Attac Nîmes

Accueil du site > Dossiers > OMC > Hong Kong N° 2 par Susan George

BULLETIN ATTAC N°2
PAR SUSAN GEORGE, VICE PRÉSIDENTE D’ATTAC FRANCE,
13/12/05

N.B. : Cet envoi est rédigé sur un clavier sans accent.

ACTIVITES A HONG KONG
Une journee riche : meilleure histoire, c’est qu’arrive à l’aeroport de Hong
Kong, Jose Bove a ete arrete et prie de reprendre le premier avion pour la
France. Il a telephone a sa compagne, qui lui dit : « Justement, il y a Pascal
Lamy qui parle a France Inter en ce moment et tu peux telephoner au standard.
Ce que Jose fait aussitot. D’abord, on croyait a une farce mais a force de
details, le standard finit par croire qu’il s’agit bel et bien de Jose. Qui
entreprend notre cher Lamy au bout du fil, qui est capable rde reconnaitre un
desastre de relations publiques en perspective et depeche des officiels du
gouvernement de HK pour accueillir Jose a la sortie de l’immigration. Il est
donc parmi nous. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs, les reunions de OWINFS
[vous voyez pourquoi maintenant il faut garder le premier bulletin, je ne vous
dis plus ce que ca veut dire] sont bondees et doivent bien representer 50
nationalites-tiens, demain je vais essayer de compter.

Autre moment fort : les Coreens, venus en nombre, sont alles avec la manif [que
je n’ai pu suvire a ce moment-la] sur le port ou ils se sont deshabilles [avec
toutefois de pudiques maillots de bain en dessous ; enfiles des gilets de
sauvetage et plonge a plusieurs dizaines dans une eau glaciale. Ils etait vite
repeches par les forces de l’ordre. J’ai pu quand meme aprrocher la manif de
l’autre bout et aller jusqu’au point de jonction entre les manifestants et la
police, tres nombreuses. Avec la Deputee verte europeenne Caroline Lucas, je
suis passee, a force de mise respectable et d’attitude raisonnable presque
partout, mais apres une bonne demie-heure de l’immobilisation des uns et des
autres et parce qu’on m’a dit que les tambours des Coreens etaient
annonciateurs d’un nouvel suicide ; parce que je sentais enfin que le vent
politique allait tourne, j’ai rebrousse chemin vers le centre des conferences
avec Caroline. Bien nous en a pris : un quart d’heure apres, on pouvait voir a
la tele des affrontements a l’endroit ou je me trouvais auparavant, avec jets
d’oeuf ou d’autres substances desagreables vers les boucliers des flics, et
lancement de gaz lacrymogenes. Les Coreens risquent en grand nombre de perdre
leurs terres agricoles pour permettre la construction d’une grande base
militaire americaine.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | |