Archives par catégorie : Actions

Matinée du 15 juin : échangeons autour de la prochaine phase de la campagne Stop impunité des multinationales

Matinée du 15 juin : échangeons autour de la prochaine phase de la campagne Stop impunité des multinationales     Campagne 29 mai 2019
    Vous recevez ce message en tant que correspondant·e de votre comité local : merci d’en informer vos adhérent·e·s ! La phase 2 de la campagne «  Stop impunité des multinationales  » se déroulera à l’automne 2019. Afin de préparer vos actions locales, le groupe de campagne vous propose un temps d’échange en amont de l’Assemblée générale : retrouvons-nous le samedi 15 juin de 10h à 12h30 pour préparer ensemble la rentrée.     La campagne « Stop à l’impunité des multinationales » a connu une première phase avec un large collectif européen (16 pays – 200 organisations) : > La pétition a déjà recueilli plus de 567 000 signatures (elle peut être signée jusque fin 2019) > Des outils d’information ont été créés : une première note, un flyer, de faux bons de réduction (Amazon, Total, Bayer…). Pour jouer pleinement son rôle dans le cadre de cette campagne, Attac souhaite à la fois s’inscrire dans le travail collectif pour porter les objectifs communs (Traité contraignant ONU pour les multinationales – Directive européenne sur le Devoir de vigilance – Fin des tribunaux d’ arbitrage) mais également développer une action plus spécifique permettant aux Comités locaux de mobiliser un maximum de citoyen·ne·s autour de messages qui auront un écho plus concret : stop à l’impunité fiscale, environnementale, sociale ou sociétale – se libérer de l’emprise des multinationales. C’est pourquoi nous invitons les Comités locaux à participer à un temps d’échanges durant la matinée du 15 juin.
Nous partirons des compte-rendus des actions déjà menées par des Comités locaux dans la 1re phase, nous vous présenterons les idées du groupe de travail pour les prochaines échéances, et nous pourrons ainsi échanger sur les différentes façons pour les comités locaux d’agir au cours de l’automne 2019. RDV le samedi 15 juin de 10h à 12h30 à La Bellevilloise (même lieu que l’Assemblée générale : 19-21 rue Boyer, Paris 20e, M° Ménilmontant ou Gambetta). Merci de nous indiquer votre participation à l’adresse : stop-impunite-attac@attac.org. A bientôt,
L’équipe de campagne PS : L’ équipe réunit des membres de plusieurs espace de travail : finance – banque / écologie et société/ mobilisation internationale /espace libre échange / Travail-Santé-Protection sociale  
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales

Le comité ATTAC Mâcon a organisé deux actions les 24 et 25 mai

La campagne lancée le 22 janvier 2019 par un large collectif européen et sa pétition qui a recueilli  567 576 signatures visent à se libérer de l’emprise des multinationales. La campagne porte deux revendications principales : faire adopter des règles contraignantes pour les multinationales et en finir avec les tribunaux d’arbitrage privés qui permettent aux multinationales d’attaquer les États et d’obtenir leurs condamnations à des amendes démentielles.

Dans le cadre de la première phase de mobilisation de printemps, le comité ATTAC Mâcon a organisé deux actions les 24 et 25 mai. Le 24 mai, de faux bons de réduction Bayer-Monsanto ont été distribués dans le cortège de la marche climat des lycéens soulignant l’impact désastreux de Bayer-Monsanto sur le climat. Le 25 mai, une action a été organisée place Saint-Pierre à Mâcon : devant des cartons siglés Amazon et déplacés régulièrement au son d’un sifflet pour symboliser les cadences infernales des employés d’Amazon, de faux bons de réduction Amazon pointant leur impunité fiscale, environnementale et sociétale, ont été distribués de 11h à 16h.

Après cette première phase de sensibilisation du public sur les méfaits des multinationales, des actions de désobéissance non-violente seront organisées à l’automne à l’occasion de la session de négociations à Genève en octobre du traité contraignant vis-à-vis des multinationales.L’article de Mâcon info :http://www.macon-infos.com/index.php?option=com_content&view=article&id=21973:macon-un-rassemblement-pour-le-climat-place-saint-pierre&catid=91&Itemid=294&lang=fr

https://www.lejsl.com/edition-macon/2019/05/26/alternatiba-71-et-attac-menent-deux-actions-partenaires-pour-le-climat

La pétition à signer en ligne :

https://france.attac.org/se-mobiliser/stop-impunite-des-multinationales/article/petition-stop-a-l-impunite-des-multinationales
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Opération “nature morte” au siège de Bayer-Monsanto

   
Opération « nature morte » au siège de Bayer-Monsanto     Communiqué 22 mai 2019
    Le mercredi 22 mai à 8h, 70 militant·e·s d’Attac, de la Confédération paysanne, d’Extinction rebellion et de RadiAction ont envahi le hall d’entrée du siège de Bayer-Monsanto France, à La Garenne-Colombes (Île-de-France), pour y installer une scène de chaos environnemental et sanitaire.          
Vétu·e·s de combinaison blanches, les activistes ont dénoncé les ravages causés par Bayer-Monsanto qui engendrent une société toxique pour les paysan·ne·s, les citoyen·ne·s, la biodiversité et l’environnement. Le 6 mai dernier, la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) publiait un nouveau rapport démontrant que « La nature et ses contributions à la vie des peuples se dégradent partout dans le monde ». Après le dernier rapport du GIEC, tout aussi alarmant, une chose est sûre : malgré les alertes, nous sommes en train de perdre la bataille pour une vie décente sur une planète vivable. Si les transformations nécessaires ne vont pas assez vite, c’est notamment parce que des multinationales comme Bayer-Monsanto font passer leurs intérêts et les dividendes de leurs actionnaires avant celui des peuples et de la planète. Leurs lobbies influencent directement les gouvernements, trop faibles ou trop complaisants, dans le but de freiner toute législation qui entacherait leurs bénéfices. Leurs équipes n’hésitent pas à falsifier des études scientifiques, par exemple pour contrer la classification du glyphosate par le CIRC [1], comme « cancérigène probable » pour l’homme. Leurs communicants vont jusqu’à ficher illégalement les journalistes, activistes ou politiques pour mieux les influencer, les corrompre ou les faire chanter. [2] Aujourd’hui, nous n’avons plus le luxe d’attendre. Il est urgent de mettre des multinationales comme Bayer-Monsanto hors d’état de nuire. Pour y arriver, nous devons accentuer la pression citoyenne pour que Bayer-Monsanto reconnaisse enfin la dangerosité de ses produits, pour que les victimes de ses produits toxiques obtiennent des réparations et, surtout, que se mettent en place les outils pour soutenir et accélérer la sortie des pesticides afin que les paysan·ne·s puissent travailler sans mettre en péril leur santé, la planète et la biodiversité. Nos quatre organisations appellent à participer à la grève mondiale pour le climat partout en France ce vendredi 24 mai. Mais marcher ne suffit pas et il faut amplifier les actions citoyennes pour lutter contre l’impunité de ces multinationales et engager des changements profonds des politiques publiques afin que nous puissions toutes et tous aspirer à une vie décente sur une planète vivable. Récit de l’action : Arrivés à 8h les militant·e·s ont occupé pendant 1h le hall central du siège de Bayer-Monsanto.
Des paysan·ne·s, et des activistes déguisés en abeilles ont ensuite réalisé un “die-in” pour symboliser l’impact des produits de Bayer-Monsanto sur leur survie. Les abeilles étaient également venues rappeler qu’un tiers de la production alimentaire mondiale dépend des pollinisateurs qui sont victimes d’une hécatombe sans précédent du fait notamment de l’utilisation massive de pesticides.
Ces pollinisateurs ne sont pas les seules victimes de ces poisons. Le 13 mai 2019, le tribunal de Californie, a condamné Bayer-Monsanto a une amende de 2 milliards de dollars pour les cancers de Alva et Alberta Piliod, utilisateur et utilisatrice du Roundup. En France, en avril dernier, la cour de Justice de Lyon condamnait une fois de plus, Bayer-Monsanto pour l’empoisonnement de Paul François au pesticide Lasso. Ces condamnations doivent faire comprendre au gouvernement français que nous faisons bel et bien face à des pratiques toxiques. Après les prises de paroles des quatre organisations les militant·e·s sont reparti·e·s avant 9h en laissant la scène symbolisant la « nature morte » installée dans le hall de Bayer-Monsanto.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Action Amazon samedi 25 mai à Mâcon, pendant le rassemblement Climat

Alternatiba organise un rassemblement pour le climat le samedi 25 mai de 11h à 16 h.Les multinationales ayant une très lourde responsabilité dans la crise climatique, Attac mènera une action Stop Impunité, particulièrement dirigée contre Amazon à cette occasion (action prévue au départ le 27 avril)Il faut que nous soyons nombreux et on compte sur vous !!!INSCRIVEZ -VOUS !
https://sondage.marelle.org/studs.php?poll=enbGaxB8HJP1JCVIEn PJ, le tract avec réduction Amazon…Action joyeuse, on jouera, chantera… parce qu’un autre monde est possible et qu’il n’est pas triste !

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

La campagne « UE : Décrypter, désobéir » entre dans sa deuxième phase

    La campagne « UE : Décrypter, désobéir » entre dans sa deuxième phase     Européennes 2019 2 mai 2019
    Vous recevez ce courriel en tant que référent⋅e de votre comité local.     Chers comités locaux, Tout d’abord, nous vous remercions d’avoir répondu positivement à notre proposition d’organiser autant de réunions publiques que possible pour faire connaître la position d’Attac – la désobéissance aux traités – au coeur de la période qui précède les prochaines élections au Parlement européen (26 mai). De nombreux événements sont d’ores et déjà annoncés (vous pouvez les consulter sur ce lien) et d’autres sont encore à venir. N’hésitez pas à nous solliciter en cas de besoin à l’adresse europennes2019@attac.org. La première phase de la campagne est donc, de notre point de vue, un succès. Sa deuxième phase, débutera le 9 mai, journée de l’Europe et sera davantage tournée vers l’action. A partir du 9 mai et jusqu’au 26 mai, nous vous proposons d’organiser un lobby tour ou une foire aux lobbies afin de dénoncer l’influence des intérêts privés sur les institutions européennes. 25 000 – au moins – lobbyistes travaillent quotidiennement à Bruxelles et agissent contre l’intérêt général. En déambulant ou en étant présent⋅e⋅s de manière visible dans l’espace urbain, il ne s’agit pas de procéder à une dénonciation stérile de l’Union européenne mais d’encourager à se réapproprier des institutions qui devraient avoir pour ambition de porter la voix des citoyen·ne·s et pas des multinationales. Le matériel nécessaire à cette action est disponible dans l’espace vie interne du site d’Attac. Vous y trouverez : > Le kit action 9 mai > Une carte des lobbies à Bruxelles, dépliant à commander en remplissant ce formulaire > Des argumentaires par cibles (en cours de construction, ils seront publiés au fur et à mesure. L’équipe de campagne a des ressources en temps nécessairement limitées, n’hésitez pas à nous rejoindre pour donner un dernier coup de main en envoyant un message à eu-mob-contact@attac.org) > La pétition de la campagne Stop Impunité > Un tract à propos de la campagne Change Finance qui présente l’interpellation des candidat⋅e⋅s au Parlement européen pour qu’ils et elles disent stop au lobby financier. Pour interpeller les candidat·e·s personnellement, rendez-vous sur le site de Change Finance > Des vidéos, prochainement mises en ligne sur le site. Cette campagne s’articule étroitement avec la campagne Stop à l’impunité des multinationales qui a débuté le 27 avril dernier. Des nombreuses ressources sont également disponible dans l’espace vie interne et peuvent adéquatement compléter celles qui ont été spécifiquement produites pour la campagne UE. Une autre Europe est possible !
Le groupe de travail de la Campagne UE : Décrypter et désobéir  
  Attac France — 2019
Twitter |  Facebook |  Viméo Ce message a été envoyé sur la liste « Correspondant·e matériel, Correspondant⋅e⋅s action/mobilisation, Correspondant⋅e⋅s électroniques locaux (CEL), Responsables des comités locaux »
Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France Attac France 21 ter rue Voltaire
75011 PARIS
France
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Procès 28 mai à Bourg des décrocheurs de portraits de Macron

Lettre d’info – Beaujolais Val de Saône avril 2019 – semaine 18
En ce joli mois de mai, nous allons vous gâter !
=> Une newsletter par semaine

car le 28 mai, 6 membres du groupe de Villefranche Beaujolais Saône de Alternatiba ANV COP 21 seront en procès.

ça nous mobilise, et on vous mobilise aussi !

Bonne lecture 🙂
Leur crime ?
Dénoncer l’inaction face à l’urgence climatique


pour cela, ils risquent 5 ans de prison & 75 000 € d’amende
Le 2 mars dernier, 13 activistes de ANV-COP21 Villefranche Beaujolais Saône réquisitionnent le portrait d’Emmanuel Macron de la mairie de Jassans-Riottier (ain) dans le cadre de la mobilisation nationale “#SortonsMacron“.
Ce faisant, ils participent à un mouvement qui, à ce jour, a permis la réquisition de 34 portraits dans toute la France
(voir la carte interactive publiée par le journal en ligne Reporterre) 
Ces actions ont été menées en réaction à la réponse inacceptable du gouvernement au recours juridique déposé contre l’État pour “inaction face aux changements climatiques” par quatre organisations : l’Affaire du Siècle. Alors que la menace climatique n’a jamais été aussi palpable, le gouvernement explique aux quelques 2,18 millions de citoyens ayant appuyé ce recours par le biais de la pétition la plus signée de France, qu’il n’y aura aucun changement de cap en matière de lutte contre le dérèglement climatique (pour en savoir plus, lire ici).

En décrochant les portraits présidentiels des mairies, et en laissant des murs vides à la place, les activistes d’ANV-COP21 dénoncent :
    – l’absence de décisions courageuses et nécessaires du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale,
    – la faillite du gouvernement à son rôle de protection de la population. 
En “sortant” symboliquement le président Emmanuel Macron des mairies nous le confrontons à la réalité de l’ampleur des effets environnementaux, sociaux, économiques du dérèglement climatique et au déclin de la biodiversité pour lesquels tant de faits tangibles et de données scientifiques incontestables sont aujourd’hui connus de tous. Nous l’emmenons de fait à la rencontre des réalités de cette urgence sociale et climatique.

Nos réquisitions sont temporaires, les portraits du président seront rendus dés que le gouvernement annoncera les mesures indispensables et proportionnées en réponse à l’urgence climatique.
 
En réponse à ces actions de désobéissance civile, le gouvernement a décidé de taper fort et de manière disproportionnée (à Paris, la Brigade anti-terroriste, le BLAT, a été mandatée pour suivre le dossier !) : 68 personnes ont été auditionnées dont 33 gardes à vue prononcées, 31 perquisitions ont eu lieu et22 personnes sont désormais poursuivies en procès au tribunal correctionnel : Bourg en Bresse, Strasbourg (26 juin), Lyon (2 sept.), Paris (11 sept) et Grenoble (4 nov.).

=> 6 citoyens de Villefranche sur Saône sont convoqués
au tribunal de Bourg en Bresse le mardi 28 mai
Ce procès sera le premier de la série qui en compte déjà 5. 
Ce ne sont pas les activistes qu’il faut juger,
mais les vrais responsables. 

N
ous ferons de chaque procès le procès de l’inaction climatique et sociale du gouvernement.
Parce que l’urgence climatique et sociale est là, sous nos yeux,
Soutenez les citoyens qui agissent pour nous tous.

Venez nombreu⋅ses le 28 mai à Bourg-en-Bresse
parc de la Madeleine (derrière le Tribunal)
de 10h à 17h (audience à 13h30)
JE SIGNE POUR LES SOUTENIR !
JE FAIS UN DON POUR AIDER A LA CAMPAGNE DE SOUTIEN
PROCES DE BOURG-EN-BRESSE
… Mots de prévenus…
Les mots d’Anne-Sophie

Enfants, futur, climat et procès.
J’ai 3 enfants, et l’aîné fête ses 21 ans en ce mois de mai. Les anniversaires à cet âge là, c’est un appel vers le futur, vers la vie de demain.
Mais bon, quel futur… je ne sais pas trop à quoi il va ressembler en fait… A l’automne dernier, le rapport du GIEC m’a fait l’effet d’une douche froide quant à l’avenir qui se profile à cause du dérèglement climatique qui est en train de bouleverser nos environnements, nos vies… 
… et cela sans que nos dirigeants ne prennent conscience de l’urgence dans laquelle nous nous trouvons, et qu’ils s’acharnent plutôt sur les militants du climat : 5 procès à venir, dont celui pour lequel je suis convoquée le mardi 28 mai à Bourg en Bresse.
A quoi pourrait-il ressembler ce monde dans lequel mes enfants vieilliront, dans lequel ils auront peut-être eux même des enfants ? 
Un monde à +3°, voire 4°, où – s’ils sont encore dans le Beaujolais – les canicules seront là. Chaque été durant de longs jours. Où les orages, les précipitations seront monnaie courante. Où la pollution de l’air les obligera à porter un masque en ville. Un monde où les oiseaux, les abeilles et les papillons seront devenus rares…
Et c’est bien pour éviter ce monde là, qu’avec ANV Action non-violente COP21et Alternatiba – Beaujolais Val de Saône – 69 j’ai mené en mars dernier cette action symbolique de réquisition du portrait présidentiel. Parce que les marches, les pétitions n’ont pas l’air de suffire à la prise de conscience de l’urgence urgence climatique. La fenêtre d’actions pour éviter le pire se referme doucement. Le temps est compté. C’est maintenant que nous devons “changer le système, pas le climat”.
Alors être poursuivie alors qu’aucune dégradation n’a été commise, c’est étonnant, et on se dit que décidément toucher les symboles, de manière 100% non-violente, c’est peut être cela qui amènera les prises de conscience…
Mon souhait est que ce procès serve à alerter l’opinion et à faire passer un message sans violence, même si pour cela je me retrouve devant un tribunal et que je risque tout de même 5 ans de prison et 75 mille euros d’amende.
Alors, j’ai besoin de vous. Pour montrer que nous sommes nombreux à avoir déjà conscience de cette urgence. Pour refuser l’inaction. Pour dire qu’il est encore temps !
Soyons nombreux pour ce procès de l’inaction politique pour le climat, et pour laisser nos enfants vivre dignement leur bonhomme de chemin futur…
! ! !    LES EVÈNEMENTS DE LA SEMAINE  ! ! !
MERCREDI 1er MAI
Marche du 1er mai

VENDREDI 3 MAI
Rassemblement “Nous voulons des Coquelicots” Nous nous associons au Rassemblement des Coquelicots
qui se tiendra de 18h à 19h30
Place des Arts à Villefranche-sur-Saône.

Route de la Tallebarde Blaceret 69460 BLACE
  C’est LE moyen de rejoindre notre groupe local  🙂

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

19 mai à Cluny: journée d’hommage et de réflexion pour Jérôme Laronze

Bonjour
19 mai 2019 au « Quai de la gare » à Cluny
La famille de Jérôme, L’association Justice et Vérité pour Jérôme Laronze vous invitent à une
Journée d’hommage et de réflexion pour le 2ème anniversaire de la mort de  Jérôme
Programme
– 9h30 : Accueil café au Quai de la gare
– 10h00 : Départ de la marche d’hommage (dans Cluny)
– 11h30 : Intervention de la famille
Moment musical (duo Tandem + saxo)
Repas partagé tiré du sac
– 13h45: Moment musical (duo Tandem + saxo)
– 14h00 : Conférence débat : « Violences policières : l’action
de la Ligue des droits de l’Homme pour le respect de l’Etat
de droit » avec Patrick Canin, membre du bureau national de la LDH
– 15h00 : Intermède
– 15h15 à 17h30 : Conférence débat : « Élevage paysan et
violences administratives ». Avec :
Aude Vidal, coordinatrice du livre On achève bien les éleveurs
Xavier Noulhianne, éleveur, auteur du Ménage des champs
Paul Polis vétérinaire, président du GIE Zone verte
Nicolas Girod paysan éleveur laitier dans le Jura
Contact : comite-jerome-laronze@riseup.netr

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens