Archives par catégorie : ATTAC informe

Devant Bercy, le collectif d’associations et de syndicats Plus jamais ça appelle Bruno Le Maire à sauver le site industriel de Chapelle-Darblay

Devant Bercy, le collectif d’associations et de syndicats Plus jamais ça appelle Bruno Le Maire à sauver le site industriel de Chapelle-Darblay  Communiqué 28 avril 2021
  Ce matin, les organisations du collectif Plus jamais ça et des représentants des salariés de la papeterie ont occupé le parvis du Ministère de l’Economie et des Finances à Paris pour demander à Bruno Le Maire de garantir la sauvegarde intégrale de la papeterie Chapelle-Darblay. L’usine, située à Grand-Couronnes, au sud-ouest de Rouen (76), est à l’arrêt depuis le 6 mai 2020 et sur le point d’être définitivement fermée le 15 juin. La mobilisation s’est déroulée dans le respect des gestes barrière, avec port du masque et distances de sécurité.

120 militant·es, syndicalistes et représentants des salarié·es ont investi le parvis du Ministère de l’Economie et des Finances et ont déployé deux banderoles de 15 mètres de long pour interpeller Bruno Le Maire avec le message « Pour qu’industrie rime avec écologie, Sauvons Chapelle-Darblay ». En contrebas du quai, une vingtaine de mannequins représentant des salarié·es ont été jetées à l’eau, dans la Seine. Alors que les forces de l’ordre commençaient à intervenir, les représentant·es des organisations se sont enchaîné·es au quai. C’est ainsi que Jean-François Julliard, Philippe Martinez, Aurélie Trouvé, Nicolas Girod, Khaled Gaiji et Simon Duteil ont montré la détermination du collectif, sous les fenêtres de Bruno Le Maire.

Selon la CGT, Greenpeace France et Attac, « Il est temps que l’État remplisse son rôle protecteur, et ne laisse plus les intérêts privés lui dicter sa politique économique, d’aménagement du territoire et de développement de l’économie circulaire. Chapelle-Darblay est un symbole de notre souveraineté industrielle, particulièrement nécessaire en ces temps de crise sanitaire sans précédent. Nous sommes là, avec les salariés, pour avoir la garantie que Chapelle-Darblay sera sauvée. »

En octobre dernier déjà, le collectif s’était rendu sur place pour rencontrer les salarié·es et réaffirmer l’impératif de conjuguer industrie avec progrès social et environnemental. La revendication est centrale et hautement symbolique pour le collectif, qui acte aujourd’hui une étape de plus dans sa lutte aux côtés des salariés de Chapelle-Darblay.

Unique en son genre, la papeterie est la seule usine en France capable de fabriquer du papier journal 100% recyclé. Chapelle-Darblay est un modèle d’industrie écologique avec sa chaudière biomasse, sa station d’épuration et la possibilité d’acheminer le papier recyclé par la Seine. L’usine est aussi pourvoyeuse de 750 emplois directs ou indirects dans le bassin rouennais. Face à cette situation et malgré un discours en apparence volontaire, le gouvernement reste attentiste et s’accommode d’offres de reprises qui ne sont pas à la hauteur des enjeux. La perspective d’une délocalisation des machines afin d’accroître les profits alors même que les activités de la papeterie étaient rentables (16 millions d’euros de bénéfices en 2019) est inenvisageable.

Il y a trois semaines, les organisations avaient déjà lancé une pétition pour interpeller Bruno Le Maire sur la situation.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

L’emprise Total : l’épisode 2 est disponible !


https://www.e-activist.com/page/email/click/1849/5266580?email=qyPOcPnIp%2FJnyzZNZ4E228Jsj3pFFwXrxBrO2W%2B4sz4=&campid=ly8uGzH2YfUUHgIT5m4sfA==
Bonjour jean-baptiste,

Ça y est, l’épisode 2 de notre série documentaire sur les stratégies d’influence de Total est disponible !

Dans cet épisode, nous entrons dans le vif du sujet en mettant un coup de projecteur sur les méthodes du géant du pétrole pour faire main basse sur les grandes écoles.

