Archives par catégorie : GRANDS DOSSIERS

Sortir du nucléaire – les infos du mois

 
Législatives : qui sont les candidats les plus radioactifs ?
Alors que la composition de la prochaine Assemblée nationale sera décisive pour décider de l’avenir énergétique de notre pays, certains candidats sont clairement affiliés au lobby du nucléaire ! Découvrez qui sont ces politiques radioactifs et agissez avec nous :
> En savoir plus
 
 
Le samedi 18 juin, rejoignez la grande manifestation à Cherbourg contre le projet de nouvelle piscine nucléaire
EDF souhaite imposer à la Hague la construction de deux énormes piscines de refroidissement de combustible usé, autrement dit des déchets nucléaires qui doivent être implantés sur le site d’Orano. Mais cette fois-ci, d’autres voix s’élèvent. Venez manifester avec nous le 18 juin à Cherbourg contre les mensonges d’EDF sur son projet, contre son mépris de nos vies et de notre terre. Et surtout, contre la construction de ces piscines dont nous ne voulons pas !
> En savoir plus
 
Pour la nouvelle ministre de la transition énergétique nous sommes des “apprentis-sorciers”
La nouvelle ministre en charge de la transition énergétique, Mme Panier-Runacher, annonce directement la couleur peu de temps après sa prise de fonction : “Le nucléaire c’est une chance pour notre pays. C’est une chance pour l’Europe. Et tous ceux qui disent le contraire sont des apprentis sorciers qui mettent en danger notre futur.
N’est-ce pas plutôt l’industrie nucléaire qui joue avec notre avenir ?
> Lire notre communiqué de presse
 
 
Pour le GIEC, le nucléaire est un enjeu mineur
En avril 2022, le Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (GIEC) a publié son rapport sur les solutions pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Loin du discours des lobbies présentant le nucléaire comme la solution magique au changement climatique, cette technologie y joue un rôle bien marginal. Les vrais leviers d’action sont ailleurs.
> En savoir plus
 
 
 
Bugey : 6ème incident en 7 semaines sur le réacteur 5
Rien ne va plus à la centrale du Bugey où les incidents s’accumulent… Après la fuite radioactive déclarée en avril, on atteint désormais 8 incidents en moins de 2 mois dont 6 sur le seul réacteur n°5. Cette fois-ci EDF a coupé par erreur un circuit essentiel à la sécurité de l’installation. Tous les réacteurs de la centrale ont dépassé les 40 années de fonctionnement : il est temps de mettre Bugey à la retraite !
> En savoir plus
 
 
Vivre en terres contaminées : un carnet de voyage en dessin sur le sort des habitants des terres contaminées par Tchernobyl
Les autrices de ce carnet de voyage engagé de 240 pages et 200 aquarelles ont rencontré les bénévoles qui travaillent sur ces territoires contaminés et qui aident la population à rester vigilante sur leur taux de contamination interne. Un ouvrage touchant qui rappelle à tous pourquoi la catastrophe de Tchernobyl est encore très loin d’être un problème réglé.
> En savoir plus
 
 

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Sortir du nucléaire – les infos du mois

 
Macron réélu = 5 bonnes raisons de continuer la lutte !
Si le programme écologique délirant de l’extrême droite a été évincé le 17 avril dernier, la victoire d’Emmanuel Macron n’augure rien de bon tant son programme sur le nucléaire est effrayant sur les plans démocratique, écologique, sécuritaire ainsi qu’en termes de gestion de nos finances publiques ou de sûreté pour la population. Le quinquennat qui s’annonce semble bien sombre pour l’écologie… mais tout espoir n’est pas perdu ! Voici 5 raisons qui doivent nous motiver à continuer la lutte.
> Découvrez les 5 raisons
 
 Tchernobyl 36 ans plus tard, la situation est plus que jamais préoccupante. La catastrophe de Tchernobyl qui a démarré le 26 avril 1986 n’en finit pas de se déployer. En ce début d’année 2022, la guerre menée en Ukraine par la Russie a fait peser une menace supplémentaire sur le site accidenté. > En savoir plus 
 Retour sur les mobilisations en commémoration des 36 ans de la catastrophe de Tchernobyl En raison de la guerre en Ukraine, les commémorations annuelles de la catastrophe de Tchernobyl ont pris une teinte particulière. Aux quatre coins du territoire, plusieurs groupes antinucléaires se sont réunis afin de commémorer ces événements, et exprimer leur solidarité avec les victimes de la catastrophe : > En savoir plus 
 
 Bugey : fuites radioactives dans l’air À la centrale du Bugey (Ain), il y a eu un problème lors du remplissage d’un réservoir de déchets liquides radioactifs provenant des réacteurs 4 et 5 le 14 avril 2022. Trop plein, trop de pression, une soupape du réservoir s’est ouverte. Des gaz ont alors été relâchés dans l’air. Leur radioactivité était presque 7 fois supérieure à la limite autorisée. Au total, ce sont 437 milliards de Becquerels (437 GBq) qui ont été relâchés dans l’atmosphère en 8 minutes. > En savoir plus 
 
 
Fin d’un mythe : Orano épinglée pour communication mensongère dans une affaire qui souligne ses liens commerciaux avec la Russie
Suite à notre plainte auprès du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), l’industriel français a été sanctionné, ce mardi 19 avril, pour avoir délibérément voulu donner une image vertueuse du nucléaire dans sa campagne « Surprenez-vous, rejoignez-nous » . Une vision très éloignée de la réalité notamment concernant le mythe du « recyclage » des déchets radioactifs. Le Réseau « Sortir du nucléaire » se réjouit de cette décision de bon sens. Non contente d’entretenir cette image d’un nucléaire vert participant à l’économie circulaire, Orano a reconnu ses liens avec ses sous-traitants russes, auxquels elle n’a pas l’intention de mettre fin malgré le contexte géopolitique actuel.
> En savoir plus
 
 
Nouveauté boutique : Tchernobyl par la preuve de Kate Brown
Kate Brown est la première historienne occidentale à avoir travaillé dans les archives du ministère soviétique de la Santé. Après dix ans de fouilles – elle a obtenu la déclassification de nombreux dossiers sur la catastrophe de Tchernobyl. À travers cet ouvrage de 528 pages, elle nous donne à voir l’étendue du désastre, mais aussi les actions entreprises pour dissimuler la vérité et convaincre la communauté internationale et l’opinion publique de l’innocuité des retombées radioactives.
> Commander ce livr
 
Bande-annonce : L’été nucléaire
Quand survient un accident à la centrale nucléaire voisine, Victor se retrouve confiné dans une ferme avec ses anciens copains du village. L’orage menaçant, ils guettent le passage du nuage radioactif alors qu’ils auraient dû évacuer la zone. En 24 heures, ils vont perdre toutes leurs certitudes. Ce film qui tente d’imaginer le sort d’une région suite à un accident nucléaire sort la semaine prochaine, découvrez la bande-annonce.
> Voir la bande-annonce
 
 
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Bugey : bientôt l’arrêt total !

Bonjour,

On va gagner. L’arrêt total des réacteurs du Bugey est proche. Il ne
reste plus que Bugey 3 en fonctionnement, car Bugey 4 vient d’être
arrêté pour recherche de fissures sur le circuit d’injection de secours
(même problème que Civaux, Chooz et autres).

De son côté, Bugey 5 n’a toujours pas redémarré suite à sa quatrième
visite décennale. Il avait été arrêté le 31 juillet 2021 et il devait
redémarrer le 26 février 2022, mais ce redémarrage est reporté de jours
en jours. Maintenant, c’est prévu pour le 19 avril 2022.

Bugey 4 subit un peu le même sort. Il a été arrêté le 19 février pour
maintenance, mais son redémarrage prévu pour le 18 avril 2022 et
maintenant reporté au 15 mais 2022.

A bientôt.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Trophées « Nucléaire vert 2022 » : découvrez les champions du greenwashing énergétique !

