Attac Nîmes

Accueil du site > Actualités > Quelque 225.000 personnes marchent à Edimbourg pour l’abolition de la pauvreté

EDIMBOURG, Ecosse (AP) samedi 2 juillet 2005, 21h28 - "Abolissons la pauvreté" : à quatre jours de l’ouverture du sommet du G8 à Gleneagles en Ecosse, plusieurs centaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à Edimbourg pour appeler les pays les plus riches à agir pour améliorer la vie des plus indigents.

Coup d’envoi d’une semaine de manifestations contre la pauvreté, la marche "Make poverty history" (ndlr : "abolissons la pauvreté") a réuni environ 225.000 personnes selon les organisateurs, un chiffre confirmé par la police.

Pour envoyer un signal fort mais pacifique aux dirigeants des huit pays les plus riches de la planète, les manifestants vêtus de blanc ont ainsi défilé dans les rues, avant de former une immense chaîne humaine autour du château d’Edimbourg.

Objectif : appeler le monde à ne plus tolérer l’extrême pauvreté qui brise les vies de millions de personnes en Afrique et ailleurs. "Nous sommes les citoyens d’un village mondial. Nous avons besoin d’aide", a déclaré Siphiwe Hlophe, 45 ans, originaire du Swaziland. "Les dirigeants du G-8 doivent tenir leurs promesses. Ils doivent être tenus responsables".

Le 11 juin, le G8 Finances, réuni à Londres pour un sommet de deux jours, a annoncé l’annulation à 100% des 40 milliards de dollars de dette des pays les plus pauvres du monde, situés pour la plupart en Afrique sub-saharienne. Cet accord doit être officialisé au G8 de Gleneagles.

En attendant le sommet, l’ambiance était festive samedi à Edimbourg, où les manifestants marchaient au rythme des percussions africaines d’un groupe venu du Ghana. Les uns agitaient des bannières et des ballons, tandis que les autres arboraient des masques des dirigeants des pays du G8, dont ceux du président américain George W. Bush, du Premier ministre britannique Tony Blair ou du président russe Vladimir Poutine.

"Nous reconnaissons notre (devoir de) solidarité avec les pauvres du monde entier", a déclaré le cardinal écossais Keith O’Brien, devant une foule géante réunie à Meadows Park. "Nous demandons de la générosité et de la justice dans nos dons et dans nos politiques."

Les participants de la marche "Make poverty history" ont renouvelé samedi leurs appels à une hausse massive de l’aide aux pays pauvres, à l’effacement de la dette des pays africains et à un arrêt des tarifs commerciaux défavorables aux pays pauvres.

Leur message d’entraide a été repris par les stars de la musique à travers la planète grâce aux dix concerts du "Live 8" organisés samedi à Londres, Cornouailles, Philadelphie, Versailles, Rome, Berlin, Johannesburg, Tokyo, Moscou et Barrie (Canada).

Samedi, les autorités écossaises, qui craignent une répétition de la violence qui avait endeuillé les manifestations anti-G8 du sommet de Gênes en 2001, avaient annoncé la mobilisation de 2.000 policiers environ pour suivre la manifestation.

De nombreux commerces avaient baissé leurs rideaux samedi, tandis que le parlement écossais et Holyrood House, la résidence officielle de la reine Elizabeth II à Edimbourg, étaient protégés par des barrières en métal.

Si environ 150 anarchistes et militants anti-mondialisation, vêtus de noir et le visage dissimulé par des masques ou des bandanas, ont participé samedi à la manifestation, la journée s’est déroulée dans le calme. AP

Suivre la vie du site RSS 2.0 | |