Le pétrole séduit de moins en moins les jeunes générations, et Total le sait. Il devient très difficile de recruter et pérenniser des salarié·es de plus en plus soucieux du climat et de l’état de la planète.

En s’infiltrant au sein des grandes écoles, la multinationale n’a qu’un objectif : formater les étudiant·es, les persuader du bien-fondé de son modèle économique basé sur les énergies fossiles et maintenir son attractivité auprès des cerveaux qu’elle estime les plus brillants.

Parrainage de promotion, financement de chaires d’enseignement, présence dans les salons étudiants : lorsqu’il s’agit d’entretenir une proximité avec les étudiant·es, Total ne laisse rien au hasard. Ces tentatives d’intrusion plus ou moins douces au sein des grandes écoles sont extrêmement problématiques pour l’indépendance des apprentissages et de l’éducation.

Pour Total, formater les cerveaux des étudiant·es d’aujourd’hui, c’est asseoir l’acceptabilité sociale de son modèle économique destructeur au sein des décideurs de demain.

Ce couvre-feu étant tristement interminable, n’hésitez pas à mettre à profit vos soirées pour découvrir et partager notre documentaire avec vos proches, et nous aider ainsi à lever le voile sur les pratiques d’influence de Total.

Merci de nous suivre et à très vite pour le prochain épisode !

Prenez soin de vous.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

ON LACHE RIEN CONTRE AMAZON !

Chers amis, chères amies,

Vous avez été plus de 2500 à dire STOP à Amazon et son projet d’entrepôt à St Exupéry 👏 ! Un grand merci pour votre engagement !

Pour autant, ON NE LACHE RIEN !

➡ Invitez vos proches, amis, famille, collègues, voisins … à ✍ SIGNER LA PETITION ✍⬅

Vous pouvez la partager en quelques clics :

PARTAGEZ SUR FACEBOOK

PARTAGEZ SUR TWITTER

PARTAGEZ SUR WHATSAPP

Cette bataille contre l’entrepôt d’Amazon est importante pour nous car elle est à la jonction de deux campagnes majeures du mouvement climat : il rassemble la lutte contre la surproduction et l’enjeu de réduction du trafic aérien.

Loi Climat et résilience, Quelles sont les news ?

  • Entrepôts et e-commerce :

 ➡ Le gouvernement SEUL CONTRE TOUS refuse d’entendre l’urgence climatique en excluant du projet de loi le sujet des entrepôts de e-commerce. Cela, malgré la demande de la convention citoyenne de les intégrer et malgré les impacts climatiques et les destructions d’emploi causées par la vente en ligne.

  • Aviation :

➡ Le texte de loi retenu la semaine dernière à l’Assemblée nationale n’est toujours pas à la hauteur, notamment sur la question des vols courts. En effet, en l’état actuel, la loi se limiterait à fermer, au mieux, 5 lignes aériennes intérieures sur la centaine existante, réduisant les émissions de C02 issues des vols métropolitains de 6,6% seulement.

Au niveau local, on poursuit notre lutte !

Alternatiba et d’autres collectifs poursuivent la mobilisation pour faire pression sur nos élus et responsables locaux afin de dire STOP au projet d’entrepôt d’Amazon : plaidoyer, pétition, action non violente… nous mettons notre coeur à l’ouvrage pour que Lyon ne succombe pas sous les colis envoyés par avion… Ensemble, on peut encore gagner la lutte !

Suivez nos actions sur la page : https://alternatiba.eu/rhone/tag/amazon/

Merci pour votre soutien !

Coline

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Nos enfants ne sont pas des sardines ! Appel de la FCPE de Saône-et-Loire à plus de moyens dans les Collèges et Lycées!

Appel de la FCPE de Saône-et-Loire à signer par toutes celles et ceux qui veulent soutenir l’école publique de notre département

Depuis quelques semaines, les parents d’élèves élus dans les Conseils d’administration des collèges et lycées de Saône-et-Loire découvrent dans de nombreux cas avec stupéfaction et colère l’insuffisance des dotations d’heures d’enseignements prévues pour la prochaine rentrée scolaire 2021-2022.

