Une action originale sur le Grand Marché Transatlantique

Les passants qui traversaient la place Saint Pierre samedi après-midi, ont découvert 3 personnages en hauteur, perchés sur des escabeaux. Il y avait Barack Obama, un riche homme d’affaires avec son haut de forme, et François Hollande ( qui avait enlevé son masque lors de la photo.)
Pendant que les passants regardaient ce spectacle ils étaient interpellés par les militantes et militants d’ATTAC qui leur demandaient s’ils avaient entendu parler du Grand Marché Transatlantique (aussi nommé TAFTA ) et leur distribuaient des documents sur ce sujet. http://france.attac.org/se-mobiliser/le-grand-marche-transatlantique/

Alerte cartes pétitions : Traité transatlantique (TAFTA)… Non merci !
Alerte cartes pétitions : Traité transatlantique (TAFTA)... Non merci !

Bien sur cette action était en lien avec les élections européennes pour lesquelles les citoyennes et citoyens sont appelés à voter, mais souvent sans connaître l’enjeu lié à ce projet. Naturellement, les militants d’Attac ne donnaient aucune consigne de vote mais invitaient les passants à rejeter les listes qui ne s’opposent pas à ce Grand Marché. En précisant que si le Front National le dénonce actuellement, ses membres n’ont jamais voté contre ce Traité dans les collectivités régionales -Ile de France, PACA, Bourgogne – ou locales, qui se sont déclarés “hors zone TAFTA”.
“Ce traité de libre échange se négocie en secret entre l’Union Européenne et les USA. Il a pour objet de supprimer les barrières tarifaires – les droits de douanes – et non tarifaires -les réglementations sociales, sanitaires et environnementales, qui font selon les libéraux “obstacles au commerce”. Ce traité permettra aux USA de vendre leur viande aux hormones, leurs carcasse de poulet désinfectées à la javel ou leurs OGM. Cela leur permettra aussi d’imposer les gaz de schiste, d’autant qu’un  système de “règlement des différents ” permettra aux multinationales des 2 côtés de l’Atlantique d’attaquer les Etats ou les collectivités locales  devant un tribunal arbitrale privé, si elles estiment que des lois ou des règlements les empêchent de faire des affaires. Si ce traité est adopté, c’est la fin des Services Publics, et des règles qui nous protègent au niveau social et environnemental, bref ce seront les multinationales qui feront les lois !
Manifestement nombreux étaient les passants qui n’avaient pas entendu parler de ce traité. Une grave déni de démocratie à une semaine des élections européennes .

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter