Archives par catégorie : ATTAC agit

Alternatiba71 et Attac Mâcon appellent à la Marche Climat du 9 mai

le dimanche 9 mai sera une grande journée de mobilisation Climat en France

Alternatiba 71 et Attac Mâcon appellent à rejoindre la Manifestation de Lyon afin de grossir les rassemblements dans les grandes villes

Nous rejoindrons la Marche festive et partisane, partant de place Bellecour à 14h, menée par les collectifs Lyon Climat et Plus Jamais ça! Rhône!

 Lien marche organisée par Alternatiba/ANV Rhône: https://alternatiba.eu/rhone/tag/marche-climat/

Nous irons à Lyon avec deux géants de carton fabriqués par nos artistes climat et avec des revendications pour la Forêt portées par le groupement forestier de Bergesserin Un covoiturage est organisé: au départ de Mâcon à 12h rdv sur le parking de la piscine, au départ de Cluny à 11h30 Quai de la gare près du Skate park. Que vous cherchiez juste une place ou que vous proposiez une voiture, inscrivez vous ici:   https://www.togetzer.com/covoiturage-evenement/hd0asx

Le 9 mai, nous marcherons pour dénoncer le manque d’ambition du gouvernement face à l’urgence écologique et sociale

Le projet de #LoiClimat présenté aux député.e.s début avril était déjà désavoué pour son manque d’ambition par les citoyen.ne.s de la Convention Citoyenne pour le Climat. Tronqué par le gouvernement et la majorité, le dernier texte environnemental du quinquennat d’Emmanuel Macron est, en l’état, un échec climatique et social. Le 9 mai, juste après le vote de la loi à l’Assemblée Nationale, nous marcherons pour dénoncer ce manque d’ambition face à l’urgence écologique, et nous unir face aux défis qui nous attendent. Une centaine d’organisations et des milliers de citoyen.ne.s seront mobilisés dans toute la France, et nous serons là aussi, ALORS REJOINS-NOUS!  

Découvrez l’Appel ici: https://marcheclimat.fr/9mai/appel

 Et plus particulièrement pour nos Forêts!

“La Forêt, symbole de vie, écosystème complexe et amortisseur évident du changement climatique de par sa captation du CO2, avait fait l’objet de plusieurs propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat :

Mais la Forêt a tout simplement été écartée de la Loi Climat par le Gouvernement, alors que la crise climatique impacte déjà durement la biodiversité des forêts françaises, 

L’arrêt des augmentations de prélèvements de bois, une réglementation limitant fortement les coupes rases, un renforcement du puits de carbone en diminuant le recours au bois-énergie incontrôlé, et réaffirmer les missions de service public forestier de l’ONF avec du personnel sur le terrain seraient pourtant des mesures essentielles  pour répondre à l’urgence climatique.

——————————————————————————————Plusieurs associations tournugeoises et alentours vous proposent en parallèle un rassemblement à Tournus   Rendez vous à Tournus Croisement Rue Saint-Laurent et Rue René Cassin à 14h30   Lien: http://macon.eelv.free.fr/ecologie-citoyenne/20210509-LaMarche-D-Apres.site.htm

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

L’indécent enrichissement des milliardaires français pendant la pandémie

Faut quand même reconnaître qu’ils sont fortiches nos milliardaires ! plus 20 milliards en 1an pour l’une, plus 60 milliards en 1 an pour l’autre.. ça fait 165 millions d’€ par jour !Ça c’est être productif au boulot !!!
Pendant ce temps là , le nombre de personnes “pauvres ” a augmenté de plus d’un million dans la même période. Plus de 8 millions de personnes en France dépendent de l’aide alimentaire !

Signez la pétition !

[Note Attac/Oxfam] L’indécent enrichissement des milliardaires français pendant la pandémie Campagne 19 avril 2021
Dans une note dévoilée ce lundi matin par France Inter, Attac et Oxfam décortiquent le classement des milliardaires publié début avril par le magazine Forbes. Les résultats de nos calculs sont édifiants. Entre mars 2020 et mars 2021, la fortune des milliardaires a battu tous les records : > la fortune des 20 personnes les plus riches de la planète a augmenté de 62 % ; > la fortune des milliardaires français a augmenté de 170 milliards d’euros, soit une hausse moyenne de 40% ; > parmi les 38 milliardaires que la France comptait en mars 2020, seulement 4 ont vu leur fortune légèrement baisser pendant la période, alors que 34 voyaient leur fortune augmenter ; > la France compte 4 milliardaires de plus, dont le fondateur du laboratoire Moderna ; > la fortune de Bernard Arnault (propriétaire de LVMH et 3e fortune mondiale) a presque doublé en un an, soit une hausse de 62 milliards d’euros ; > la fortune de Françoise Meyer-Bettencourt (héritière de L’Oréal et femme la plus riche du monde) a augmenté de 20,7 milliards d’euros. Découvrir la note Alors que le secrétaire général de l’ONU, le FMI, Joe Biden et même la banque d’affaire JP Morgan appellent à un taxation des ultra-riches et des multinationales pour répondre à la crise, le gouvernement français s’entête à vouloir préserver « quoi qu’il en coûte » ses amis les plus fortunés. Emmanuel Macron préfère racler le fond des poches des allocataires du chômage ou des retraité·e·s et préparer une énième cure d’austérité qui se traduira par un nouvel appauvrissement de la majorité de la population. 20 000 personnes ont signé notre appel, et vous ?
Attac propose deux mesures d’urgence qui permettraient de faire payer les ultra-riches et les multinationales profiteurs de la crise. Je signe la pétition > Toutes les infos sur la campagne « Faisons payer les profiteurs de la crise » ; Aidez-nous à poursuivre nos actions Attac est une association qui s’engage pour la justice fiscale, sociale et écologique, et conteste le pouvoir pris par la finance et les multinationales sur les peuples et la nature. Nos ressources proviennent à 90% des adhésions et des dons. J’adhère Je fais un don Agir avec Attac : > Nous suivre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram ; > Rejoindre notre fil d’information sur Telegram ; > Vous rapprocher d’un comité local proche de chez vous ; > Rejoindre un espace de travail thématique (réservés aux adhérent·e·s).
Attac France — 2021
Twitter |  Mastodon |  Facebook |  Viméo
Ce message a été envoyé sur la liste « Liste d’information »
Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France Attac France 21 ter rue Voltaire
75011 PARIS
France
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

CNCL du 12 juin 2021 : Appel à proposition d’ateliers

CNCL du 12 juin 2021 : Appel à proposition d’ateliers     Communiqué 6 avril 2021
    Chers comités locaux, Vous recevez ce courriel en tant que référent·e·s de votre comité local. N’hésitez pas à mettre cet appel à participation à l’ordre du jour de votre prochaine réunion.     La prochaine Conférence nationale des comités locaux (CNCL) d’Attac se déroulera le samedi 12 juin, la veille de l’Assemblée générale ordinaire. Le secrétariat de la CNCL fait en sorte d’organiser cette édition en présentiel (en Île-de-France) et planchera sur un format en distanciel si nécessaire. Appel à ateliers Nous sollicitons vos propositions d’ateliers (durée d’une heure et demie) avant le 30 avril 2021 (mais pourquoi pas avant !) accompagnées de préférence d’une présentation succincte en une page reprenant outre la thématique de l’atelier, le nom du ou des comités, du ou des animateur·trice·s, un déroulé, ainsi qu’une bibliographie éventuelle et ce, afin que nous puissions arrêter le programme et construire l’ordre du jour à envoyer à : cncl-travail@list.attac.org (par la personne de votre CL inscrite à cette liste de travail).
Votre atelier doit pouvoir se tenir sous la forme d’un webinaire si la situation sanitaire nous obligeait à tenir la CNCL une fois de plus en distanciel. Nous resterons à votre disposition pour tout soutien technique indispensable au bon déroulement de votre atelier. Le secrétariat de la CNCL accusera réception de votre proposition. Relancez-nous si vous n’êtes pas certain·e·s que votre atelier a été reçu, pour éviter les couacs !
Un atelier, c’est une idée, un outil, ou un thème que vous avez creusé, expérimenté dans vos comités et que vous aimeriez transmettre à d’autres ; les sujets tournent, forcément, mais vous avez un plus à transmettre. Par exemple, si vous menez campagne localement sur un thème dont vous pensez qu’il aurait vocation à être repris nationalement, la CNCL est le lieu et le moment pour le faire. Voici deux exemples d’ateliers qui se sont tenus lors des dernières CNCL. Leurs comptes rendus se trouvent, comme pour tous les autres ateliers, dans la section dédiée à la CNCL dans l’espace Vie interne : > Un atelier en visioconférence sur le secteur aérien, animé par le groupe de travail du même nom. > Un atelier en présentiel sur la lutte contre la privatisation des grands barrages, animé par Attac Savoie. Mais la meilleure façon de se faire une idée de ce à quoi ressemble un atelier CNCL est d’assister à une CNCL ! Votre présentation succincte est – faut-il le préciser – indispensable si vous désirez que votre proposition soit étudiée comme elle le mérite, mais à minima, une déclaration d’intention serait la bienvenue en amont de la date butoir. La proposition définitive trouvera bonne place au sein du livret d’accueil dressant le programme du week-end. Suite à la CNCL de novembre 2018, il a été décidé de donner la possibilité aux espaces nationaux de travail d’Attac France de proposer leurs propres ateliers sur leurs thématiques respectives. Mais les deux tiers des créneaux restent réservés aux ateliers proposés par les comités locaux eux-mêmes.
Le secrétariat prendra sa décision dans la semaine suivant la date limite de soumission et vous informera de la retenue ou non de votre atelier le 7 mai 2021 au plus tard.
Six créneaux d’une heure et demie sont proposés pour cette CNCL. Appel à rejoindre le secrétariat de la CNCL Par ailleurs, comme vous le savez, les comités organisateurs tournent à chaque CNCL, n’hésitez pas à proposer la candidature de votre CL pour rejoindre l’équipe secrétariat de la CNCL ! L’organisation est rodée et les comités locaux sont accompagnés et soutenus. Pour preuve, le secrétariat a élaboré ce guide à destination de tous les CL volontaires.
En terme de temps cela représente environ une dizaine d’heures sur 3 mois. Il suffit d’être deux par CL pour les phases en amont et en aval, un peu plus (3 ou 4) le jour de la CNCL. Appel à expression libre La CNCL des 17 et 18 novembre 2018 a retenu le principe d’un temps d’expression libre des comités locaux sur un thème, une réflexion, une action qu’ils souhaitent porter à la connaissance des participant.e.s.
Cette prise de parole se présente sous la forme d’une présentation en plénière, d’une durée de 15 à 20 minutes suivie d’un débat, le tout ne dépassant pas 1 heure. Cette intervention permet d’informer les comités présents de problématiques ou de questionnements abordés localement, de confronter des expériences de terrain ou de porter des sujets insuffisamment relayés au plan national.
Les participant.e.s ont souhaité que cette nouvelle forme d’expression permette d’une part de mieux connaître les réalités auxquelles sont confronté·e·s les militant·e·s, de resserrer les liens entre les comités mais aussi de faciliter l’émergence de nouvelles pistes de réflexion et, à terme, la participation de nouveaux comités aux travaux des CNCL. Nul·le n’ignore (et surtout pas nos adversaires) que la richesse et la force de l’action politique d’Attac tiennent à ce maillage du terrain assuré par les militant·e·s partout en France. Il est à souhaiter que cette diversité des formes de revendication et cette réflexion permanente au sein des comités irriguent encore mieux les travaux des CNCL et renforcent le fonctionnement démocratique de notre association. La proposition d’intervention de dix à quinze lignes maximum devra être envoyée au secrétariat pour le 30 avril au plus tard. Le secrétariat accusera réception et fera connaître sa décision au plus tard le 7 mai. La présentation figurera sur le livret d’accueil final. Pour éviter toute confusion, le fichier devra être intitulé « Expression libre du comité [x] » Nous comptons sur vous pour faire vivre cette instance qui est la nôtre.
La CNCL sera ce que nous en ferons. Amicalement. Les Comités organisateurs : Attac Essonne (Comité sortant) – Attac Finistère (Comité pivot) – Attac Gironde (Comité entrant)  
  Informations complémentaires > Chaque comité peut d’ordinaire envoyer un·e mandaté·e et depuis l’année 2019 un·e deuxième mandaté·e qui n’aurait jamais assisté à une CNCL auparavant et dont les voyages sont pris en charge par l’association et demander au besoin d’un hébergement militant. > L’ensemble des restitutions d’ateliers et de plénières est disponible sur l’espace « vie interne » : https://vie-interne.attac.org/cncl     Attac France — 2021
Vie Interne d’Attac France

Twitter |  Mastodon |  Facebook |  Viméo Ce message a été envoyé sur la liste « 4CL Correspondant⋅e⋅s électroniques locaux, 4CL Responsables des comités locaux »
Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France Attac France 21 ter rue Voltaire
75011 PARIS
France

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Arnault, Bettencourt, Drahi, Pinault, Attac affiche le « gang des profiteurs » dans la station de métro Bercy


Arnault, Bettencourt, Drahi, Pinault, Attac affiche le « gang des profiteurs » dans la station de métro Bercy

Action 10 avril 2021


Ce samedi matin, 40 activistes d’Attac ont mené une action symbolique à Paris, dans la station de métro Bercy, sous le ministère de l’Economie et des finances. Les militant·e·s ont recouvert 5 panneaux de publicité par des affiches du « gang des profiteurs », Arnault, Bettencourt, Drahi, Pinault en demandant « Qui doit payer la crise ? ».
JPEG - 179.4 ko
L’action visait à interpeller le gouvernement afin qu’il prenne des mesures pour faire payer la crise du Covid à celles et ceux qui se sont enrichis pendant la pandémie. Elle s’est déroulée en présence de parlementaires venu·e·s apporter leur soutien aux revendications d’Attac : la députée communiste Elsa Faucillon et le député insoumis Ugo Bernalicis. Selon Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, « les récentes déclarations du Fonds monétaire international, favorable à une imposition des entreprises ayant bénéficié de la crise ainsi qu’à une taxation temporaire des plus riches, confirment que nos revendications n’ont rien d’utopiques et ne demandent que de la volonté politique. Attac se félicite de voir que le débat fiscal évolue mais déplore qu’une fois de plus, le gouvernement français refuse toute réforme fiscale, s’entête à repousser l’instauration d’un impôt sur le patrimoine des plus riches et poursuit sa politique de baisse de l’imposition des entreprises. » Raphael Pradeau, porte-parole d’Attac France dénonce : « Alors que l’INSEE vient de confirmer que les plus pauvres sont celles et ceux qui ont le plus souffert de la crise, le dernier classement Forbes révèle que les milliardaires français se sont fortement enrichis pendant la pandémie. Les appels en faveur d’une taxation des riches et des multinationales se multiplient, mais le gouvernement refuse toujours de faire payer les profiteurs de la crise et s’obstine à vouloir faire des économies sur le dos des chômeurs et des allocataires des APL. » Notre action, lance la campagne « Qui doit payer la crise ? » avec des initiatives qui vont se multiplier dans les semaines à venir pour mettre en avant deux mesures d’urgence : > une taxe sur le patrimoine des 1% les plus fortunés ; > une taxe sur le bénéfice exceptionnel réalisé par les multinationales pendant la crise. Ces recettes supplémentaires exigées sont un premier pas vers la mise en œuvre d’autres mesures de justice fiscale qu’Attac défend depuis des années : lutte contre l’évasion fiscale, rétablissement et rénovation de l’impôt sur la fortune, taxation des transactions financières… qui permettraient de financer les urgences sociales en matière de santé, éducation… et l’indispensable transition écologique.

Informations complémentaires > Le communiqué en ligne avec plus de photos. > La vidéo live de l’action.

Attac France — 2021
Vie Interne d’Attac France

Twitter |  Mastodon |  Facebook |  Viméo
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Occupons Mâcon

Compte rendu jour 2,
23 Mars,
Arrivée compliquée au théâtre avec obstruction de Laurence Terk qui a amendé notre document
d’occupation, rapidement réglé. Dans la foulée, rencontre avec le commissaire pour lui présenter
notre action. S’est dégagé une impression de confiance et de bienveillance. Il suivra le
développement du mouvement en bonne intelligence avec la commission coordination du
mouvement et la préfecture.
Radio nostalgie est venue interviewer les membres du collectif sur les motifs et motivations du
mouvement.
Le Sénateur Durain souhaite rencontrer la coordination, une prise de contact a été effectuée.
L’équipe technique a commencé à travailler sur les banderoles et la visibilité de notre mouvement
à l’extérieur du théâtre. Le petit kiosque va être utilisé pour y poser affiches et revendications. Le
travail est en cours, c’est beau.
A été évoqué la création d’un pupitre équipé de micros statiques pour les prises de parole de
l’agora ainsi qu’un décor facilement mobile pour créer un espace de convivialité.
Concernant le contenu de cette première Agora, la coordination a tenu à préciser les différents
points revendiqués par le mouvement, s’en est suivie des prises de paroles très enrichissantes de
l’assemblée.
La commission communication réfléchit à l’élaboration de visuels pour les réseaux sociaux et les
tracts à distribuer . La communication prend contact avec Laurent Meunier (graphiste) qui s’est
proposé de nous aider à l’élaboration des outils de com.
La commission artistique recense les artistes locaux (musique, danse, théâtre, visuel… ) et a
rédigé un message qui leur sera transmis pour rejoindre le mouvement.
La programmation en vue du temps fort de dimanche (déposé en préfecture aujourd’hui) est en
cours de construction.
AG,
La technique a besoin de bras, les bénévoles de la Cave et du Crescent vont être contactés.
la Cgt se propose de nous aider d’un point de vue logistique notamment l’impression des tracts
et leur distribution.
Prise de contact avec l’epas en vue d’une intégration au mouvement notamment autour des
éléments de com à destination des jeunes. (sif dine)
proposition par les étudiants de l’epas d’actions artistiques coup de poing.
a été voté la création d’une cagnotte pour financer le mouvement.
la reconduction a été revotée.
BRAVO à toutes et à tous,