Trophées « Nucléaire vert 2022 » : découvrez les champions du greenwashing énergétique !



Pendant toute la campagne présidentielle, les candidats pro-nucléaires ont multiplié les déclarations mensongères, tentant de faire passer l’atome pour une énergie verte.

Pour dénoncer ces mensonges, nous avons organisé à Paris, la première édition des Trophées « Nucléaire vert 2022 » afin d’épingler les candidats pro-nucléaires sur leurs politiques de greenwashing en matière énergétique. Enfin, les candidat.es se sont livré.es avec enthousiasme à un concours de qui repeindra son affiche en vert le plus rapidement.

 Découvrez les lauréats 
Suite à la cérémonie, nos militants, déguisés en hommes et femmes politiques ont posé devant de fausses affiches de campagne faisant l’éloge du nucléaire. Ils ont également fait disparaître, sous une couverture verte, des fûts de déchets radioactifs, symbole de la politique de l’autruche de nos dirigeants en matière de retraitement des déchets radioactifs.
Cette opération de sensibilisation s’inscrit dans notre campagne #PromessesBidons qui vise à convaincre nos futurs élus de l’urgence de sortir de cette énergie dangereuse et aux impacts écologiques désastreux. Début février, nous avions envoyé aux candidats un Manifeste leur demandant de sortir du nucléaire et développer massivement les énergies renouvelables s’ils sont élus. Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou s’y sont engagés en signant notre document… ce qui n’est malheureusement pas le cas de leurs concurrents, bien au contraire !

 J’exige de TOUS les candidats
la sortie du nucléaire 


Le nucléaire n’est pas une affaire de droite ou de gauche : ses dangers nous concernent toutes et tous très directement ! À quelques jours du premier tour, faisons-le entendre haut et fort : le nucléaire n’est pas une énergie d’avenir !



 
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Action rond point au Bugey Samedi 26 mars

Action rond-point au Bugey contre la relance du nucléaire

À Ambérieu en Bugey, Bourgoin et Villette d’Anthon – Rhône-Alpes

Samedi 26 mars 2022, à partir de 9H00



Face à l’insensé projet de relance du nucléaire annoncé par Emmanuel Macron il y a quelques semaines, et renchérit par les programmes de plusieurs candidat·es pro-nucléaires à la présidentielles, les militant·es de la coordination Stop Bugey souhaitent alerter la population de la région Rhône-Alpes sur le danger croissant lié à ces décisions irresponsables, prises de manière totalement anti-démocratiques.


💥💥💥Pas d’EPR au Bugey, ni ici, ni ailleurs et fermons la plus vieille centrale de France avant l’accident majeur !💥💥💥


Les militant·es seront présent·es en combinaisons blanches sur plusieurs rond-point de la région :



➡️ À Ambérieu : https://www.sortirdunucleaire.org/ACTION-ROND-POINT-57624



➡️ À Vilette d’Anthon : https://www.sortirdunucleaire.org/ACTION-ROND-POINT-57625



➡️ À Bourgoin : https://www.sortirdunucleaire.org/ACTION-ROND-POINT-BOURGOIN





Retrouvez toutes les info nécessaires pour rejoindre ces événements sur ces différentes pages de notre agenda en ligne.
Venez nombreux et nombreuses !
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Rassemblement pour les 11 ans de Fukushima

Nucléaire : l’acharnement à ne pas voir
L’arbresle (69610) – Rhône Alpes

Vendredi 11 mars 2022 


Rond-point de la libération (vers Sain Bel) Pour rappeler les conséquences considérables d’un accident nucléaire, des citoyens seront présents silencieusement sur le rond-point de L’Arbresle le vendredi 11 mars entre 17h et 19h, date anniversaire de la catastrophe qui s’est abattue sur le Japon et ses réacteurs nucléaires à Fukushima.
Vous pouvez retrouver le communiqué de presse et les détails entourant cet événement sur notre page agenda ici : https://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-l-39-acharnement-a-ne-pas-voir

