Archives par catégorie : climat

marche climat, Université populaire et autres dates !

 Voici quelques événements, après les infos sur la marche climat à Mâcon du 14 mars
 – samedi 14 mars à 14 h 30, esplanade Lamartine (statue). Marche pour le climat ,organisée par ATTAC, ALTERNATIBA, les jeunes pour le climat et des citoyen-ne-s.

La thématique retenue est “la publicité fait surconsommer donc surproduire donc surchauffer”.

Il y aura des actions concrètes au cours de cette manifestation. A la fin de la manif nous proposerons la mise en place d’un groupe de travail sur le règlement local de publicité.

https://france.attac.org/se-mobiliser/justice-sociale-et-climatique/article/le-14-mars-nous-marcherons-ensemble-pour-faire-entendre-nos-determinations
 – MJC Héritan : Université Populaire MACON le jeudi 12 mars à 18h30
“La face cachée des lobbys”   Avec Michelle Rivasi    Crise sanitaire et crise écologique, comment être libre de choisir un autre mode de vie ?

Les scientifiques du monde entier semblent unanimes : les déjections de CO2 dans l’atmosphère dérèglent dangereusement le climat. Nous courrons à la catastrophe si nous ne faisons rien d’ici les 10 à 20 prochaines années.

Le climat est donc devenu, avec raison, un enjeu majeur de politique publique. Pour autant, s’arrêter seulement à cet aspect de la crise écologique, n’est-ce pas oublier toutes les autres catastrophes qui y sont liées ? Perturbateurs endocriniens, particules fines, pesticides, malbouffe, injection de plastiques et maladies chroniques… la santé environnementale doit devenir primordiale !

Alors comment s’en sortir ? Quelle est la situation et quelles sont nos solutions ? Comment contrer les lobbys, faire reconnaître la crise sanitaire et promouvoir une société écologique et protectrice ?

Michèle Rivasi est députée EELV au Parlement Européen. Co-fondatrice de la CRIIRAD, ancienne Directrice de Greenpeace, elle s’est fait connaitre grâce à sa lutte pugnace contre les lobbys industriels. Spécialisées sur les questions de santé environnementale, elle poursuit actuellement son 3ème mandat au Parlement Européen. Tarifs : A la séance : 8€/6€ (adhérents) – Gratuit pour les lycéens et étudiants – de 25 ans
jeudi 19 mars – Pont de Vaux 19 h salle des fêtes.Conférence débat “Pesticides et perturbateurs endocrinien ” précédé du film “La mort est est dans le pré” de Eric Guéret, présenté par Mme Maria Pelletier, présidente de Générations futures. (organisée par Association Citoyenne Bresse et Saône )

Vendredi 20 mars 19 h  Square de la Paix à Mâcon : rassemblement Justice et Vérité pour Jérôme Laronze (repas partagé et micro ouvert )

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Une petite signature messieurs’dames…

Signer des pétitions n’est certes pas suffisant, mais  il y en a qui méritent quand même un petit geste…
– voici la pétition « STOP à la pollution lumineuse en France » : https://leslignesbougent.org/petitions/stop-pollution-lumineuse/

– Et la pétition d’Amnesty Internationale pour Julian Assange
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/les-etats-unis-doivent-abandonner-les-accusations-contre-julian-assange?utm_source=emailing-action&utm_medium=email&utm_campaign=EMAIL_PETITION_ASSANGE

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Climat, le #RetardDuSiècle : Notre dossier devant le juge

les preuves irréfutables du retard pris face à la crise climatique.

Je fais un don


Et les chiffres sont accablants ! L’empreinte carbone de la France ne s’est pas améliorée depuis… 1995. Sur le plan de la réduction de la consommation énergétique, le retard de la France a déjà fait l’objet de deux mises en demeure de la part de la Commission Européenne. Pour respecter les objectifs que la France s’est elle-même fixés, pour 2023 et 2030, il faudrait multiplier par 4 le rythme actuel. Loin d’accélérer la cadence, le gouvernement a annoncé en début d’année qu’il préférait revoir les objectifs à la baisse !
Mais au-delà des reculades répétées de l’Etat, le chiffre le plus choquant est celui-ci : entre 2012 et 2018, la consommation énergétique de la France n’a baissé que de… 0,2% !


Du côté de l’agriculture, on est bien loin du compte aussi : en 2017, seules 6,5% des surfaces agricoles étaient cultivées en bio. A moins d’un triplement miracle de l’agriculture bio d’ici l’année prochaine, l’objectif de 20% pour 2020, défini dans la loi Grenelle I, ne sera pas atteint.

Sur la rénovation des “passoires énergétiques”, ces bâtiments mal isolés, qui contribuent justement à la consommation d’énergie, il est carrément impossible de mesurer ce qui a été fait ou non : l’Etat n’a mis en place aucun dispositif de suivi…

Ce qui émerge est clair : l’Etat est en retard sur ses engagements climatiques.

Chaque jour, en épluchant rapports, chiffres, et articles, nous renforçons notre argumentaire auprès du Tribunal.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

5 mars 2020 : l’Etat français à découvert climatique

Nous sommes le 5 mars 2020. A partir de ce jour, la France est à découvert climatique.


C’est ce que révèle aujourd’hui l’Affaire du Siècle, au regard des émissions de gaz à effet de serres générées par la France depuis le début de l’année. Une date qui nous dit une chose : l’écart à combler est de 305 jours – nombre qui nous sépare du 31 décembre – pour atteindre l’objectif de neutralité de la France sur le climat.

En effet, l’Etat français s’est fixé un objectif, inscrit dans la loi énergie-climat de 2019 : celui de la neutralité carbone en 2050. Concrètement, cela signifie que l’Etat s’est engagé à n’émettre que 80 mégatonnes de CO2 par an à partir de 2050. L’Affaire du Siècle s’est donc penchée sur la question : quel chemin lui reste-t-il à parcourir pour y arriver ?

Le constat est clair : ce 5 mars 2020, soit en 2 mois et 5 jours, la France a déjà émis 80 mégatonnes de CO2. A partir d’aujourd’hui, nous avons dépassé la limite que nous nous sommes donnée.

Tout savoir sur le Jour du dérèglement


Alors oui, il reste 30 ans. Un peu moins d’une génération pour que l’Etat comble ce fossé et respecte ses engagements et la planète. C’est beaucoup, et “en même temps”, c’est bien peu. Car, pour y parvenir, c’est une transformation sans précédent de tous les systèmes qui devra être menée : énergie, alimentation, transports, logement, industrie, gestion des terres.

Aujourd’hui, l’Affaire du Siècle met un chiffre sur ce défi. Celui d’une date et d’un fossé à combler. Ce Jour du dérèglement rappelle toute la pertinence de notre recours en justice, pour contraindre l’Etat à tenir ses engagements et à mettre en place les actions qui s’imposent.

Ce 5 mars 2020 remet en lumière la nécessité de poursuivre la mobilisation citoyenne, en étant chaque jour plus nombreuses et nombreux et toujours aussi déterminé-e-s pour contraindre l’Etat à agir.

Je veux en savoir plus


La mobilisation se poursuit en ligne et dans la rue. Continuons de recenser tous les témoignages des effets directs des changements climatiques sur nos vies. Et réservez votre 14 mars, pour une mobilisation dans toute la France. Plus d’informations à venir très vite !

D’ici-là, faites passer le message à vos proches en leur transférant cet email, pour chaque jour faire grandir la prise de conscience quant à l’urgence d’agir.


Merci pour votre soutien et votre mobilisation,

Cécile, Jean-François, Clotilde, Cécile et toutes les équipes de l’Affaire du Siècle

Une initiative portée par

Notre Affaire A Tous
Greenpeace
Fondation pour la Nature et l'Homme
Oxfam France


Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

JourDuDérèglement : contraignons l’Etat à agir !

En deux mois et 5 jours, notre pays a épuisé toute l’épargne carbone dont il bénéficie pour une année complète, s’il respecte son objectif de neutralité carbone.

Jusqu’à la fin de cette année 2020, la France va creuser sa dette climatique et ainsi, accélérer le dérèglement du climat.

Il est urgent d’agir, urgent de contraindre l’Etat à prendre des mesures. L’Affaire du Siècle a déposé un recours pour inaction climatique devant le tribunal administratif de Paris. C’est pour cela que nous avons besoin de vous pour poursuivre notre action.

Les calculs établis par un cabinet indépendant le démontrent : au rythme actuel, nous n’atteindrons la neutralité carbone qu’en… 2085 ! Les progrès sont beaucoup trop lents et en total décalage avec les objectifs que notre pays s’est fixés. Nous ne sommes pas les seuls à tirer la sonnette d’alarme. Le Haut Conseil pour le Climat a aussi souligné ce retard.

Le Jour du Dérèglement est un marqueur pour suivre l’évolution des engagements de l’Etat. Chaque année, nous ferons de nouveaux calculs pour évaluer la prise en compte de nos demandes et le retard de l’Etat.

C’est pour cela que nous avons besoin de vous. Pour nous donner les moyens de documenter et qualifier l’inaction climatique de l’Etat, continuer et amplifier la mission d’information et d’alerte des citoyen-nes à laquelle nous nous sommes engagés.
Grâce à vous, en 2020, nous irons à la rencontre de témoins du changement climatique. Nous organiserons des rencontres entre victimes de l’inaction de l’Etat, experts climatiques, citoyen-nes concerné-es par leur avenir et la protection de leurs droits.

Ensemble, obligeons l’Etat à agir au plus vite pour faire reculer ce Jour du Dérèglement au 31 décembre et lui faire respecter enfin ses engagements climatiques.
Il n’y a plus un seul jour à perdre.

Je donne maintenant


Merci d’avance de votre soutien, c’est avec vous que nous gagnerons l’Affaire du Siècle,

Clotilde, Cécile, Jean-François et Cécile

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Marche climat

La marche pour le climat sera organisée à Mâcon par ATTAC et ALTERNATIBA. Rendez-vous samedi 14 mars à 14 h 30, esplanade Lamartine (statue). La thématique retenue est “la publicité fait surconsommer donc surproduire donc surchauffer”. Il y aura des actions concrètes au cours de cette manifestation. A la fin de la manif nous proposerons la mise en place d’un groupe de travail sur le règlement local de publicité”.
Le mar. 25 févr. 2020 à 19:54, <helenebuathier@lilo.org> a écrit :

On a deux rdv pour préparer l’action Marche climat pendant les vacances. Le parcours n’est pas décidé donc pas encore de point de rdv. Après discussion avec Aurélie je pense que Cluny n’est pas encore calé non plus, à voir.

C’est dans 3 semaines. L’orga peut être rejointe c tout 😉

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens