Action de soutien à Gaza > 19 mai de 10 à 12 H

C’est décidé, samedi matin une action aura lieu pour soutenir les Gazaouis qui réclament le droit à retourner chez eux.

L’action aura lieu à Auchan, au nord de Mâcon, samedi matin 19mai, de 10 à 12 H.

Nous nous retrouverons donc devant le magasin, au niveau de l’entrée principale.

Vous savez que cette action de soutien est importante, il y a d’ores et déjà PLUS de 50 morts depuis plusieurs semaines.
Et des milliers de blessés, un grand nombre étant volontairement estropiés à vie, l’amputation de la jambe étant impérative.
On rajoute le meurtre de 2 journalistes, les interventions qui visent à empêcher les secours d’intervenir.Soutien des Gazaouis, dénonciation des crimes d’Israël et appel à boycotter les produits israéliens, tels sont les thèmes de notre action.

Ne laissez pas les Gazaouis, seuls, face à une armée impitoyable !


TOUS devant Auchan samedi matin !

Merci de relayer l’appel à vos contacts.

 

” Pourquoi je participe à la grande marche du retour à Gaza “
“Tous les vendredis, jusqu’au 15 mai, je continuerai à aller aux campements pour envoyer un message à la communauté internationale décrivant les conditions désastreuses dans lesquelles je suis obligé d’élever mes fils. J’irai, jusqu’à ce que je puisse apercevoir nos terres – nos arbres – de l’autre côté de la frontière militaire alors que les soldats israéliens me surveillent derrière leurs armes.

Si Ali me demande pourquoi je retourne à la Grande Marche du Retour malgré le danger, je lui dirai ceci : J’aime la vie. Mais plus que ça, je t’aime, toi, Karam et Adam. Si risquer ma vie signifie que toi et tes frères aurez une chance de grandir, d’avoir un avenir digne, de vivre en paix avec vos voisins, dans un pays libre, alors c’est un risque que je dois prendre.”

A lire, cette puissante tribune initialement publiée dans le New York Times de Fadi Abu SHAMMALAH, directeur exécutif de l’Union générale des centres culturels de Gaza:

” Pourquoi je participe à la grande marche du retour à Gaza

 

Sur ce sujet également, cette analyse éclairante du journaliste David A Love publiée le 3 mai dernier, en français sur le site de l’Agence:

Gaza en 2018 est ce qu’était Selma en 1965 

Des femmes et des jeunes participent à ces manifestations, comme le rapporte ce reportage publié sur RFI.

L’accaparement acharné des terres par Israël : comment les Palestiniens résistent-ils ?
“Cette note politique examine la façon dont la domination de l’espace s’intègre dans un colonialisme de peuplement en examinant l’appropriation, historique et actuelle, de la terre par Israël, et explore les méthodes de la résistance palestinienne contre ces pratiques. Elle se termine par des recommandations sur la façon dont les Palestiniens peuvent agir ensemble, au-delà des frontières qui les divisent, ainsi qu’avec des tiers, pour résister contre le vol de leur terre et faire avancer leur quête de l’autodétermination et des droits des Palestiniens.”

Lire la suite de cette analyse de la journaliste Yara Hawari du réseau d’analyses palestiniennes “Al-Shabaka” sur le site de l’Agence.

AMNESTY: Israël : à quand un embargo sur les armes ?
“L’heure des déclarations symboliques condamnant ces actes est désormais révolue. La communauté internationale doit agir concrètement et cesser de livrer des armes et des équipements militaires à Israël.

Sans cette mesure, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants continueront d’être victimes de graves violations de leurs droits fondamentaux et de vivre sous le joug du blocus imposé à Gaza. Ils ne font que protester contre leurs conditions de vie intenables et réclamer le droit au retour dans les maisons et les localités qui se trouvent désormais sur le territoire israélien.”

Lire la suite de cette déclaration publiée le 30 avril dernier sur le site d’Amnesty International.

Sur ce sujet également, cet article de Médecins Sans Frontières 

La Palestine au 71e Festival de Cannes
Pour la première fois, il y aura un Pavillon palestinien au Festival de Cannes.

Cette initiative lancée par le Palestine Film Institute. Pour l’occasion, 10 projets de films, 5 fictions et 5 documentaires, ont été choisis pour participer au Producers Network, au sein du Marché du Film.

Nous avons le plaisir de nous joindre à cette célébration du cinéma palestinien et de la Palestine.

Venez célébrer le Cinema de Palestine avec nous au Cannes 2018 Palestine Film Festival Cocktail – le 13 mai de 18h à 20h – Pavillon Palestinien.

Lire la suite sur le site de l’Agence.

A lire aussi, cette tribune d’artistes publiée ce jour sur Médiapart pour dénoncer l’opération de propagande “Saison croisée France-Israël”.

L’Agence Média Palestine a besoin de votre soutien!