Attac Le Havre

Vous êtes ici : Accueil du site

J’ai une pensée émue envers toutes les victimes de ces terroristes infects et envers leur famille. Victimes des attentats de Paris en ce vendredi de novembre 2015 mais aussi victimes des attentats plus anciens, au Moyen Orient, en Tunisie, en Europe et ailleurs. En particulier les 49 morts et 239 blessés de l’attentat qui a eu lieu la veille à Beyrouth et dont on ne parle pas beaucoup.

Mais ce serait insulter les victimes de ces attentats horribles que de profiter de l’émotion publique pour s’engager dans des réformes qui seraient liberticides.

Je préfère vivre (soit disant) dangereusement en liberté dans une démocratie que (soit disant) en sécurité dans un dictature.

Plus on s’éloigne de la démocratie en direction de la dictature par l’adoption de loi sécuritaire et plus on vit dans l’insécurité. Je ne connais pas de dictature ou le peuple vit en sécurité.

Monsieur le Président, je vous supplie de ne pas agir dans l’émotion ni par intérêt électoral. Notre constitution vous donne déjà un pouvoir énorme. Ne l’augmentez pas. Imaginer ces nouveaux pouvoirs si un président d’extrême droite était élu ! Ne voyez vous pas que vous faites le jeu de ces terroristes.

Alain LAMBERT le 18 novembre 2015

Derniers articles