Archives par catégorie : GRANDS DOSSIERS

Nucléaire militaire > Vigies spéciales TIAN

Vigies spéciales TIAN DANS PLUSIEURS VILLES DE FRANCE
Vendredi 22 janvier & samedi 23 janvier 2021
Pour cette journée historique de l’entrée en vigueur de Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), nous invitons toutes les organisations, les ami·e·s à se joindre à nous. Prises de parole, distribution de tracts… 22 Janvier Bordeaux à 15H rassemblement devant le grand théâtre de Bordeaux organisé par Tchernoblaye, ATTAC, Le jour d’après33 et negajoule1 – Contact : Jean-Marc Louvet : negajoule1(@)gmx.fr Carhaix-Plouguer, à partir de 17H un rassemblement devant la mairie de Carhaix (ville signataire de l’Appel des villes) avec la participation du maire et des élu-es de la ville est organisé par le Collectif le CIAN 29 (qui regroupe une douzaine d’associations locales dont l’Université européenne de la paix, le Mouvement de la paix, …) – contact : penanros(@)free.fr Dijon, une vigie est organisée dès 15H00, devant la préfecture, par le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires. Contact : etienne.godinot@wanadoo.fr Une action qui s’inscrit aussi dans le soutien aux trois lanceurs d’alerte dijonnais Lyon, de 16H30 à 17H30, une vigie est organisée sur la place de l’Hôtel de ville par le Man Lyon, l’Observatoire des Armements et ICAN France, – contact : patricebouveret@obsarm.info.org / perrin.serge(@)club.fr (MAN Lyon) Marseille, à partir de 11H30, rassemblement à ombrière du Vieux Port, organisée par le Comité du Mouvement de la paix des Bouches du Rhône – contact : @mvtpaix.org Privas, de 15h à 17h00, rassemblement devant la mairie organisé par le mouvement poétique pour une société idéale oubliée – contact : philippe.weishaupt(@)gmail.com Tours de 14h00 à 17h00, une vigie est organisée devant l’hôtel de ville – organisée par Abolition des armes nucléaires- Maison de vigilance – contact : marie-claude.thibaud(@)wanadoo.fr Venissieux de 16H30 à 18H, un rassemblement est organisé place de la Paix par le Comité du Mouvement de la paix de Venissieux, contact : arlette.cavillon(@)mvtpaix.org 23 Janvier Brest à partir de 15H, rassemblement devant la mairie organisé par le Collectif le CIAN 29 (qui regroupe une douzaine d’associations locales dont l’Université européenne de la paix, le Mouvement de la paix, …) – contact : penanros(@)free.fr Manosque, rassemblement à 14H30 devant l’hôtel de ville, organisé par le Comité du Mouvement de la paix de Manosque, contact : elianirenee(@)yahoo.fr
Restez connectés ! Consultez tous les événements de notre agenda
http://sortirdunucleaire.org/Agenda Inscrivez votre action à l’agenda sortirdunucleaire.org :
http://sortirdunucleaire.org/Proposez-votre-evenement
Notre sélection de matériel militant :http://boutique.sortirdunucleaire.org/
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Ruffin nous cause de Sanofi

https://blogs.mediapart.fr/ruffin-francois/blog/120121/scandale-pourquoi-la-france-n-pas-son-vaccin-0

Pour ceusses qui préfèrent le parlé filmé, il faut aller sur le “site” de Ruffin; il a été enregistré hier dans la rue devant le siège de sanofi. Il est beaucoup question de la proximité entre le patron et macron.
À partager largement!

https://www.youtube.com/watch?v=5WUUt_z0C9s
suite au message sur sanofi, le lien direct.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Donnez-nous les moyens de poursuivre nos actions contre le nucléaire en 2021 !

Donnez-nous les moyens de poursuivre nos actions contre le nucléaire en 2021 !
J-3 pour donner du sens à vos impôts et défiscaliser votre don

Bonjour Daniel,

Alors que 2020 s’achève, nous préparons déjà les actions des prochains mois… et l’année 2021 s’annonce cruciale pour notre lutte. Contrer la mise en service de l’EPR de Flamanville et les projets de nouveaux réacteurs, empêcher que le projet Cigéo soit déclaré d’utilité publique… Nous aurons fort à faire !

 ❤ Je donne pour vous permettre
de poursuivre vos actions en 2021 


Plus que jamais, nous continuerons à jouer notre rôle de contre-pouvoir face au lobby nucléaire. Contrairement à ce dernier, le Réseau “Sortir du nucléaire“ est totalement indépendant de l’État et des subventions publiques. Mais en cette fin d’année 2020, il nous manque encore l’équivalent de 500 dons de 50 €. Seule votre générosité nous permettra de continuer à agir !

Si vous êtes imposable, il ne vous reste plus que 3 jours pour faire un don qui vous donnera droit à une déduction fiscale pour 2020. Plutôt que de laissez vos impôts financer une industrie nucléaire en faillite, vous avez la possibilité de soutenir des actions en accord avec vos convictions !

Alors pouvons-nous compter sur votre soutien ?

 ❤ Oui je donne pour la sortie du nucléaire ! 