 
Un événement organisé par La Ruche de l’écologie.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

les infos du mois

 
Invasion de l’Ukraine par la Russie : fortes inquiétudes sur le sujet du nucléaire civil et militaire
Solidaires des victimes de ce conflit, nous dénonçons fermement l’invasion de l’Ukraine par la Russie. L’Ukraine possède 15 réacteurs nucléaires en activité, dont la sécurité pourrait être menacée par les attaques, et abrite également la zone fortement contaminée de Tchernobyl qui est désormais entre les mains des Russes. Des pics de radioactivité y ont été détectés suite aux mouvements de troupes. L’escalade des relations tendues entre la Russie et l’Occident révèle par ailleurs le retour du spectre d’une guerre nucléaire…
Présidentielles : Poutou, Jadot et Mélenchon signent le Manifeste du Réseau et s’engagent à sortir du nucléaire s’ils sont élus !
À l’inverse les candidats de droite et du PCF multiplient les déclarations en faveur de l’atome. Quant à Anne Hidalgo, elle n’a pas encore officialisé sa position en signant le Manifeste. L’avenir énergétique de notre pays se joue maintenant, continuons à nous mobiliser !
 
14 nouveaux EPR ? L’irresponsabilité en marche ! Un projet antidémocratique, hors de prix, et un leurre dans la lutte contre le changement climatique
Lors d’un show grandiloquent avec une mise en scène gaullienne, Emmanuel Macron a officialisé le 10 février son intention de construire 6 à 14 nouveaux réacteurs en France dans les décennies à venir, tout en remettant en question les fermetures déjà prévues. Nous appelons à la mobilisation contre cette relance qui, non contente de faire perdurer le risque nucléaire pendant des décennies, constituerait une impasse totale face à l’urgence climatique.
 
NON aux nouveaux réacteurs EPR, signez et partagez notre pétition
En annonçant ces constructions comme une évidence déjà décidée, Emmanuel Macron révèle son immense mépris pour la population. Nous devons nous mobiliser en urgence pour faire barrage à ces projets ! Nous ne pouvons laisser passer ça : signez et partagez notre pétition contre les nouveaux EPR !
 
Mobilisons-nous partout en France contre la relance du nucléaire !
Alors que les menaces géopolitiques viennent s’ajouter à la menace climatique, l’urgence devrait être de choisir sur un système énergétique sûr, sobre, renouvelable et résilient. Pas une technologie dangereuse, vulnérable aux aléas et productrice de déchets ingérables. Ne les laissons pas nous imposer leurs projets ! Pour faire barrage à cette relance, mobilisons-nous le week-end du 11, 12 et 13 mars et faisons-nous entendre haut et fort !
> En savoir plus
 
 
 
Gravelines : Un travailleur contaminé pendant la visite décennale du réacteur 1
Fin janvier 2022, un travailleur a été contaminé à la centrale nucléaire de Gravelines (Hauts-de-France) : une particule radioactive est venue se nicher dans son cou, malgré les équipements de protection qu’il portait. Les détecteurs de radioactivité ambiante se sont déclenchés, mais il a continué ses activités. Ce n’est que bien plus tard que le service médical de la centrale le prendra en charge. Directement irradié, il a reçu lors de cette seule intervention plus du quart de la dosse maximale autorisée en toute une année.
> En savoir plus
 
 Nouveauté boutique : l’Atlas de l’uranium L’Atlas de l’uranium est une brochure de 56 pages, fruit d’une collaboration de la Nuclear Free Future Foundation, de la Rosa-Luxemburg-Stiftung et du Réseau “Sortir du nucléaire”. Il illustre les liens entre l’exploitation minière de l’uranium, l’énergie nucléaire et les armes nucléaires dans le monde, en présentant des données et des faits sur leurs dangers souvent occultés. Nous vous proposons cet ouvrage gratuit (hors frais de port) sur notre boutique en ligne militante. > En savoir plus 

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Rassemblement pour les 11 ans de Fukushima

Nucléaire : l’acharnement à ne pas voir
L’arbresle (69610) – Rhône Alpes


Vendredi 11 mars 2022
Rond-point de la libération (vers Sain Bel)

Pour rappeler les conséquences considérables d’un accident nucléaire, des citoyens seront présents silencieusement sur le rond-point de L’Arbresle le vendredi 11 mars entre 17h et 19h, date anniversaire de la catastrophe qui s’est abattue sur le Japon et ses réacteurs nucléaires à Fukushima.

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse et les détails entourant cet événement sur notre page agenda ici : https://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-l-39-acharnement-a-ne-pas-voir

 
Un événement organisé par La Ruche de l’écologie.

 



Restez connectés !
Consultez tous les événements de notre agenda
http://sortirdunucleaire.org/Agenda
Inscrivez votre action à l’agenda sortirdunucleaire.org :
http://sortirdunucleaire.org/Proposez-votre-evenement

Notre sélection de matériel militant :
http://boutique.sortirdunucleaire.org/
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Précisions sur la situation de la centrale nucléaire de Zaporijjia et les dégâts provoqués par l’attaque russe

Précisions sur la situation de la centrale nucléaire de Zaporijjia et les dégâts provoqués par l’attaque russe
  Statut des 6 réacteurs nucléaires   D’après les informations publiées le 5 mars à 8h par le SNRIU (organisme de contrôle ukrainien) :   le réacteur n°4, dont la puissance avait été réduite de 980 MWe à 690 MWe (sans être arrêté), fonctionne de nouveau à pleine puissance,   le réacteur n°2, qui avait été mis à l’arrêt par mesure de sécurité (comme le n°3), est à nouveau en service, à 460 MWe,   Les réacteurs n° 1, 3, 5 et 6 sont toujours à l’arrêt. Les combustibles nucléaires doivent être refroidis en permanence, qu’ils soient dans les cuves des réacteurs ou dans les piscines de désactivation.     Conséquences de l’attaque   D’après Petro Kotin, président d’Energoatom, entreprise publique qui exploite les centrales nucléaires d’Ukraine, il y a eu des bombardements et des tirs d’artillerie. Les bombardements ont commencé à 1 h 42 et ont cessé au petit matin, avec la prise de contrôle du site. Les premières informations faisaient état de 3 morts (à priori parmi le personnel de sécurité), et de 2 blessés, dont l’un était hier entre la vie et la mort.   D’après Energoatom, le bâtiment de formation n’est pas la seule structure affectée par les attaques russes. Extraits d’un communiqué d’information du 4 mars :   « Malgré la résistance désespérée de la Garde nationale, de la défense de zone et des habitants d’Energodar, un convoi de véhicules d’occupation a tiré à bout portant sur le site de la centrale, les structures adjacentes et le centre de formation, qui a fini par prendre feu.   Un obus a touché l’unité 1 de la centrale électrique qui est actuellement en réparation, de plus, le bâtiment A du complexe de formation a été complètement détruit. (…)   [Une mise à jour du 4 mars 15h précise également que « 2 obus d’artillerie ont touché la zone de l’installation de stockage du combustible nucléaire usé de type sec. Le degré d’endommagement des structures et des systèmes de ces installations nucléaires et leur impact sur la sécurité nécessitent des évaluations supplémentaires fondées sur les résultats des inspections complètes menées par les services spéciaux de l’Organisation exploitante »].   À partir du 4 mars, 9h00, le personnel de la centrale a été autorisé à travailler, mais les professionnels de l’énergie nucléaire ont travaillé sur le site pendant près de 24 heures, ils sont donc physiquement et moralement épuisés. Il est nécessaire qu’une autre équipe vienne travailler. La direction de la centrale a été menacée par des armes, il y a des morts et des blessés. Le réseau d’alimentation en chaleur d’Energodar a été endommagé à plusieurs endroits, la ville reste sans chauffage.   La principale menace provient des matières nucléaires stockées dans les six réacteurs nucléaires de la centrale et dans les piscines de refroidissement du site » (sans oublier les assemblages de combustible irradié accumulés dans l’installation d’entreposage à sec du combustible usé sur le site de la centrale).   L’exploitant indique n’avoir « aucun contrôle sur la situation nucléaire et radiologique de la centrale » tout en indiquant que « selon les dernières données, le niveau de radiation sur le site de la centrale ZNPP se situe dans les limites normales ».   «(…) Cependant, la situation est extrêmement menaçante et dangereuse. Les exigences en matière de sécurité nucléaire et radiologique ont été violées. Les conséquences sont difficiles à prévoir.».   Texte intégral en anglais ici.   Dans l’interview qu’il a donné au quotidien Le Monde, le 4 mars, le président d’Energoatom indique également qu’un « tuyau spécial qui raccorde les réacteurs aux bâtiments de traitement, où l’eau radioactive est purifiée puis renvoyée aux réacteurs, a également été endommagé par ces bombardements. Il n’y a pas de fuite radioactive, mais le risque existe. ».   Tout en précisant que l’attaque n’avait provoqué aucun rejet de radioactivité, le directeur de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) a mis en garde : « Nous ne pouvons pas compter que cette bonne fortune continuera. Il est grand temps d’empêcher qu’un conflit armé ne mette en grand danger les installations nucléaires et potentiellement la sécurité des personnes et de l’environnement en Ukraine et ailleurs. Il est temps de traduire nos paroles en actes ».   Erratum : dans le communiqué CRIIRAD du 4/03/2022 il faut remplacer évidemment TWe par TWh.     Retrouvez toutes nos informations de suivi de la sureté nucléaire et des possibles contaminations radioactives liées à la situation en Ukraine en cliquant ici.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

la nouvelle campagne du Réseau Sortir du nucléaire pour les Présidentielles !

PROMESSES BIDONS : la nouvelle campagne du
Réseau “Sortir du nucléaire” pour les présidentielles !

 

La campagne électorale bat son plein et les clichés sur le nucléaire ne cessent de fleurir. Vert, sûr, pas cher… le nucléaire serait doté de toutes les vertus à entendre certains politiques. La plupart des candidat·es se livrent à une surenchère à qui construira le plus de réacteurs, et Emmanuel Macron n’est pas en reste, puisqu’il est censé effectuer de nouvelles annonces à ce sujet demain !

Ce matin nous sommes allés manifester devant le QG d’En Marche pour dénoncer la politique pro-nucléaire d’Emmanuel Macron et des autres candidat·es à l’élection présidentielle 2022.
 
Pour dénoncer ces discours mensongers et dangereux et inciter les candidat·es à s’engager pour la sortie du nucléaire, nous lançons aujourd’hui une grande campagne intitulée « Promesses-bidons »

L’avenir énergétique de la France pour les prochaines décennies se joue maintenant : nous avons besoin de votre soutien !


Comment agir ?
- 1/ Interpellez les candidat·es pro-nucléaires sur promesses-bidons.fr

- 2/ Partagez notre campagne sur Facebook et sur Twitter et suivez la campagne sur notre nouvelle page Instagram

- 3/ Commandez notre kit de campagne

Ce que nous demandons
Que les candidat·es s’engagent officiellement à sortir du nucléaire une fois élu·es en signant notre Manifeste

Ce que nous dénonçons
Les discours mensongers visant à faire passer le nucléaire pour une énergie propre, pas chère, sûre et qui donne à la France une prétendue indépendance énergétique.

Les discours présentant la construction de nouveaux réacteurs nucléaires et la prolongation massive du fonctionnement du parc existants comme incontournables pour atteindre nos objectifs climatiques.

Il est faux et irresponsable de la part de nos politiques de véhiculer ces idées reçues ! C’est pourquoi nous vous invitons toutes et tous à relayer massivement notre campagne.

Pour suivre en temps réel les prises de position des candidat·es et agir, rendez-vous sur le site de notre campagne :

 https://promesses-bidons.fr 
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens