Attac Nîmes

Accueil du site > Dossiers > OMC > Les dangers de la prochaine conférence de l’OMC

Attac s’adresse aux associations, syndicats et partis politiques.
http://www.france.attac.org/a5367

La prochaine réunion de la Conférence ministérielle de l’OMC à Hongkong,
en décembre 2005, aura comme effet d’aggraver les effets nocifs, déjà
constatés, des mesures de libéralisation du commerce international.
Aussi bien sur l’agriculture que sur les produits non agricoles et les
services (par le biais de l’AGCS), la Commission européenne mène des
négociations aux énormes conséquences économiques, sociales et
écologiques, sans que le mandat du commissaire concerné, Peter
Mandelson, ait été explicité devant les parlementaires nationaux et
européens, et encore moins devant l’opinion.

Attac rappelle que, en matière de commerce des services, ce mandat doit
être donné à l’unanimité des Etats membres, et donc avoir l’aval du
gouvernement français.

A l’ouverture de son Université d’été à Poitiers, le 26 août 2005, Attac
propose aux organisations et partis politiques également réunis en
universités d’été ou journées d’études, d’informer leurs adhérents des
menaces que fait peser la rencontre de Hongkong.

Attac exige que le gouvernement donne aux citoyens et aux élus de la
nation une information complète sur les discussions en cours et sur la
suite qui leur sera donnée. Début septembre, Attac proposera une réunion
commune aux organisations associatives, syndicales et politiques
préoccupées par les dangers du libre-échangisme débridé, en vue de
définir les modalités d’une intervention conjointe auprès du
gouvernement Villepin.

Attac-France,
Poitiers, le 26 août 2005

Suivre la vie du site RSS 2.0 | |