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Mobilisations climat : mars 2021 et au-delà

  Mobilisations climat : mars 2021 et au-delà     Communiqué 15 mars 2021
    Vous recevez ce message en tant que correspondant·e de votre comité local : merci de vous assurer de sa prise en charge collective et de le diffuser auprès des adhérent.e.s et sympathisant.e.s de votre CL.     Loi Climat et Résilience : la bataille parlementaire commence Après 17 mois de travail, les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat viennent de tenir leur 8e et dernière session, d’y rendre un verdict sévère et sont pessimistes sur l’issue du débat parlementaire de la loi Climat.
« Qui veut la peau de la convention climat ? » s’est interrogé l’Observatoire des Multinationales… Beaucoup de monde ! Les mobilisations pour le climat ont connu d’importants développements ces dernières années. Face à l’immobilisme du gouvernement, il s’agit de les amplifier, et Attac a son rôle à jouer pour favoriser ces mobilisations. Attac est signataire de deux appels qui invitent à se mobiliser partout en France, pour le climat et la justice sociale, à l’occasion du passage de la loi “climat et résilience” au parlement : > l’appel de Youth for climate, soutenu par de nombreuses associations et syndicats, à manifester le 19 ou 20 mars dans le cadre d’une journée mondiale de mobilisation de la jeunesse pour le climat et la justice sociale, pour exprimer la détresse de la jeunesse, abandonnée face aux crises sanitaire et écologique, et pour s’ opposer à l’actuelle loi Climat, parfait exemple de “l’écologie” libérale qui va carboniser leur avenir : toutes les infos ici > l’appel du 28 mars “Pour une vraie loi climat” signée par 222 organisations. Appel à se mobiliser la veille de l’examen du projet de loi au parlement pour dénoncer son manque d’ambition, les manœuvres qui tentent de l’affaiblir encore plus, exiger une vraie Loi Climat à la hauteur de l’urgence écologique et défendre les mesures des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. Les infos pour participer sont ici et sur ce site https://vraieloiclimat.fr/28mars/. Une cartographie des mobilisations va bientôt être publiée : merci de signaler à cette adresse mob-climat2021@attac.org si votre CL est à l’initiative d’une mobilisation le 28 mars, ou s’il y participe. Ces deux dates inaugurent toute une période de mobilisations sur les urgences climatique et écologique, mobilisations nécessaires pour les remettre à l’ordre du jour et mobiliser la société tétanisée par la crise sanitaire et sociale, qui sont pourtant en lien étroit avec ces problématiques. Et pour encourager ces deux prochaines mobilisations, deux événements ont été programmés par Attac : > un webinaire le 17 mars : “Changements climatiques et loi climat : quelles mobilisations pour notre avenir ? ” avec la participation de membres de la CCC, Youth for Climate et 350.org (à voir sur le site d’Attac, en Facebook live ou sur Twitter) > une émission radio le 23 mars de 18 à 19h sur radio Aligre : “De la convention citoyenne pour le climat à la loi climat : où est l’arnaque ?” avec la participation de membres d’Attac, de la CCC et de l’ Observatoire des multinationales. La loi Climat, qui va être discutée jusqu’en septembre 2021, va être l’objet d’une bataille parlementaire virulente,
(5000 amendements déposés) qui doit trouver un large écho à l’ extérieur des assemblées grâce aux mobilisations citoyennes et se prolonger par tous les événements qui s’organiseront autour de la COP 26 (novembre 2021) dont une assemblée mondiale sur le climat en préparation, indépendante de la gouvernance officielle des États qui reste souvent oligarchique et opaque. Pour Attac, participer à ces mobilisations est important à plusieurs titres : > pour dénoncer la trahison de sa parole par Emmanuel Macron, > pour dénoncer la pressions des lobbies, > pour dénoncer la dénaturation des mesures alors qu’il y a une urgence climatique qui nécessite une loi ambitieuse. Sur les 149 propositions de la CCC, seules 46 sont incluses dans le projet de loi et, sur les 46 propositions incluses, seules 10 n’ont pas été modifiées et affaiblies ! > pour dénoncer l’absence de justice sociale alors que les 150 avaient respecté leur mission de la mettre au cœur de leurs mesures, > pour dénoncer les dernières manœuvres destinées à bâcler le travail en assemblée : de très nombreux amendements déclarés irrecevables et un temps législatif programmé qui empêche un vrai débat parlementaire. D’où l’importance des mobilisations sur tout le territoire pour dénoncer le travail de sape continu qui a dénaturé ce long travail des 150 et pour exiger une loi climat à la hauteur des urgences ! Ressources et visuels
Retrouvez les différentes ressources, tracts et visuels dans l’espace vie interne qui sera alimenté progressivement tout au long de ces mobilisations. À bientôt,
L’équipe de campagne  
  Attac France — 2021
> Vie Interne d’Attac France
>
> Twitter |  Mastodon |  Facebook |  Viméo Ce message a été envoyé sur la liste « CA Attac, 4CL Correspondant⋅e⋅s action/mobilisation, 4CL Correspondant⋅e⋅s électroniques locaux, 4CL Responsables des comités locaux »
> Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France Attac France 21 ter rue Voltaire
> 75011 PARIS
> France
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

2ème phase de la campagne profiteurs : Qui doit payer la crise ?

2e phase de la campagne profiteurs : Qui doit payer la crise ? Campagne 11 mars 2021
Vous recevez ce message en tant que correspondant·e de votre comité local : merci de vous assurer de sa prise en charge collective. Désormais le gouvernement ne cache plus ses intentions : invoquer le remboursement de la dette liée à la crise Covid pour mener une nouvelle cure d’austérité. Celle-ci passera, Bruno Le Maire l’a réaffirmé, par l’adoption de la réforme des retraites et celle de l’assurance chômage. Mais la sécurité sociale et les services publics sont aussi sur la sellette. Cela nous pousse à agir en posant une question simple : « Qui doit payer la crise ? ». À nous, ensuite, de mettre en avant nos propositions, en apportant nos pistes de réponses.
JPEG - 125.3 ko
Pour y arriver, nous vous proposons de poursuivre et d’amplifier la mobilisation avec divers modes d’actions à découvrir dans la nouvelle note de campagne. Nous vous proposons également de commander des autocollants et des affiches avant le 26 mars pour vos actions, qui pourront aller du simple collage sur des panneaux d’affichage public à l’affichage « géant » sur des murs ou des panneaux publicitaires 4 mètres par 3 mètres. Tous les visuels que nous avons créés pour la campagne sont téléchargeables sur l’espace vie interne. Vous pourrez débuter vos actions dès réception du matériel et lors d’une journée d’actions coordonnées le samedi 10 avril (plus d’info sur cette journée dans un prochain message). Pour lancer la mobilisation, Attac a initié une tribune signée par plusieurs économistes, responsables associatifs et syndicaux. Elle sera publiée dans la presse très prochainement. D’ici fin mars, nous lancerons également une pétition à signer et faire signer largement. Elle sera accompagnée d’une note sur l’enrichissement des milliardaires français entre mars 2020 et mars 2021. Nous nous attendons à une campagne longue sur ce qui pourrait être un enjeu majeur lors de la prochaine élection présidentielle. Ressources > note « Qui doit payer la dette Covid ? », dans laquelle nous expliquons que l’augmentation de la dette ne doit pas être instrumentalisée et que des solutions alternatives existent à l’austérité, notamment en faisant payer les ultras-riches et les multinationales. > webinaire organisé le 23 février, « Justice sociale & fiscale : faut-il rembourser la dette Covid ? », à revoir sur notre site. S’impliquer dans la campagne
Pour toutes vos questions ou si vous souhaitez participer à l’animation de la campagne, vous pouvez nous contacter via l’adresse : action@attac.org. À bientôt pour de nouvelles informations, L’équipe de campagne
Attac France — 2021
Vie Interne d’Attac France

Twitter |  Mastodon |  Facebook |  Viméo
Ce message a été envoyé sur la liste « 4CL Correspondant·e⋅s matériel, 4CL Correspondant⋅e⋅s action/mobilisation, 4CL Correspondant⋅e⋅s électroniques locaux, 4CL Responsables des comités locaux »
Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France Attac France 21 ter rue Voltaire
75011 PARIS
France
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens Articles récents »