 
 


Si je suis imposable, mon don est déductible à 66% de mes impôts. Pour tous les dons effectués avant le 31/12/2020, je reçois un reçu fiscal en mars 2021. Le prélèvement à la source ne change rien au montant de ma déduction fiscale. Pour plus de détails, rendez-vous sur https://www.sortirdunucleaire.org/Soutenez-nousD








Si vous ne souhaitez pas utiliser un mode de paiement électronique, vous pouvez nous adresser votre don par chèque à l’ordre de “Sortir du nucléaire”, à : Réseau “Sortir du nucléaire”, 9 rue Dumenge 69317 Lyon cedex 04.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Contre les prolongations de réacteurs vétustes : soutenez notre action ❤

Contre les prolongations de réacteurs vétustes : soutenez notre action ❤
Avec le décalage de 10 ans de l’échéance pour la baisse de la part du nucléaire prévu dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie, le gouvernement prépare la prolongation et la poursuite du nucléaire. Cette décision prise en 2019, implique de faire fonctionner jusqu’à plus de 50 ans la quasi-totalité des réacteurs.

Carte de l’âge des réacteurs français en 2035
Installations vétustes, pièces en fin de vie qui ne peuvent être remplacées, malfaçons et défauts sur de nombreux équipements, problèmes accrus de maintenance découlant des cadences infernales imposées aux travailleurs sous-traitants, déchets qui s’accumulent, etc. : la situation actuelle est déjà plus qu’inquiétante. Ce projet de prolongation est une fuite en avant. Invoquer la lutte contre le changement climatique pour justifier cette prise de risque relève de la mauvaise foi, au vu de l’inaction de la France en la matière. En prévoyant de prolonger la durée de fonctionnement des centrales et des usines atomiques, l’industrie nucléaire et le gouvernement font preuve d’irresponsabilité et mettent en danger la population sur plusieurs générations.
Empêchons les de continuer cette folie !

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Capitalisme pandémique

Dans Politis du 3 décembre de Mireille Bruyère du conseil scientifique d’ATTAC

Capitalisme pandémique

Mireille Bruyère

élération du capitalisme, dont le symbole le plus évident est le renforcement considérable du pouvoir du gouvernement en matière économique. On trouve beaucoup de textes qui s’interrogent sur le monde d’après, sur une bifurcation souhaitée ou en cours. Pour se questionner ainsi, il faut définir ce que l’on entend par capitalisme néolibéral. Ce n’est pas seulement l’extension des marchés et de la marchandisation, ni la financiarisation des entreprises, ni encore la seule globalisation productive des firmes. Tous ces phénomènes sont liés par une logique institutionnelle d’ensemble: le rapport social de production capitaliste. On appelle capitaliste la société qui se définit principalement par ce rapport de production. Le capitalisme veut et croit pouvoir tout fabriquer sur le mode industriel par la rationalisation. Il est donc fondé sur le délire imaginaire qu’il serait possible de tout maîtriser par la technologie. Ce rapport social de production a rencontré et rencontre toujours des contestations sociales et des limites matérielles. Jusqu’à présent, ces contestations ont été l’occasion de transfomer le capitalisme afin de le maintenir, voir de l’approfondir.

La pandémie est aussi l’occasion de son approfondissement. Rappelons les coordonnées du capitalisme néolibéral actuel: Etats autoritaires au service de ce rapport de production, globalisation des firmes et approfondissement de l’exploitation des salariés, extension de la logique managériale à tous les secteurs dont les services publics. Le plan de relance qualifié de politique de l’offre est une politique massive de soutien du rapport de production capitaliste. Il mise sur l’accélération des tranformations technologiques nommées « processus de destruction créatrice ». Mais il ne crée rien, il remplace du vivant par du mort (travail et nature).

On constate trois phénomènes liés. Premièrement, la gestion de la crise sanitaire approfondit l’aliénation au travail en délitant les collectifs par le télétravail. Pour êre maintenu productif, malgré la distanciation physique et la suppression des collaborations informelles, le travail doit être réduit à un ensemble de tâches explicites et prévisibles pour passer en télétravail. Deuxièmement, les liens sociaux vivants et essentiels mais non directement productifs (vie culturelle, festive, liens familiaux et amicaux) sont réduits, voire interdits. Troisièmement, l’accélération de la numérisation de tous les rapports sociaux, ainsi intégrables dans le rapport social de production capitaliste. Dans l’industrie, les plans de rationalisation par numération et autonomisation programmés à long terme sont avancés avec l’aide de l’état, qui endosse la dette sociale grâce à l’open bar du chômage partiel. La numérisation s’accélère aussi dans les services comme dans le commerce. Mais ce secteur ne sera concurrentiel qu’à la condition de réduire le travail vivant. Ce n’est pas parce qu’une boutique de prêt-à-porter ou une librairie met en place un service de vente en ligne qu’elle pourra concurrencer Amazon. Elle doit aussi supprimer des emplois en rationalisant. C’est la logique profonde du rapport social de production capitaliste: le rationalisation technologique de la production en réifiant tous les « facteurs de production » vivants, c’est à dire le travail humain et la nature.

Mireille Bruyère, membre du conseil scientifique d’ATTAC.

POLITIS du 03/12/2020, (l’économie à contre-courant).

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens