Archives par catégorie : Banque

Alors, c’est quand la banque éthique ?

Une mobilisation citoyenne historique est nécessaire !

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire évoluer nos modes de vie afin de soutenir un modèle de société plus durable. Mais, cela ne suffira pas.

Si nous laissons la finance continuer à causer des dommages écologiques et sociaux irrémédiables, nos engagements quotidiens perdent de leur sens.

Depuis 30 ans, la Nef permet aux citoyens de reprendre le pouvoir sur leur argent, en soutenant exclusivement des projets à fort impact écologique et social. La Nef poursuit également la construction de son projet de banque éthique. Des étapes importantes ont déjà été franchies, il reste néanmoins des freins structurels et institutionnels à lever pour proposer un compte courant aux particuliers.

La Nef travaille dur, depuis plusieurs années, pour pouvoir lancer ce service tant attendu. Mais aujourd’hui, pour continuer d’avancer, notre coopérative doit impérativement et urgemment grandir, changer d’échelle.

C’est pourquoi nous lançons ce jour une grande mobilisation citoyenne. 

L’objectif : 10 000 nouveaux clients d’ici le 15 décembre 2018. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons peser et montrer aux autorités bancaires que la Nef n’est pas une initiative isolée, mais qu’elle porte les aspirations de dizaines de milliers de citoyens à disposer enfin, en France, d’une banque éthique.

Vous aussi, ouvrez un Livret Nef, parlez-en à vos amis, familles, collègues et partagez notre campagne. 

La finance éthique est en marche et c’est ensemble que nous y parviendrons !

Rejoignez le mouvement sur 
PourLaBanqueEthique.com
Parlez-en autour de vous !
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

#PasAvecNotreArgent : 10 ans après la crise financière, prenons le contrôle sur la finance et notre avenir !

60 actions en France, des dizaines en Europe et une à Cluny !

#PasAvecNotreArgent : 10 ans après la crise financière, prenons le contrôle sur la finance et notre avenir !

Communiqué 15 septembre 2018

Ce samedi 15 septembre marquait les 10 ans de la faillite de la banque d’affaires Lehman Brothers. A cette occasion plus de 60 actions ont été menées en France et des dizaines d’autres en Europe et aux États-Unis (notamment à New-York, Londres, Dublin, Édimbourg, Berlin, Francfort, Oslo, Prague, Madrid, …) derrière le mot d’ordre #10yearsOn et #PasAvecNotreArgent.
Actions de désobéissance civile, d’éducation populaire, interpellation de décideurs politiques, conférences-débats… Les mouvements sociaux réunis au sein de la coalition « Change Finance » ont porté un message fort pour cette date symbolique : « 10 ans après la crise financière de 2008, prenons le contrôle sur la finance et notre avenir ! ».

En France, il s’agissait notamment de dénoncer la politique d’Emmanuel Macron, qui n’a absolument pas tiré les leçons de la crise financière de 2008 et favorise la dérégulation financière. Pour Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France : « Flat Tax, suppression de la tranche marginale de la taxe sur les salaires, sabordage de la taxation des transactions financières, etc. Emmanuel Macron et son gouvernement surfent sur le Brexit en déroulant le tapis rouge aux banquiers et aux traders de Londres, prenant le risque d’un nouveau krach financier dont les conséquences économiques et sociales seraient un désastre pour la population ».

Pour Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France : « Avec l’escalade des dérèglements climatiques et l’imminence d’une prochaine crise financière, nous n’avons plus le luxe d’attendre. Il est urgent d’agir individuellement et collectivement pour signifier aux banques que nous n’allons plus les laisser faire n’importe quoi avec notre argent. »

HSBC, la pire banque du monde ?

A Paris, les militant·e·s ont redécoré à leur manière le siège d’HSBC France sur les Champs-Elysées en déversant sur les vitrines un liquide noir et dégoulinant [1] symbolisant les pratiques sales et polluantes de cette banque. Ils y ont installé une scène de chaos climatique : des dizaines de corps allongés au sol entourés de bidons d’où sortaient un nuage orange, des liquides fluorescents. Un visuel géant a également été déployé sur la devanture rappelant que HSBC a créé 2882 sociétés offshore dans les paradis fiscaux [2] pour permettre à ses riches clients d’échapper à l’impôt et qu’elle a investi 14 milliards de dollars dans les énergies fossiles entre 2015 et 2017 [3]. A Marseille, 78 militant·e·s ont aspergé les vitrines de 3 agences bancaires (BNP Paribas, Société générale et HSBC) du même liquide noir et dégoulinant et ont collé des affiches symbolisant leurs méfaits.

Cette journée d’actions sonnait le lancement d’une campagne qui vise à prendre le contrôle sur la finance et notre avenir. Des centaines de citoyens ont scandé derrière le slogan #PasAvecNotreArgent qu’ils ne voulaient plus que leur argent, leur épargne, serve à financer la spéculation, les dérèglements climatiques et l’évasion fiscale. C’est ce à quoi nous souhaitons nous employer dans les mois à venir en organisant un vaste mouvement de désinvestissement des énergies fossiles et de la finance toxique en France.

Notes de bas de page

[1Réalisé à partir de savon noir écologique, ce liquide se nettoie très facilement et ne provoque aucune dégradation durable.

Informations complémentaires

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Victoire pour la justice fiscale : Nicole Briend est relaxée !

Une victoire supplémentaire en justice pour ATTAC dans sa lutte contre l’évasion fiscale des banques et des multinationales ! Laurence

Victoire pour la justice fiscale : Nicole Briend est relaxée !

Communiqué 7 juin 2018

Dans son jugement du 7 juin 2018, le tribunal de Carpentras reconnait que Nicole Briend a mené une action de désobéissance civile, sans intention délinquante, qui ne saurait « être caractérisée comme du vol ». Par sa décision, il confirme la légitimité des actions d’Attac en matière de lutte contre l’évasion fiscale. C’est une victoire pour l’ensemble des militant·e·s venu·e·s à Carpentras demander la #RelaxePourNicole et l’ensemble des citoyen·ne·s qui luttent pour la justice fiscale.
Pour Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France : « Aujourd’hui, la justice reconnnaît que réquisitionner une chaise dans une banque qui pratique l’évasion fiscale ne peut pas être considéré comme un vol. Après le jugement du TGI de Paris en février 2018, affirmant que les actions d’Attac dans les magasins d’Apple relèvent de l’intérêt général, cette nouvelle décision judiciaire favorable nous encourage à continuer et amplifier les actions de désobéissance civile contre les banques et les multinationales qui organisent l’évasion fiscale. Face à l’inaction et à la complaisance des États, l’action citoyenne entreprise par Attac est reconnue, au travers de ce jugement, comme nécessaire et légitime. »

L’audience de Nicole Briend s’est tenue ce jeudi 7 juin au tribunal de Carpentras. Cette militante d’Attac, proviseure de lycée à la retraite, comparaissait pour « vol en réunion » et « refus de prélèvement ADN », à la suite d’une action de « fauchage de chaises » menée en mars 2016.

Nicole était poursuivie pour avoir participé, avec une dizaine de militant·e·s, à une réquisition citoyenne de chaises afin de dénoncer l’activité de BNP Paribas dans les paradis fiscaux. Cette action s’inscrivait dans le cadre de la campagne collective des « faucheurs de chaises » au cours de laquelle 240 chaises ont été réquisitionnées à travers la France. Plus de deux ans après cette action, BNP Paribas est toujours la banque française la plus implantée dans les paradis fiscaux, où elle détenait 198 filiales en 2017.

Toute la journée une mobilisation était organisée dans les rues de Carpentras, avec près de 500 militant·e·s venu·e·s soutenir Nicole Briend en scandant « c’est la BNP qui vole, c’est pas Nicole » , ou encore, « c’est pas Nicole qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée ». Un large soutien s’est exprimé autours de Nicole Briend qui a pu compter sur la présence de : Philippe Poutou (NPA), Sandra Regol (EELV) , Liem Hoang-Ngôc (FI), Mina Idir (PCF) et François-Xavier Ferrucci (Solidaires Finances Publiques). A l’intérieur du tribunal des témoins se sont succédés pour attester du caractère non-violent et d’utilité publique de l’action des faucheurs de chaises.

Le juge dans son verdict a également reconnu la nullité des poursuites sur les prélèvements ADN, ce qui constitue une victoire supplémentaire : les militant·e·s ne sont pas des délinquant·e·s et n’ont pas à donner leur ADN.

Attac s’engage à poursuivre la lutte pour la justice fiscale et repassera à l’action prochainement.

Informations complémentaires

Attac France — 2018
> Twitter |  Facebook |  Viméo

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Dividendes du CAC 40

Vous avez peut-être déjà lu ou entendu parler du rapport d’OXfam et Basic sur les dividendes distribués en France.

C’est édifiant !
http://www.oxfamfrance.org/communique-presse/justice-fiscale/profits-record-cac40-plus-des-deux-tiers-des-benefices-ont-ete

On peut bien sur se satisfaire de celà, surtout si on est actionnaire, ou se dire que le monde est fou et que l’on y peut rien.

Nous sommes convaincus au contraire qu’il faut inverser ce rapport de force en étant toujours plus nombreux dans la rue en particulier au côté des fonctionnaires le 22 mai et pour ” la grande marée” du samedi 26 mai. Il y a quelques années, il y avait une émission de radio qui s’appelait “Stop ou encore”. Il est temps de dire STOP !

Il faut dire StoP aussi au massacre des Palestiniens le  19 mai, (avec Mâcon Palestine) STOP aux violences policières le 20  mai à Trivy pour la journée d’hommage à Jérôme Laronze, et STOP aux violences  faites aux réfugiés en soutenant la marche qui passera à Mâcon le 28/05 et à Tournus le 29 !
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

actions ATTAC Mâcon à Charnay-les-Mâcon, Mâcon et Cluny


Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février 2018 pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Nicole a participé, avec une dizaine de militant.e.s d’Attac, à une action symbolique de « fauchage de chaises » dans l’agence BNP Paribas de Carpentras le 17 mars 2016. Le comité ATTAC de Mâcon manifeste sa solidarité avec Nicole en agissant de façon non-violente et spectaculaire devant des agences BNP-PARIBAS dans le Mâconnais le 27 janvier 2018.

L’action de réquisition de chaises, symbolique et non violente, pour laquelle Nicole est convoquée au tribunal, s’est déroulée dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à l’évasion fiscale, initiée en amont de la COP 21 par le collectif des Faucheurs de chaises afin de démontrer que l’argent nécessaire pour lutter contre les déréglements climatiques existe : il est dans les paradis fiscaux ! Le comité ATTAC Mâcon a aussi « fauché » des chaises à l’agence de Charnay-les-Macon.

On estime à 1 000 milliards d’euros le coût annuel de l’évasion fiscale dans l’Union européenne. En France, ce sont 60 milliards d’euros qui échappent au budget public chaque année à cause de l’évasion fiscale, autant que le budget de l’éducation nationale !

Philippe Fournier, co-président du comité ATTAC de Mâcon explique : « BNP-Paribas est une des principales organisatrices de l’évasion fiscale, pour ses riches clients et pour son propre compte. C’est la banque française qui détient le plus de filiales dans les paradis fiscaux. Elle vient d’ailleurs d’être condamnée pour ces pratiques par les autorités fiscales britanniques. »

Alors, qui vole qui ? Qui est le véritable délinquant dans cette affaire ?

Nicole Briend, mère de famille et grand-mère, a été professeur de lettres, principale de collège, proviseure de lycée. Son souci a toujours été de transmettre des valeurs de solidarité, de respect, d’honnêteté. En tant que citoyenne responsable, elle a voulu signifier que la désobéissance civile devient un recours légitime quand les autorités, qui doivent veiller à l’intérêt général, répugnent à prendre les mesures pour lutter réellement contre l’évasion fiscale. Cet argent volé aux États, et donc aux citoyens, permettrait de financer la transition écologique, réduire la pauvreté, améliorer le « bien vivre » et le fonctionnement des services publics.

Hélène Buathier co-présidente du comité ATTAC de Mâcon indique : « Alors que les organisateurs de l’évasion fiscale jouissent d’une trop grande impunité, ce sont les lanceurs d’alerte et les militants dénonçant l’évasion fiscale qui sont inquiétés par la justice. Nous ne devons pas tolérer que des associations ou de trop nombreux·ses citoyen·ne·s soient poursuivis alors qu’ils agissent dans l’intérêt général. »

Nous appelons à être le plus nombreux possible le 6 février 2018 à 8h30 devant le tribunal de Carpentras ! Débats, animations et hébergements sont prévus dès le lundi 5 février à partir de 18h.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Action du 27 janvier après-midi : tous à Cluny à 16h30

onjour à tous,

Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février 2018 pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Nicole a participé, avec une dizaine de militant.e.s d’Attac, à une action symbolique de « fauchage de chaises » dans l’agence BNP Paribas de Carpentras le 17 mars 2016. Le comité ATTAC de Mâcon manifeste sa solidarité avec Nicole en agissant de façon non-violente et spectaculaire devant des agences BNP-PARIBAS dans le Mâconnais le 27 janvier 2018. Nous vous invitons à nous rejoindre devant l’agence de Cluny 2 Rue Mercière à 16h30. Venez nombreux.

Laurence

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Faites sauter les banques émissions France Culture

 

Je ne sais pas si vous l’avez entendu en direct mais c’est vraiment passionnant ! Laurence

 

 

 

Message du 24/10/17 19:03
De : “Eve-Marie MANIEZ-FRENOY” <emmaniez@wanadoo.fr>
A : “Attac local” <local@attac.org>
Copie à :
Objet : [local] Faites sauter les banques émissions France Culture
A ne pas manquer cette semaine des émissions sur France Culture “LSD, série documentaire” du lundi au jeudi de 17h00 à 18h00 “Faites sauter les banques”. A suivre demain et après-demain ou à écouter en podcast. Eve-Marie Maniez, Attac18>
Hier lundi : Banque toxique, quand la banque nuit gravement à la société

> https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/faites-sauter-les-banques-14-banque-toxique

> Avec :

  • Sébastien Meurand, maire LR de Saint-Leu la Foret (qui explique très bien le système mis en place par Dexia)
  • Dominique Plihon, économiste
  • Jezabel Couppey-Soubeyrand, économiste
  • Patrick Saurin, ancien conseiller clientèle chargé des collectivités
  • Benoît Lallemand, secrétaire générale de Finance Watch et ancien banquier.

 

Mardi : “Lobbys bancaires et banquiers pantoufflards, pourquoi est-il si difficile de réformer la banque” :

> https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/faites-sauter-les-banques-24-lobby-bancaires-et-banquiers-pantouflards

Avec

  • Dominique Plihon, économiste
  • Jezabel Couppey-Soubeyrand, économiste
  • Agnès Rousseaux, co-auteure de «Le Livre noir de la banque» (éd. Les liens qui libèrent)
  • Benoît Lallemand, secrétaire générale de Finance Watch
  • Olivier Petitjean, Observatoire des multinationales
  • Manon Aubry, responsable plaidoyer justice fiscale à l’OXFAM.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Procès BNP Paribas Nicole Briend : les dernières infos

 Jeudi Attac France à lancé la mobilisation de soutien à Nicole Briend militante d’Attac, convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février 2018 pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Nicole a participé, avec une dizaine de militant.e.s d’Attac, à une action symbolique de « fauchage de chaises » dans l’agence BNP Paribas de Carpentras le 17 mars 2016. Alors, qui vole qui ? Qui est le véritable délinquant dans cette affaire ?

 Le procès de Nicole Briend aura lieu le 06 février 2018 à 08h30 à Carpentras.
Comment faire pour la soutenir ?
Signer la tribune-pétition, être présent à Carpentras, diffuser l’info.

1) jeudi 14 décembre une tribune-pétition est parue dans Libération.fr. Lire sur le lien:
http://www.liberation.fr/debats/2017/12/13/evasion-fiscale-les-autorites-politiques-et-judiciaires-s-attaqueront-elles-aux-vrais-coupables_1616418?refresh=312016

Cette tribune qui demande la relaxe pour Nicole Briend est déjà signée par 200 personnalités,
(responsables associatifs, syndicaux, politiques, chercheurs, artistes, lanceurs d’alertes…). Lire ici :
https://france.attac.org/se-mobiliser/6-fevrier-2018-proces-de-nicole-a-carpentras/article/evasion-fiscale-les-autorites-politiques-et-judiciaires-s-attaqueront-elles-aux

Déjà 7500 personnes soutiennent cet appel. Nous vous invitons à signer cette tribune /pétition et à la diffuser sans modération, sur ce lien :
https://france.attac.org/se-mobiliser/6-fevrier-2018-proces-de-nicole-a-carpentras/

2) Etre présent.e.s à Carpentras à partir de lundi 05 février à 18h jusqu’à mardi 06 février 14h
Voici le programme :
https://france.attac.org/se-mobiliser/6-fevrier-2018-proces-de-nicole-a-carpentras/article/carpentras-par-ici-le-programme

Des hébergements sont prévus. Lire les infos pratiques :
https://france.attac.org/se-mobiliser/6-fevrier-2018-proces-de-nicole-a-carpentras/article/informations-pratiques-proces-bnp-paribas-une-militante-d-attac-a-carpentras

3) diffuser l’info
Une page facebook est dédiée à cet événement :
https://www.facebook.com/events/1995759210681265/

Nous qui menons des actions pour dénoncer ce hold up organisé par les banques et multinationales aurions pu être à la place de Nicole.

Nous vous invitons donc à être le plus nombreux/nombreuses possible le 6 février à Carpentras
pour soutenir Nicole Briend d’une part, et d’autre part pour faire savoir à ces banques et multinationales qui nous volent, que quand ils attaquent en justice un.e militant.e qui n’a fait qu’agir dans l’intérêt général, celle-ci ou celui-ci ne sera jamais seul.e, mais accompagné.e d’une foule qui exigera la relaxe et leur demandera des comptes.

Suite à nos communications, BNP a annoncé ne pas se porter partie civile et donc ne pas demander de réparation à Nicole, tout en nous accusant d’avoir mené des actions violentes. 
Voici la réaction d’Attac : https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/proces-de-nicole-briend-attac-reagit-aux-declarations-de-la-bnp-paribas

Bon week-end, Raphaël Pradeau

Liste d’échange entre les comités locaux.

Pour toute demande de désinscription, merci d’envoyer un courriel à <attac.technique@attac.org>.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Procès BNP Paribas contre Nicole Briend : signez l’appel pour sa relaxe

Procès BNP Paribas contre Nicole Briend : signez l’appel pour sa relaxe

Campagne 14 décembre 2017

Nicole Briend, ancienne proviseure de lycée, adhérente d’Attac de longue date, militante engagée dans de nombreuses luttes et alternatives locales (AMAP, défense de la gestion publique de l’eau) sera jugée le 6 février 2018 à Carpentras.

Son tort ?
Avoir participé, en mars 2016 à une action citoyenne et symbolique de « fauchage de chaises » dans une agence BNP Paribas, la banque française championne de l’évasion fiscale.
Sera-t-elle condamnée alors que l’évasion fiscale est encouragée par des lois injustes et une indulgence coupable à l’égard des riches fraudeurs ? Faut-il faire le procès des citoyen·ne·s qui se mobilisent au nom de l’intérêt général, ou bien celui de l’évasion fiscale en bande organisée ?

Nous lançons un appel pour soutenir Nicole car son action est légitime, et nous demandons sa relaxe.

Dans une tribune parue sur le site de Libération, 200 personnalités du monde politique, associatif et syndical, appellent à soutenir Nicole Briend. Parmi les premiers signataires de cet appel : Clémentine Autain, députée et porte-parole d’Ensemble ; Éric Beynel, délégué général de l’Union syndicale Solidaires ; Antoine Deltour et Raphaël Hallet, lanceurs d’alerte du « LuxLeaks » ; Jean-Baptiste Eyraud, Droit au logement ; Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU ; Benoît Hamon, confondateur de Génération·s ; Cédric Herrou, de Roya Citoyenne ; Eva Joly, députée européenne EELV ; Pierre Laurent, secrétaire national du PCF ; Valérie Lefebvre Haussmann, secrétaire générale de la fédération CGT Banques et assurances ; Marie-Noëlle Lieneman, vice-présidente du Sénat, sénatrice socialiste de Paris ; Jean-Luc Mélenchon, député et président du groupe La France insoumise ; Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne ; Dominique Plihon et Aurélie Trouvé, porte-paroles d’Attac France ; Philippe Poutou, NPA ; Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice ; Bruno Théret, directeur de recherche au CNRS ; Eric Toussaint, porte-parole international du CADTM.

Je signe l’appel

Participez à la mobilisation autour du procès, à Carpentras

Nicole Briend est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février 2018 pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN.

Relayez cet appel sur les réseaux sociaux


Soutenez Attac, faites un don

Les adhésions et les dons représentent 85 % du budget d’Attac et garantissent l’indépendance de notre association. Votre don nous permettra d’amplifier nos actions et d’obtenir de nouvelles victoires face aux banques et multinationales prédatrices !

Je fais un don de 10 €
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens