu, elles sont restées lettre morte.
La manœuvre semble habile : vider les lieux, un point c’est tout. Et advienne que pourra. Tout ceci est de fort mauvais aloi. Un collectif de soutien s’est constitué. Une pétition peut-être signée sur http://www.soutienpbr.com.

Voici la lettre ouverte du collectif de soutien daté du 4 juillet 2016 :

Madame, Monsieur,
En octobre 2015, la Petite Bibliothèque Ronde fêtait ses 50 ans. À la veille des vacances d’été, nous apprenons que son existence est menacée.
La municipalité de Clamart demande que l’association La Petite Bibliothèque Ronde déménage rapidement dans un local éloigné du cœur de son action, éloigné des enfants de la Cité de La Plaine. Le motif avancé par la municipalité serait la réalisation imminente de travaux de rénovation. L’association ne conteste pas le bien-fondé de ces travaux mais, tenue à l’écart de l’éventuel projet, elle en ignore les tenants et aboutissants. Où en est le budget prévisionnel des travaux ? Leur nature ? Les délais de mise en œuvre ? Le devenir de la structure gestionnaire ? Son public et ses partenaires craignent que la Petite Bibliothèque Ronde ne puisse poursuivre ses missions et qu’elle ne réintègre jamais ce bâtiment emblématique, chargé d’Histoire et d’histoires.
C’est sous l’impulsion d’Anne Schlumberger que la Petite Bibliothèque Ronde a ouvert ses portes en 1965 au centre de la cité HLM de La Plaine. Ce bâtiment d’origine entièrement privé a été donné à la commune de Clamart en 1971 par la Fondation Schlumberger, qui contribue encore aujourd’hui au financement de la gestion de cet équipement à hauteur de 55%. Cette donation était conditionnée à l’activité de bibliothèque à destination des enfants de la Cité. Ainsi, la Petite Bibliothèque Ronde est très vite devenue un lieu d’accueil et d’activités ouvert à tous, enfants et familles. « C’est comme une seconde maison », disent aujourd’hui les mamans du quartier. Au-delà de sa mission culturelle, d’accès au savoir, c’est le regard que cette bibliothèque porte sur chacun qui lui confère son caractère propre – tous se sentent reconnus et respectés au sein d’un vivre ensemble de qualité.
Depuis plus de 50 ans, des professionnels du livre et de la lecture viennent du monde entier s’informer et se former à la Petite Bibliothèque Ronde. Elle inspire de nombreuses initiatives, elle est une référence incontestable à l’étranger (en Amérique Latine, dans les pays du Maghreb, en Italie, etc.) comme en France. La beauté et l’originalité de son architecture et de son mobilier, signés par l’Atelier de Montrouge sous la direction de Gérard Thurnauer, ont permis son classement au Patrimoine des Monuments Historiques depuis 2009. Déjà menacée en 2006, c’est grâce à la mobilisation de tous qu’elle est restée ouverte et a continué son activité unique au cœur de la Cité de la Plaine.
Les amis et les usagers ont à présent jugé nécessaire de créer un collectif aux côtés de la Petite Bibliothèque Ronde pour veiller à sa pérennité dans les conditions fixées à son origine.
Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde » demandons à la municipalité de Clamart de poursuivre et surtout, de pérenniser son engagement aux côtés de la bibliothèque, de son équipe et des enfants de la Cité. La Petite Bibliothèque Ronde doit rester dans ses murs d’origine.
Nous, Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde », invitons tous ceux qui partagent les valeurs de la Petite Bibliothèque Ronde à s’unir pour le maintien et le développement de ce lieu privilégié.
Cordialement,
Le Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde »
Michel Alban, porte-parole

Voir en ligne : Collectif « Notre Petite Bibliothèque Ronde »

Navigation

AgendaTous les événements

janvier 2020 :

Rien pour ce mois

décembre 2019 | février 2020