Au collège, il faut désormais 30 enfants pour envisager d’ouvrir une classe, mais les murs eux ne bougent pas ! Bienvenue en sixième et bon courage pour le Brevet… !

Au lycée, les classes à 36-37 enfants s’imposent comme une triste réalité… mais surtout pas de brassage les enfants… !

Après deux années scolaires chaotiques marquées par la crise sanitaire, qui ont bouleversé les apprentissages et le quotidien de tous les enfants, nous constatons que les options, que les pratiques pédagogiques en petits groupes vont être de moins en moins nombreuses.

« Le quoi qu’il en coûte ! » ne se traduit en rien pour l’École publique ! Rien ne viendra permettre à nos enfants de disposer de conditions pédagogiques adaptées à ce contexte inédit et propices aux apprentissages scolaires perdus, aux relations sociales à reconstruire ou ré-apprendre à cause de la crise sanitaire…

Et pourtant, cela fait des mois que nous réclamons des moyens complémentaires, cela fait des mois que nous alertons sur une école au bord de la crise de nerf et rien…

Nous n’acceptons plus ces dotations qui subissent des coups des rabots sur l’argument facile d’effectifs en baisse et obligent depuis des années, les enseignants, les principaux et proviseurs à gérer la pénurie de moyens !

Alors, la FCPE de Saône-et-Loire dit stop ! La pénurie de moyens ça suffit ! Nous lançons un appel à tous les parents d’élèves, enseignants, élus communaux, départementaux, régionaux, parlementaires pour demander au Ministère de l’Éducation Nationale de revoir sa copie et de donner enfin à nos enfants, les moyens qu’ils méritent pour avoir une scolarité à la hauteur de leurs besoins. Il est encore temps de réagir collectivement pour que cela change !

La FCPE de Saône-et-Loire soutiendra toutes les mobilisations citoyennes et constructives pour permettre aux habitants de ce département de prendre conscience de l’urgence de la situation et à l’Etat de doter les collèges et lycées de moyens à la hauteur des enjeux et des espoirs que nous avons pour les enfants !

https://www.wesign.it/fr/macon/nos-enfants-ne-sont-pas-des-sardines-?fbclid=IwAR03JTkkn28TK8LU33aRnNUvoElpa7NhQoelBq8C–A-XJwNG-HVmi3OVts
 

ou sur Fb:
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1160259574410066&id=585137298588966&sfnsn=scwspwa

A signer et partager sans modération!!!

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Quelques infos…

2 infos Attac  et un article de Médiapart très intéressant.
–  Suite aux récentes déclarations de l’administration Biden et du FMI, un article sur le site d’Attac : “Taxer les plus riches et les entreprises qui réalisent des profits pendant la pandémie : une idée qui se généralise”
https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/taxer-les-plus-riches-et-les-entreprises-qui-realisent-des-profits-pendant-la
Décryptage complet de l’Accord UE-Chine   ici sur le site d’Attac

– Article de Médiapart  sur les données trafiquées utilisées par Jean Castex face aux parlementaires... ça fait déjà pas mal de temps que j’ai perdu pas mal de naïveté, mais ils sont encore capable de nous surprendre …. (PJ)

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

La commune en chantant…mais aussi souvenir, souvenir ils étaient venus chanter à Vaulx-en-Velin en solidarité

ICH BIN SOLDAT

Dans un CD édité il y a quelques années, Blandine Bonjour et Bernd Köhler* interprètent à leur manière La Semaine sanglante et L’Internationale et une dizaine d’autres chansons de lutte et d’espérance. Intitulé Les Nouveaux Mousquetaires, ce recueil réserve plusieurs surprises.

Ils étaient venus chanter en solidarité à Vaulx-en-Velin (concert à l’initiative du collectif On vaulx mieux que ça.

VIVE LA COM MUNE,

 la Commune en chantant.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens